Les membres | Membres honoraires

Renaud Dulong

RD

Directeur de recherche CNRS

Coordonnées

cems[at]ehess.fr

Présentation des recherches

Renaud Dulong, chercheur au CNRS de 1975 à 2005, membre du CEMS depuis 1972, a débuté sa carrière de chercheur sur une étude des régions, puis a consacré quelques années à des enquêtes sur l’insécurité.

Depuis une vingtaine d’années ses travaux s’inscrivent dans le sillage des réflexions épistémologiques engagées au CEMS en 1982, des travaux du séminaire tenu avec Louis Quéré à l’EHESS sur l’intersubjectivité comme phénomène social, et ont pour cadre l’axe « Espace public » des recherches du Centre.

La sociologie de la factualité du passé, dont il a proposé les linéaments, s’attache à élucider la rationalité des procédés utilisés pour reconstituer un ou plusieurs aspects d’un événement échu, que ce soit dans un cadre judiciaire (privilégié dans les enquêtes empiriques), dans le travail des historiographes, ou dans un contexte plus informel. On pourrait la résumer par deux questions : l’une, épistémologique, porte sur le type de vérité qu’on est en droit d’attendre de l’utilisation des différents types de dispositifs utilisés pour reconstituer un fragment du passé (témoignage, archive, photographie, traces…), l’autre interroge les conséquences éthiques impliquées par l’usage de ces divers documents pour des fins actuelles.

Bien qu’elles nécessitent parfois d’être développées chacune dans un registre différent, ces deux questions sont interdépendantes. Pour s’en convaincre, il suffit de se souvenir quel usage a été fait de la critique du témoignage judiciaire pour récuser les témoignages sur les atrocités perpétrées durant les deux grandes guerres : la question de la vérité des faits ne peut s’abstraire de notre dette à l’égard des prédécesseurs…

L’argumentation emprunte beaucoup à la phénoménologie du rapport social et à la pragmatique des actes de langage, ainsi qu’aux philosophies qui les inspirent, mais son socle n’en reste pas moins sociologique : la base des analyses est constituée des données empiriques recueillies au cours de campagnes d’enquête – séjour dans les Services de Police Judiciaire, visite de laboratoires et d’organismes de formation, interviews de magistrats, d’officier de police judiciaire, de techniciens, consultation de dossier pénaux aux greffes de tribunaux, étude de documents publiés dans des revues spécialisées, etc.

Sociologique, l’entreprise l’est aussi par le questionnement mis en œuvre, qui ne considère l’épistémologie du passé que sous l’angle d’un phénomène central régissant nos rapports mutuels, celui de la possibilité d’accéder aux événements échus comme une variante de notre condition d’habitants d’un même monde.

Ces recherches ont débuté par une étude du témoignage oculaire, réalisée de 1992 à 1996 et publiée en 1998. Elles se sont poursuivies par une recherche collective sur l’aveu, réalisée dans le cadre d’un réseau de chercheurs de l’EHESS (publication collective en 2001). Le dernier volet concerne la preuve matérielle et ses « témoins instrumentaires »

 

Publications (depuis 2000)

Livres et direction d’ouvrages

2005

♦ Dulong R., La trace et ses témoins. Essais de sociologie de la preuve, septembre 2005.(Texte broché, disponible au Cems).
A télécharger : le manuscrit.

♦ Dulong R. et C. Dornier (dir.), Esthétique du témoignage, Paris, Ed. de la Maison des sciences de l’homme, Paris, 2005, 388 p.

2001

♦ Dulong R., (dir.), L’aveu. Histoire, sociologie, philosophie, Paris, PUF, (Coll. « Justice et Droit »), 2001, 297 p.

1998

♦ Dulong R., Le témoin oculaire. Les conditions sociales de l’attestation personnelle.Editions de l’EHESS, Paris, 1998.

 

Contribution à des ouvrages collectifs

2007

♦ Dulong R., « Nos sociétés sont-elles dotées de suffisamment de réflexivité pour recevoir le message des témoins ? », in F.C. Gaudard & M. Suarez (dir.), Réception et usages des témoignages, Editions universitaires du Sud, (Coll. « Champs du signe »), 2007, p. 11-20

2006

♦ Dulong R., « “Se souvenir ensemble” comme type d’activité et comme jeu de société », in L. Allard (dir.), Familles, je vous filme.

2005

♦ Dulong R., « Transmettre de corps à corps », in C. Dornier & R. Dulong (dir.), Esthétique du témoignage, Paris, Ed. de la Maison des Sciences de l’Homme, 2005.

2004

♦ Dulong R., « Rumeurs et témoignages », in Ch. Prochasson & A. Rasmussen (dir.), Le vrai et le faux durant la Grande Guerre, Paris, Ed. de La Découverte, 2004, p. 327-349.

2002

♦ Dulong R., « Témoins de témoins », in Ch. Wardi & P. Wilgowicz (dir.), Vivre et écrire la mémoire de la Shoah, Ed. de l’Alliance israélite universelle, 2002, p. 349-367.

2001

♦ Dulong R.,  J.-M. Marandin, « Analyse des dimensions constitutives de l’aveu en réponse à une accusation », in R. Dulong (dir.), L’aveu. Histoire, sociologie, philosophie, Paris, Presses Universitaires de France, Coll. « Justice et Droit », 2001, p. 135-179.

 

Articles

2004

♦ Dulong R., « La rationalité spécifique de la police technique », Revue Internationale de criminologie et de police technique, 3, juillet-septembre 2004, p. 259-278.

2003

♦ Dulong R., « Comment le témoignage prévaut sur la fiction », Croire et faire croire/La voix du regard, 16, 2003, p. 91-97.

2002

♦ Dulong R., « La dimension “monumentaire” du témoignage historique », in Ph. Artières & D. Kalifa (dir.), Histoire et archives de soi, Sociétés et Représentations, 12, 2002.

2000

♦ Dulong R., « Le silence comme aveu et le “droit au silence ” », Langage et Société, 90, juin 2000, p. 25-44.

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Camilo León-Quijano a remporté la quatrième édition du prix du diaporama sonore

Prix et distinctions -Doctorant en sociologie à l’EHESS, Camilo León-Quijano a remporté le prix du diaporama sonore 2017 avec son travail consacré à des adolescentes joueuses de rugby à Sarcelles. Le prix est décerné par Diapéro, Libération et Fisheye Magazine. Le diaporama sonore est consultabl (...)(...)

Lire la suite

Health, Reproduction and Sexuality: Neoliberal-Authoritarian Modes of Governing the Woman’s Body in Turkey

Appel à communication - Mercredi 06 décembre 2017 - 20:00Neoliberalism has been hegemonic for the last three decades in many parts of the world, with its consequences of dismantling of welfare states, imposition of austerity measures, restructuring of health systems, and rising conservatism and (...)(...)

Lire la suite

Design graphique et recherches en sciences sociales

Exposition - Lundi 13 novembre 2017 - 19:00À l'occasion du cinquantième anniversaire de la publication de la Sémiologie graphique de Jacques Bertin, un projet de recherche a été initié à partir des productions du Laboratoire de Graphique créé et dirigé par le cartographe et sémiologue Jacques Be (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'étude des mouvements sociaux – Institut Marcel Mauss

CEMS–IMM/UMR-8178

54 Boulevard Raspail 75006 Paris
Tel.: +33 (0)1 49 54 25 95
        +33 (0)1 49 54 25 82
Fax: +33 (0)1 49 54 26 70
cems@ehess.fr