CECI n'est pas EXECUTE cems : Soutenance Olessia Kirtchik

Soutenance Olessia Kirtchik

Thèse préparée sous la direction de Monique de Saint Martin et Natalia Shmatko et soutenue par Olessia Kirtchik le 6 décembre 2007, à l’EHESS.

 

Les membres du jury:

  • M. Alain BLUM, directeur d'études à l'EHESS, directeur de recherches à l'INED

  • M. Jean-Robert RAVIOT, maître de conférences à l'Université de Paris X - Nanterre

  • Mme Monique de SAINT MARTIN, directrice d'études à l'EHESS (directrice de thèse)

  • M. Teodor SHANIN, Président de la Haute École d'Études Économiques et Sociales de Moscou, professeur émérite de l'Université de Manchester

  • Mme Natalia SHMATKO, directeur de recherches, Institut de Sociologie de l'Académie des sciences de Russie

  • M. Alessandro STANZIANI, directeur de recherches au CNRS.

 

Résumé

Le XXe siècle russe marqué par des bouleversements révolutionnaires est aussi celui des réformes agraires. Les campagnes russes subissent des tentatives successives de modernisation s'inspirant d'une théorie socialiste, puis libérale, sans pour autant atteindre la prospérité et la productivité espérées.  Se situant à l'intersection de la sociologie économique, de l'histoire sociale et des policy studies, cette thèse étudie les métamorphoses de la « question agraire » en tant qu'objet du débat intellectuel et de l'intervention étatique pendant la période qui débute avec le « Grand tournant » de 1929 et qui se termine au moment de l'inauguration du projet national dans le Complexe agro-industriel en 2005. Prenant appui sur un large corpus de textes officiels et scientifiques (économie politique, économie agraire), ainsi qu'un ensemble d'entretiens approfondis auprès des économistes et d'autres acteurs de la politique publique en matière agricole, cette étude analyse l'évolution du modèle agraire soviétique jusqu'à l'effondrement de l'URSS, suivi depuis 1992 par la mise en œuvre problématique des réformes structurelles, caractérisée par la coexistence de conceptions incompatibles du progrès agricole. Elle explore la formation du « consensus » spécifique d'aujourd'hui qui tend à reprendre des discours et des structures anciens, sans les reproduire à l'identique, mais en les ajustant au contexte nouveau.

 

Mots-clefs

Russie – Union soviétique – question agraire –  modernisation – idéologie économique – économie politique du socialisme – néolibéralisme – économie agraire – politique agricole – expertise – changement social.

EHESS
CNRS
INSERM

flux rss  Actualités

Penser l'intersectionnalité dans l'espace public

Journée(s) d'étude - Vendredi 18 octobre 2019 - 09:30« Penser l'intersectionnalité dans l'espace public »18 Octobre 2019 -  9h30–18hCNRS Pouchet – 59-61 Rue Pouchet, 75017 Paris   Préprogramme9h30-9h45 : Accueil9h45-10h : Introduction de la journée par les organisateurs∙trices, Victor Albert Bla (...)(...)

Lire la suite

Le Brésil a-t-il besoin d'une réforme agraire? Ruptures et continuités d'un débat

Journée(s) d'étude - Vendredi 27 septembre 2019 - 08:45Le Brésil a-t-il besoin d'une réforme agraire ? Ruptures et continuités d'un débatLa journée d'études se tiendra à l'EHESS, 105 Boulevard Raspail 75006 Paris, le vendredi 27 septembre 2019, de 8h45 à 18h, en l'amphithéâtre François Furet. Pr (...)(...)

Lire la suite

Migrations et espaces publics

Colloque - Jeudi 13 juin 2019 - 10:30ProgrammeJeudi 13 juin10h30 – 11h : Accueil et introduction du séminaire11h – 13h : Axe 1 - Définir la situation migratoire. Discours et expériences d'un problème publicHélène Mazin (Max Weber / Lyon 2) : « Accueillir chez soi : entre discrétion et publicisat (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'étude des mouvements sociaux (CEMS)

54 Boulevard Raspail 75006 Paris
Tel.: +33 (0)1 49 54 24 27
        +33 (0)1 49 54 25 95
cems@ehess.fr