CECI n'est pas EXECUTE cems : RP19 / Dynamiques de l’erreur

RP19 / Dynamiques de l’erreur

Christiane CHAUVIRÉ, Albert OGIEN & Louis QUÉRÉ (dir.)

Image1

L’expérience humaine est vulnérable. L’erreur y est inévitable. Elle se faufile partout. Si elle est généralement affectée d’une valeur négative – elle est à éviter, à corriger, à réparer –, elle présente aussi un potentiel positif. On apprend de ses erreurs, car les révisions auxquelles conduisent leur découverte et leur examen sont des moments essentiels dans la production du savoir, dans le raisonnement pratique ou dans la détermination des conduites appropriées aux situations.

L’étude de l’erreur se développe en grande partie aujourd’hui à partir de travaux de psychologie cognitive, qui traquent les erreurs de raisonnement, les biais cognitifs et la formation de croyances fausses et expliquent causalement ces phénomènes par des mécanismes inconscients ou des inclinations naturelles de l’esprit humain. Le problème est que, pour ce faire, ils doivent présupposer des normes absolues (de vérité ou de rationalité, de raisonnement déductif ou de raisonnement statistique) par rapport auxquelles les erreurs représentent des écarts mesurables.

C’est une tout autre approche que propose le présent ouvrage : analyser l’erreur sous l’angle de sa socialité, c’est-à-dire en l’envisageant dans les multiples contextes et dans les dynamiques plurielles où elle se produit, est prévenue, identifiée, relevée, appréciée, attribuée, rejetée, qualifiée, traitée. Des études de cas mettent la thèse de la valeur positive de l’erreur à l’épreuve : elles examinent l’usage de l’erreur aussi bien dans la science que dans l’enseignement de la logique ; dans l’établissement des preuves au tribunal que dans la résolution de problèmes pratiques de la vie courante ; dans la délibération que dans la perception ; dans le diagnostic médical que dans la décision politique.

 

 

SOMMAIRE

  • Présentation

Erreur et perception

  • Jérôme Dokic
    Méprises de la reconnaissance perceptive d'autrui
    Entre illusion et erreur
  • Michel de Fomel et Maud Verdier
    Le risque d'erreur de diagnostic médical
  • Chistiane Chauviré
    Faillibilisme et fiabilisme chez Peirce
  • Albert Ogien
    Le non-lieu de l’erreur

L'erreur pratique

  • Sandra Laugier
  • How not to be ? Austin et l'erreur pratique
  • Barbara Olszewska et Louis Quéré
    Erreurs pratiques, fautes et incongruités
  • Pierre Livet
    Erreur et révision
  • Dorothée Rivaud-Danset
    Deux critiques du modèle de l’utilité espérée : erreur dans les hypothèses ou erreur de jugement ?
    L’erreur en contexte
  • Mychael Lynch
    De la sociologie de l’erreur à la socialité de l’erreur :
    l’économie morale du « zéro »
  • Claude Rosental
    L'erreur en logique
  • Emmanuel Picavet
    L'acceptation de propositions jugées incorrectes dans les contextes institutionnels
  • Marc-Olivier Deplaude
    De l’erreur en politique.
    Le cas de la régulation
    démographique du corps médical en France (1980-2005)
EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Call for abstract : Financialization and development policies : Critical perspectives on new financial circuits for international development projects

Appel recherche - Mardi 06 mars 2018 - 17:00Call for abstract for an academic conference on financialization and international development in Hamburg, Germany.Financialization and development policies : Critical perspectives on new financial circuits for international development projects.A conf (...)(...)

Lire la suite

Camilo León-Quijano a remporté la quatrième édition du prix du diaporama sonore

Prix et distinctions -Doctorant en sociologie à l’EHESS, Camilo León-Quijano a remporté le prix du diaporama sonore 2017 avec son travail consacré à des adolescentes joueuses de rugby à Sarcelles. Le prix est décerné par Diapéro, Libération et Fisheye Magazine. Le diaporama sonore est consultabl (...)(...)

Lire la suite

Health, Reproduction and Sexuality: Neoliberal-Authoritarian Modes of Governing the Woman’s Body in Turkey

Appel à communication - Mercredi 06 décembre 2017 - 20:00Neoliberalism has been hegemonic for the last three decades in many parts of the world, with its consequences of dismantling of welfare states, imposition of austerity measures, restructuring of health systems, and rising conservatism and (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'étude des mouvements sociaux – Institut Marcel Mauss

CEMS–IMM/UMR-8178

54 Boulevard Raspail 75006 Paris
Tel.: +33 (0)1 49 54 25 95
        +33 (0)1 49 54 25 82
Fax: +33 (0)1 49 54 26 70
cems@ehess.fr