CECI n'est pas EXECUTE cems : OP14 / Théories sociologiques de l’action

OP14 / Théories sociologiques de l’action

Version française de « Teoria sociologica a actiunii », in D. Otovescu (dir.), Tratat de Sociologie generala, Editura Beladi, Craiova, 2010.

 

Théories sociologiques de l’action

 

Albert Ogien

 

Il existe deux grandes manières d’appréhender l’action en sociologie. La première est fonctionnaliste ou structuro-fonctionnaliste : elle consiste à expliquer les conduites individuelles en les concevant comme l’expression mécanique d’un ordre de déterminations qui leur pré-existe et en façonne la conformité. Cet ordre de déterminations a une double origine : un système stable de normes sociales intériorisées par les agents ; et une structure hiérarchisée des positions sociales dans une société stratifiée (Rocher, 1972). Cette manière d’appréhender l’action admet donc le principe de « non-conscience » de l’agent dont on a pu dire qu’elle était « la condition sine qua non de la constitution de la science sociologique » (Bourdieu, Chamboredon & Passeron, 1973). Lorsqu’on adopte ce principe, ce que les acteurs font lorsqu’ils agissent en commun n’est pas une donnée pertinente dans l’explication de la nature réelle de l’action.

La seconde manière d’engager l’analyse est interactionniste : elle consiste à concevoir l’action de façon dynamique, comme un processus dont le terme n’est pas fixé a priori et dont la forme se constitue dans le déroulement temporel des échanges qui la composent. L’accomplissement de ce processus requiert la participation active des individus qui y sont impliqués. Cette conception admet donc l’existence d’acteurs qui assurent la coordination et la continuité de l’action, en faisant usage de principes d’ordonnancement des échanges (règles d’adéquation, de réciprocité, de catégorisation, de politesse, d’étiquette et savoir de sens commun, etc.) qu’ils mettent en application dans le cours même de l’action tout en vérifiant, incessamment, qu’ils le font de façon correcte.

  • Pour accéder à l’article et lire la suite, cliquez ici

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Camilo León-Quijano a remporté la quatrième édition du prix du diaporama sonore

Prix et distinctions -Doctorant en sociologie à l’EHESS, Camilo León-Quijano a remporté le prix du diaporama sonore 2017 avec son travail consacré à des adolescentes joueuses de rugby à Sarcelles. Le prix est décerné par Diapéro, Libération et Fisheye Magazine. Le diaporama sonore est consultabl (...)(...)

Lire la suite

Health, Reproduction and Sexuality: Neoliberal-Authoritarian Modes of Governing the Woman’s Body in Turkey

Appel à communication - Mercredi 06 décembre 2017 - 20:00Neoliberalism has been hegemonic for the last three decades in many parts of the world, with its consequences of dismantling of welfare states, imposition of austerity measures, restructuring of health systems, and rising conservatism and (...)(...)

Lire la suite

Design graphique et recherches en sciences sociales

Exposition - Lundi 13 novembre 2017 - 19:00À l'occasion du cinquantième anniversaire de la publication de la Sémiologie graphique de Jacques Bertin, un projet de recherche a été initié à partir des productions du Laboratoire de Graphique créé et dirigé par le cartographe et sémiologue Jacques Be (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'étude des mouvements sociaux – Institut Marcel Mauss

CEMS–IMM/UMR-8178

54 Boulevard Raspail 75006 Paris
Tel.: +33 (0)1 49 54 25 95
        +33 (0)1 49 54 25 82
Fax: +33 (0)1 49 54 26 70
cems@ehess.fr