L'équipe | Doctorants

Hélène Guiery

HG

Doctorante, sous la direction d'Albert Ogien

Titre de la thèse

Comment se constitue un nouvel imaginaire politique,
repenser l’action collective en temps de crise.

 

Présentation de la thèse

Le constat sur lequel repose ma recherche est le suivant : au moment où l’on constate un désengagement croissant des individus du militantisme politique partisan, on observe un essor du nombre d’individus qui décident de participer à une action collective visant à transformer concrètement l’organisation même de la vie collective et l’ordre des rapports sociaux. Une hypothèse guidera le travail de terrain que j’envisage de conduire auprès de ces « nouveaux activistes » : l’engagement dans l’action collective consistant à changer de mode de vie repose sur un imaginaire politique qui reconfigure les catégories du jugement politique du militantisme partisan ou syndical traditionnel. Cette reconfiguration ne s’exprime pas nécessairement sur un mode public. Mais on peut faire l’hypothèse que, dans de nombreux cas, elle se trouve à l’arrière-plan de la décision de changer de vie. Cette thèse de doctorat tentera de produire, à partir d’une description empirique de l’usage de ces catégories de jugement politique en situation, une analyse de ce nouvel imaginaire politique qui se développe à l’écart ou contre la conception traditionnelle de la politique. Cette analyse devrait permettre de comprendre la manière dont s’ordonne le type de raisonnement moral et politique qui justifie l’engagement dans un mode de vie qui s’invente dans les activités quotidiennes des membres de collectifs qui entendent changer la société en s’y soustrayant. Au terme de ce travail de recherche visant à comprendre comment un autre imaginaire politique se constitue, je fais le pari que je pourrais éclairer sous un autre jour la crise du militantisme politique traditionnel.

La méthode d'enquête privilégiée pour cette étude sera l’observation participante afin de saisir les cours d’action de l’intérieur même de leurs accomplissements pratiques. Selon Howard Becker, le rôle de l'observateur participant est de rassembler « des données en prenant part à la vie quotidienne du groupe ou de l’organisation qu’il étudie », cette méthode me conduira ainsi à m’immerger dans de multiples terrains d’enquête afin de me familiariser complètement avec la forme d’activité que j’entends approcher. Par l’observation participante, qui est d’une certaine manière obligatoire dans des lieux autogérés, je devrais pouvoir saisir, à partir de descriptions détaillées des activités pratiques qui s’y organisent, le mode de raisonnement collectif qui constitue l’imaginaire politique qui les fonde et les guide.

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Monothéisme et politeia

Colloque - Vendredi 16 mars 2018 - 09:30Monothéisme et politeiaLe Dieu-Un, l’ordre politique, la vie collective 16-17 mars 2018Organisation : Fethi Benslama – Julia Christ – Anoush GanjipourInstitut Humanités, Sciences et Sociétés [Université Paris Diderot] - Laboratoire interdisciplinaire d’étu (...)(...)

Lire la suite

Penser le soin à travers ses tensions

Colloque - Vendredi 09 mars 2018 - 09:00Le soin est aujourd’hui un thème fédérateur de divers enjeux (médical, environnemental, parental, amical, politique, climatique) qui ont pour point commun de chercher à prendre en charge la fragilité de la vie. Ainsi que l’ont montré les éthiques du care, (...)(...)

Lire la suite

Call for abstract : Financialization and development policies : Critical perspectives on new financial circuits for international development projects

Appel recherche - Mardi 06 mars 2018 - 17:00Call for abstract for an academic conference on financialization and international development in Hamburg, Germany.Financialization and development policies : Critical perspectives on new financial circuits for international development projects.A conf (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'étude des mouvements sociaux – Institut Marcel Mauss

CEMS–IMM/UMR-8178

54 Boulevard Raspail 75006 Paris
Tel.: +33 (0)1 49 54 25 95
        +33 (0)1 49 54 25 82
Fax: +33 (0)1 49 54 26 70
cems@ehess.fr