CECI n'est pas EXECUTE cems : Soutenance Susana Bleil

Soutenance Susana Bleil

Thèse préparée sous la direction de Rose Marie Lagrave et soutenue par Susana Bleil le 28 mai 2009, à l’EHESS. Félicitations du jury à l’unanimité.

 

Titre de la thèse

« Engagement corps et âmes. Vies et luttes des Sans terre dans le Sud du Brésil  »

 

Membres du jury

  • M. Marc BERNARDOT, professeur à l’Université du Havre.

  • M. Luc BOLTANSKI, directeur d’études à l’EHESS.

  • Mme Rose-Marie LAGRAVE, directrice d’études à l’EHESS, directrice de thèse.

  • M. Lilian MATHIEU, professeur à l’Université de Paris I, rapporteur.

  • Mme Leonilde MEDEIROS, professeur à l’Université Fédérale Rurale de Rio de Janeiro, rapporteur.

  • M. Jorge SANTIAGO, professeur à l’Université Lumière de Lyon II.

 

Présentation/Résumé de la thèse

Au Brésil, les années 1980 ont vu l’émergence d’une mobilisation sociale à la campagne, constituée sous le nom de Mouvement des travailleurs ruraux sans terre [MST], dont les luttes ont permis de porter la question de la réforme agraire sur la place publique. Comment ce Mouvement parvient-il à perdurer, à conserver sa cohésion interne ainsi que l’appui d’une partie de la population brésilienne ? À partir d’un travail de terrain réalisé dans un assentamento dans le Sud du Brésil, l’auteur analyse la nature et la force de l’engagement des militants, et la manière dont celui-ci s’articule avec la constitution d’une nouvelle identité. Les cadres du Mouvement, jouent un rôle fondamental dans la reconversion identitaire des nouveaux militants. Par ailleurs, est mise en relief l’importance que revêt la construction de la visibilité dans le processus de l’agir collectif. C’est dans les moments de confrontation entre ce que révèle l’expérience concrète et les images véhiculées par les médias qu’émerge la possibilité de création d’une identité positive. Leur lutte pour la reconnaissance passe par la détermination de règles d’action et d’interdits puissants, constamment réaffirmés, qui écartent toute forme de violence et qui, plus largement, participent aussi d’une culture, indissociablement politique et communautaire, élaborée au sein du Mouvement. Dans le cas des Sans terre, nourrir des convictions ne saurait être dissocié de la constitution renouvelée d’une identité collective. Dans des moments de célébration du nous, appelés mística, les acteurs sont invités à se transporter  hors de leur quotidien difficile pour partager la joie de faire partie d’un groupe qui prospère.

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Les chercheurs et leurs pratiques : discours, savoirs, pouvoirs

Journée(s) d'étude - Lundi 11 juin 2018 - 09:00Researchers and their practices: discourses, knowledge, power3rd Workshop organized by Institut Marcel Mauss (IMM), Centre d’Étude des Mouvements Sociaux (CEMS), Groupe Sciences et Technologies (GST) and the ERC DISCONEX team11-12 JUIN 2018École des (...)(...)

Lire la suite

"Social Reflexivity and Informalization"

Journée(s) d'étude - Jeudi 17 mai 2018 - 09:00Journée d'étude "Social Reflexivity and Informalization"17 mai 2018 - 9h-18h30Reid Hall. 4 rue de Chevreuse, 75006. Métro: Vavin ou Notre-Dame-des-Champs Cette journée d'étude, qui se déroulera en anglais, a pour vocation de faire dialoguer la notion (...)(...)

Lire la suite

Monothéisme et politeia

Colloque - Vendredi 16 mars 2018 - 09:30Monothéisme et politeiaLe Dieu-Un, l’ordre politique, la vie collective 16-17 mars 2018Organisation : Fethi Benslama – Julia Christ – Anoush GanjipourInstitut Humanités, Sciences et Sociétés [Université Paris Diderot] - Laboratoire interdisciplinaire d’étu (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'étude des mouvements sociaux – Institut Marcel Mauss

CEMS–IMM/UMR-8178

54 Boulevard Raspail 75006 Paris
Tel.: +33 (0)1 49 54 25 95
        +33 (0)1 49 54 25 82
Fax: +33 (0)1 49 54 26 70
cems@ehess.fr