CECI n'est pas EXECUTE cems : Soutenance Jean-Robin Merlin

Soutenance Jean-Robin Merlin

Thèse de doctorat dirigée par Robert Castel et soutenue par Guillaume Huyez le 12 décembre 2005 à l’EHESS.

 

Titre de la thèse

« Le syndicalisme à l'épreuve de l'altération de la qualité du travail. Analyse de deux sections syndicales de salariés du secteur tertiaire »

 

Les membres du jury

  • Marc BESSIN, chargé de recherche au CNRS

  • Robert CASTEL, directeur d'études à l'EHESS (directeur de thèse)

  • Didier DEMAZIERE, directeur de recherche au CNRS

  • Michel GOLLAC, directeur de recherche au Centre d'études de l'emploi

  • Jacques ION, directeur de recherche au CNRS

 

Présentation de la thèse

Cette thèse, au croisement de la sociologie du rapport au travail et de la sociologie de l’action collective, part du diagnostic, établi par de nombreux chercheurs, d'une dégradation de la qualité du travail intervenue ces dernières années, et interroge ce en quoi cette altération de la qualité du travail modifie les conditions de l'activité syndicale. L'enquête porte principalement sur une section syndicale de téléopérateurs et une section syndicale d'agents de services financiers de La Poste. Dans la première partie sont examinées, à travers l'étude des discours, dispositifs revendicatifs, et répertoires d'action, les différentes conceptions syndicales du travail, entre Travail essentialisé et travail désacralisé ; nous présentons également ce en quoi le « travail sans qualités » pèse sur les registres discursifs syndicaux, et faisons apparaître la tension existant entre tentatives de construction d'une fierté professionnelle collective, d'une part, et, d'autre part, dénonciation de la dégradation de la qualité du travail - avec ses conséquences, parfois explicitement formulées en termes de « honte ».

 

La deuxième partie, s'appuyant sur une enquête ethnographique, est consacrée aux trajectoires des syndicalistes rencontrés. Nous y distinguons ceux des militants dont l’engagement trouve principalement sa source dans la socialisation professionnelle (c'est le cas de la plupart des postiers) de ceux dont l'implication syndicale doit surtout être interprétée au regard d'une socialisation militante antérieure et/ou d'une trajectoire de déclassement. Nous présentons la position de militant intensif et celle, spécifiquement difficile à maintenir dans la durée, de « militant d'appoint » ; et nous présentons une typologie des rétributions de rengagement syndical, entre engagement-réappropriation, engagement-compensation, et engagement-investissement. Enfin, il semble que certaines des normes d'organisation du travail à l'œuvre au sein des entreprises tendent à s'infiltrer dans les équipes syndicales.

 

Finalement, les tendances à l'altération de la qualité du travail se traduisent notamment par un début de cristallisation d'un registre syndical de dénonciation du « n'importe quoi » de l'organisation du travail, d'une part, et, d'autre part, par des difficultés accrues, pour les syndicalistes, à obtenir des rétributions de leurs militantisme.

 

Mots-clés

Action collective ; carrières militantes ; dispositifs revendicatifs ; division du travail ; organisation du travail ; qualité du travail ; rapport au travail ; syndicalisme.

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Les chercheurs et leurs pratiques : discours, savoirs, pouvoirs

Journée(s) d'étude - Lundi 11 juin 2018 - 09:00Researchers and their practices: discourses, knowledge, power3rd Workshop organized by Institut Marcel Mauss (IMM), Centre d’Étude des Mouvements Sociaux (CEMS), Groupe Sciences et Technologies (GST) and the ERC DISCONEX team11-12 JUIN 2018École des (...)(...)

Lire la suite

"Social Reflexivity and Informalization"

Journée(s) d'étude - Jeudi 17 mai 2018 - 09:00Journée d'étude "Social Reflexivity and Informalization"17 mai 2018 - 9h-18h30Reid Hall. 4 rue de Chevreuse, 75006. Métro: Vavin ou Notre-Dame-des-Champs Cette journée d'étude, qui se déroulera en anglais, a pour vocation de faire dialoguer la notion (...)(...)

Lire la suite

Monothéisme et politeia

Colloque - Vendredi 16 mars 2018 - 09:30Monothéisme et politeiaLe Dieu-Un, l’ordre politique, la vie collective 16-17 mars 2018Organisation : Fethi Benslama – Julia Christ – Anoush GanjipourInstitut Humanités, Sciences et Sociétés [Université Paris Diderot] - Laboratoire interdisciplinaire d’étu (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'étude des mouvements sociaux – Institut Marcel Mauss

CEMS–IMM/UMR-8178

54 Boulevard Raspail 75006 Paris
Tel.: +33 (0)1 49 54 25 95
        +33 (0)1 49 54 25 82
Fax: +33 (0)1 49 54 26 70
cems@ehess.fr