CECI n'est pas EXECUTE cems : Soutenance Frédérique Le Goff

Soutenance Frédérique Le Goff

Thèse préparée sous la direction de Robert Castel et soutenue par Frédérique Le Goff le 25 novembre 2008, à l’EHESS. Félicitations du jury à l’unanimité.

 

Titre de la thèse

« La famille à l'épreuve de l'instabilité de l’emploi. Les liens familiaux de jeunes actifs peu qualifiés en Seine-Saint-Denis »

 

Les membres du jury

  • Robert CASTEL, directeur d’études, CEMS/EHESS (co-directeur de la thèse)

  • Madeleine GAUTHIER, Professeure de sociologie, INRS Urbanisation, culture et société, Québec

  • Marianne KEMPENEERS, Professeure de sociologie, Université de Montréal

  • Claude MARTIN, directeur de recherches CNRS, directeur du LAPSS-EHESP

  • Christopher McALL, professeur de sociologie, Universtié de Montréal (co-directeur de la thèse)

  • Numa MURARD, Professeur de sociologie, Université Paris VII-Denis Diderot

  • Irène THÉRY, directrice d’études, École des Hautes Études en Sciences Sociales Marseille

 

Présentation/résumé de la thèse (français)

La thèse porte sur les versants professionnel et familial de l’instabilité en emploi de jeunes actifs peu qualifiés. Cet objet d’étude met, d’une part, à contribution la sociologie de l’emploi afin d’interpréter l’augmentation des situations de mobilité professionnelle. D’autre part, il mobilise les ressources de la sociologie des politiques publiques, en vue d’analyser la place accordée à l’institution familiale dans la gestion étatique des contraintes reliées à l’insertion des jeunes. L’enquête qualitative menée auprès de jeunes adultes âgés de trente à trente-cinq ans en Seine-Saint-Denis, montre que le soutien familial s’exprime peu sur les questions relatives à l’emploi. Par contre, la majorité de ces actifs continue d’habiter sous le toit familial au-delà des âges habituels de la décohabitation juvénile. Cette proximité intergénérationnelle durable révèle des formes de distorsion des liens de parenté et de solidarité ; nous relevons en particulier l’existence de « pactes de stabilisation » entre différentes générations.

 

Présentation/résumé de la thèse (anglais)

In this dissertation, we investigate the professional and familial aspects of employment instability among young under-qualified workers. Our study employs contributions from the sociology of work to interpret the increasing importance of professional mobility. Additionally, ressources of sociology of public policies are mobilized to define the role given to the familial institution in state management of the duty to integrate young people in the workplace. The qualitative investigation with young adults from thirty to thirty-five years old, in Seine-Saint-Denis, points out that familial support is rarely expressed for issues of employment. The majority of them continues to live under the family roof far beyond the normal ages of juvenile decohabitation. This long-term intergenerational proximity reveals some distortions of family ties and interdependence ; we show in particular the existence of ‘pacts of stabilization’ between various generations.

EHESS
CNRS
INSERM

flux rss  Actualités

Migrations et espaces publics

Colloque - Jeudi 13 juin 2019 - 10:30ProgrammeJeudi 13 juin10h30 – 11h : Accueil et introduction du séminaire11h – 13h : Axe 1 - Définir la situation migratoire. Discours et expériences d'un problème publicHélène Mazin (Max Weber / Lyon 2) : « Accueillir chez soi : entre discrétion et publicisat (...)(...)

Lire la suite

Débats participatifs « les discriminations LGBTQI dans le milieu professionnel ». Volume I

Débat - Jeudi 27 juin 2019 - 13:30Ces débats participatifs ont vocation à réfléchir collectivement sur la réalité des discriminations dans le milieu professionnel (notamment les institutions européennes, les organisations internationales, la diplomatie, l’enseignement supérieur, la recherche…), (...)(...)

Lire la suite

Mobilités sociales et migrations internationales

Colloque - Jeudi 13 juin 2019 - 09:00Mobilités sociales et migrations internationalesColloque international organisé avec le soutien de l’Institut Convergences Migrations et du Labex Transfers,13 et 14 juin 2019, PSE (Paris).Ce colloque, invitant à penser les liens entre migrations international (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'étude des mouvements sociaux (CEMS)

54 Boulevard Raspail 75006 Paris
Tel.: +33 (0)1 49 54 24 27
        +33 (0)1 49 54 25 95
cems@ehess.fr