L'équipe | Membres statutaires

Geneviève Pruvost

GP

Chargée de recherche CNRS

Coordonnées

54 Boulevard Raspail 75006 Paris

genevievepruvost2[at]gmail.com

01 49 54 25 99

Attention, ne plus rien envoyer à l’adresse gpruvost@free.fr qui n’est plus accessible et ne renvoie malheureusement pas de message d’erreur

 

Thèmes de recherche

  • Sociologie des modes de vie écologiques : vivre et travailler autrement
  • Ethnocomptabilité
  • Sociologie des professions et du travail
  • Sociologie des genres
  • Sociologie de la violence légale et illégale

 

Enseignements et activité de recherche

  • Chargée de cours à l’EHESS
  • Direction de masters 1 et 2
    Master de Sociologie/Mention Genre, Politique et Sexualité
  • Membre du comité de rédaction de la revue Sociologie du travail

 

Publications

Ouvrages

♦ PRUVOST Geneviève. & C. Cardi, Penser la violence des femmes, Paris, La Découverte, 2013.
présentation de l'ouvrage

♦ PRUVOST Geneviève, De la « sergote » à la femme flic. Une autre histoire de l’institution policière (1935-2005), Paris, La découverte, 2008.
présentation de l'ouvrage

♦ PRUVOST Geneviève, Profession : policier. Sexe : feminin, Éditions de la MSH, Paris, 2007.
présentation de l'ouvrage

♦ PRUVOST Geneviève, A. Gestin, R. M. Lagrave et E. Lépinard (dir.), Dissemblances. Jeux et enjeux du genre, Paris, l’Harmattan, 2002.
présentation de l'ouvrage

 

Direction d’ouvrages et de revues

♦ PRUVOST Geneviève & Marc Alain (dir.), La socialisation professionnelle dans les métiers de la sécurité, Déviance et société, 11, 2011.

♦ PRUVOST Geneviève & Coline Cardi (dir.), Le contrôle social des femmes violentes, Champ pénal, revue en ligne, 2011.

♦ PRUVOST Geneviève & Laurence Proteau (dir.), Se distinguer dans les métiers d’ordre (armée, police, prison, sécurité privée), Sociétés contemporaines, 2008.

 

Articles

♦ PRUVOST G., « Critique en acte de la vie quotidienne à la ZAD de Notre-Dame-des-Landes (2013-2014), Politix, 2017, n°1, p. 35-62.

♦ PRUVOST G., « Dépenser moins pour vivre mieux. Le cas de boulangers paysans vivant en yourte », Revue des politiques sociales et familiales, 2016, n°123, p. 105-119

♦ PRUVOST G., « Qui accouche qui ? Etude de 134 récits d’accouchement à domicile », Genre, sexualité & société, 2016, n°16,  [gss.revues.org/3849].

♦ PRUVOST G., « Faire village autrement. Des communautés introuvables aux réseaux d’habitat léger »,  Socio-anthropologie, 2015, n°32, p. 21-40

♦ PRUVOST G., « Chantiers participatifs, collectifs, autogérés en écoconstruction. La politisation du moindre geste», Sociologie du travail, 2015, vol. n°57, n°1, p. 81-103.

♦ PRUVOST G., avec Coline Cardi, « Thinking Women’s Violence », History & the Present, 2015, n°2, p. 200-212.

♦ PRUVOST G., avec Coline Cardi, « Les mises en récit de la violence des femmes », Idées économiques et sociales, 2015, n°181, p. 22-31

♦ PRUVOST G., « Vivre l’alternative écologique au quotidien : comment travailler autrement », Terrain, 60, mars 2013, p. 36-55.

♦ PRUVOST Geneviève & Philippe Coulangeon, Ionela Roharik, « Les idéologies professionnelles. Une analyse en classes latentes des opinions policières sur le rôle de la police », Revue Française de sociologie, 2012.

♦ PRUVOST Geneviève, « Le hors-travail au travail dans la police et l’intérim. Approches interactionniste des coulisses », Communications, 2011.

♦ PRUVOST Geneviève & Ionela Roharik, « Comment devient-on policier ? 1982-2003. Évolutions sociodémographiques et motivations plurielles », Déviance et société, 3, 2011, p. 281-312.

♦ PRUVOST Geneviève & Coline Cardi, « La violence des femmes : occultations et mises en récit », Champ pénal, 2011.

♦ PRUVOST Geneviève, « A profession in process : The atypical rise of women to the high rank of Police “Commissaire” in France », Sociologie du travail, 2009, p. 34-48.

♦ PRUVOST Geneviève, « Ordre et désordre dans les coulisses d’une profession », Sociétés contemporaines, 72 (4), 2008, p. 81-101.

♦ PRUVOST Geneviève, « La production d’un récit maîtrisé : les effets de la prise en note des entretiens et de la socialisation professionnelle. Le cas d’une enquête dans la police », Langage & société, 123, 2008, p. 73-86.

♦ PRUVOST G., « Enquêter sur les policiers. Entre devoir de réserve, héroïsation et accès au monde privé », Terrain, 48, 2007, p. 131-148.

