Ouvrages parus en 2013 |


	Le fond du monde. Figures sociales de la radicalité

Le fond du monde. Figures sociales de la radicalité

Jansénisme, calvinisme méridional, mystique

Daniel Vidal
Grenoble,  Jérôme Millon, 2013,  463 p.
prix : 35 euros

Quatrième de couverture :

« Je te montre le pays dans la désolation et dans la misère ; ce qui ne s’est jamais fait est arrivé. On saisira les armes de la lutte, et le pays vivra de la révolte. On se fera des flèches de cuivre, et c’est avec le sang qu'on mendiera le pain. On rit d’un rire malade…». Telle était la prophétie de Nefer-Rehou, l'Égyptien, en la XIIe dynastie, il y a quatre mille ans. Ce rire malade, qui est le propre des mouvements sociaux de dissolution, qui est caractéristique des périodes où s’effondre l’ancienne historicité, épuisée par la pratique et la théorie de ces mouvements – ce rire malade est aussi le nôtre, qui vient en écho de celui que nous entendons dans notre histoire. Il accompagne ces brusques ou souterrains délitements du rapport social qui se produisent lorsque viennent les temps de catastrophe, de déploration, de saccage. Dont aucune analyse des lieux et occasions de perte dans le tissu social ne peut faire l’économie.

Que l’on veuille bien l’entendre aujourd'hui dans les trois figures exemplaires du  jansénisme convulsionnaire et du calvinisme méridional du XVIIIe siècle, en proie à son flamboiement prophétique et sa rétraction sectaire, et de la mystique, cette coupe de nuit ardente.

Rien ne sert par ailleurs de se terrer dans son quant-à-soi scientifique, ses vérités, ses certitudes.  Une histoire qui fuit ne peut pas ne pas poser, au rapport de connaissance, la question de son statut. Cette désolation du rapport social porte un défi redoutable à l’acte du savoir et, en son cœur, à l’écriture qui le formule. Liminaire, c’est ce défi auquel tente de répondre le  « Prologue » où l’écriture, et son sujet, sont mis à l’épreuve des champs sociaux de la dissidence.


ISBN : 978-2-84137-283-6
EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

La condition blanche. Réflexion sur une majorité française

Journée(s) d'étude - Vendredi 29 juin 2018 - 08:30 Journée d’étude « La condition blanche. Réflexion sur une majorité française »organisée par Mathilde Cohen (CNRS-IMM-UConn) & Sarah Mazouz (CNRS-CERAPS) Vendredi 29 juin 2018,Salle 13, EHESS, 105 bd Raspail, 75006 Paris(salle 11 pour les pauses (...)(...)

Lire la suite

Les chercheurs et leurs pratiques : discours, savoirs, pouvoirs

Journée(s) d'étude - Lundi 11 juin 2018 - 09:00Researchers and their practices: discourses, knowledge, power3rd Workshop organized by Institut Marcel Mauss (IMM), Centre d’Étude des Mouvements Sociaux (CEMS), Groupe Sciences et Technologies (GST) and the ERC DISCONEX team. Organisateurs :Johanne (...)(...)

Lire la suite

"Social Reflexivity and Informalization"

Journée(s) d'étude - Jeudi 17 mai 2018 - 09:00Journée d'étude "Social Reflexivity and Informalization"17 mai 2018 - 9h-18h30Reid Hall. 4 rue de Chevreuse, 75006. Métro: Vavin ou Notre-Dame-des-Champs Cette journée d'étude, qui se déroulera en anglais, a pour vocation de faire dialoguer la notion (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'étude des mouvements sociaux – Institut Marcel Mauss

CEMS–IMM/UMR-8178

54 Boulevard Raspail 75006 Paris
Tel.: +33 (0)1 49 54 25 95
        +33 (0)1 49 54 25 82
Fax: +33 (0)1 49 54 26 70
cems@ehess.fr