♦ PRUVOST G., « la dynamique des professions à l’épreuve de la féminisation : l’ascension atypique des femmes commissaires », Sociologie du Travail, 49-1, 2007, p. 84-99.

♦ PRUVOST G., « L’anatomie politique, professionnelle et médiatique des femmes policiers », Les Cahiers du Genre, 2, (numéro spécial sur « Les corps à l’épreuve de l’inversion du genre », dirigé par Y. Guichard-Claudic, D. Kergoat, A. Vilbrod), 2007, p. 43-60.

♦ PRUVOST G. (avec C. Cardi et D. Naudier), « Les rapports sociaux de sexe à l’université : au cœur d’une triple dénégation », L’Homme et la Société, 158, (M. Bessin, E. Dorlin « Féminismes, théories, mouvements, conflits »), 2006, p. 59-71.

♦ PRUVOST G., « Force, violence et virilité : les conditions de l’intégration des femmes policiers », Les Cahiers de la Sécurité Intérieure, 60, (numéro spécial sur « Violence(s) au féminin. Femmes délinquantes, femmes violentes, femmes déviantes », dirigé par Frédéric Ocqueteau et Anne Wyvekens), 2006, p. 69-92.

♦ PRUVOST G., « Les inommables de la Préfecture de police », L’Homme et la Société, 142-143, 2002, p. 29-45.

♦ PRUVOST G., « Des femmes dans “un métier d’homme” (de la Brigade des mineurs à la Police nationale, 1935-1983) », Cahiers de la Sécurité Intérieure, 45, 2001, p. 89-109.

♦ PRUVOST G., « Les effets de la mixité du corps policier sur l’exercice de la violence légale », Alternative Non Violente, 118, 2001, p. 27-33.

 

Chapitres d'ouvrages

♦ PRUVOST G., « Modes de vie alternatifs et engagement », in Badie Bertrand & Vidal Dominique, En quête d’alternatives. L’état du monde 2018, La Découverte, 2017, p. 218-223.

♦ PRUVOST G., « Postface. Naissance respectée et polyphonie (éco)féministe », in Apfel Alana, Donner naissance. Doulas, sages-femmes et justice reproductive, Paris, Cambourakis, 2017, p. 179-205.

♦ PRUVOST G., « Quand l'arène des proches s'invite à la table du système des professions : coopération et coalitions hybrides en écoconstruction », in Didier Demazière & Morgan Jouvenet (dir.), Andrew Abbott, sociologue de Chicago. Héritages, dépassements, ruptures, Paris, Editions de l'EHESS, 2016, p. 335-353

♦ PRUVOST G., « Ni policier, ni homme : une sociologue enquête sur la féminisation de la police »,  in Anne Monjaret & de Catherine Pugeault (dir.), Le sexe de l'enquête, Paris, ENS Editions, 2014.

♦ PRUVOST G., avec Coline Cardi, « Violence des femmes », in A. Bihr & A. Pfefferkom (dir.), Dictionnaire des inégaités, Paris, Colin, 2014.

♦ PRUVOST G., « La féminisation de la force publique, une uniformisation discrète ? », in Barril C., Carrel M., Guerrero J.C. & Marquez A. (dir.), Le public en action, usages et limites de la notion en sciences sociales, Paris, l’Harmattan, (Collection « Logiques Sociales »), 2003, 72-90.

♦ PRUVOST G., « La flexibilité des genres dans la Police nationale », in Lagrave R.M., Gestin A., Lépinard E. & Pruvost G., (dir.), Jeux et enjeux du genre, Paris, l’Harmattan, 2002, p. 131-143.

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

La condition blanche. Réflexion sur une majorité française

Journée(s) d'étude - Vendredi 29 juin 2018 - 08:30 Journée d’étude « La condition blanche. Réflexion sur une majorité française »organisée par Mathilde Cohen (CNRS-IMM-UConn) & Sarah Mazouz (CNRS-CERAPS) Vendredi 29 juin 2018,Salle 13, EHESS, 105 bd Raspail, 75006 Paris(salle 11 pour les pauses (...)(...)

Lire la suite

Les chercheurs et leurs pratiques : discours, savoirs, pouvoirs

Journée(s) d'étude - Lundi 11 juin 2018 - 09:00Researchers and their practices: discourses, knowledge, power3rd Workshop organized by Institut Marcel Mauss (IMM), Centre d’Étude des Mouvements Sociaux (CEMS), Groupe Sciences et Technologies (GST) and the ERC DISCONEX team. Organisateurs :Johanne (...)(...)

Lire la suite

"Social Reflexivity and Informalization"

Journée(s) d'étude - Jeudi 17 mai 2018 - 09:00Journée d'étude "Social Reflexivity and Informalization"17 mai 2018 - 9h-18h30Reid Hall. 4 rue de Chevreuse, 75006. Métro: Vavin ou Notre-Dame-des-Champs Cette journée d'étude, qui se déroulera en anglais, a pour vocation de faire dialoguer la notion (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'étude des mouvements sociaux – Institut Marcel Mauss

CEMS–IMM/UMR-8178

54 Boulevard Raspail 75006 Paris
Tel.: +33 (0)1 49 54 25 95
        +33 (0)1 49 54 25 82
Fax: +33 (0)1 49 54 26 70
cems@ehess.fr