Ouvrages parus en 2011 |


	Les lois de l'enfantement

Les lois de l'enfantement

Procréation et politique en France (1982-2011)

Dominique Mehl
Paris,  Presses de Science-Po, Références ,  2011prix : 18,50 euros

Dès la venue au monde, en 1982, du premier « bébé-éprouvette » français, d'intenses débats de société surgissent. La technique ne risque-t-elle pas de déshumaniser la naissance ? La parenté est-elle avant tout biologique ou d'abord sociale ? Les familles issues des laboratoires de la fertilité seront-elles des familles comme les autres ?

Un long processus se met en marche, qui aboutit à l'adoption des lois de bioéthique en 1994. En France, seuls les couples composés d'un homme et d'une femme vivant une relation stable seront admis, les dons de sperme ou d’ovocytes seront gratuits et anonymes, les mères porteuses interdites.

Quinze ans plus tard, la loi est remise en chantier. Les mœurs ont évolué, la famille s’est diversifiée. Des enfants nés grâce à un donneur revendiquent le droit de connaître leurs origines. La gestation pour autrui n’est pas éradiquée. Les familles homoparentales éclosent et demandent à être reconnues. La controverse renaît, et les politiques doutent. Cependant, contre toute attente, la loi est reconduite en l’état.

Une synthèse inédite sur trente ans de débats publics et de décisions politiques autour d’un sujet de société révolutionné par les progrès scientifiques.

Sommaire

Introduction

Chapitre 1 / L'ANONYMAT DES DONS DE GAMÈTES Le don d'ovocytes Les enfants du don Les parents Les donneurs Le point de vue des Cecos La critique de l'anonymat des dons

Chapitre 2 / LA GESTATION POUR AUTRUI L'interdiction Le vécu de la gestation pour autrui Le plaidoyer en faveur de la gestation pour autrui Le réquisitoire contre la gestation pour autrui

Chapitre 3 / NOUVELLES FAMILLES Le couple procréateur L'exclusion des célibataires Le refus de l'homoparenté Filiation, parenté, parentalité, famille La famille nucléaire La famille PMA La pluriparentalité La famille composite

Chapitre 4 / BIOÉTHIQUE ET POLITIQUE La loi de 1994 2011 : le contexte de révision de la loi Le maquis des convictions bioéthiques Les consultations officielles Les États généraux de la bioéthique La révision parlementaire

Conclusion

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

La condition blanche. Réflexion sur une majorité française

Journée(s) d'étude - Vendredi 29 juin 2018 - 08:30 Journée d’étude « La condition blanche. Réflexion sur une majorité française »organisée par Mathilde Cohen (CNRS-IMM-UConn) & Sarah Mazouz (CNRS-CERAPS) Vendredi 29 juin 2018,Salle 13, EHESS, 105 bd Raspail, 75006 Paris(salle 11 pour les pauses (...)(...)

Lire la suite

Les chercheurs et leurs pratiques : discours, savoirs, pouvoirs

Journée(s) d'étude - Lundi 11 juin 2018 - 09:00Researchers and their practices: discourses, knowledge, power3rd Workshop organized by Institut Marcel Mauss (IMM), Centre d’Étude des Mouvements Sociaux (CEMS), Groupe Sciences et Technologies (GST) and the ERC DISCONEX team. Organisateurs :Johanne (...)(...)

Lire la suite

"Social Reflexivity and Informalization"

Journée(s) d'étude - Jeudi 17 mai 2018 - 09:00Journée d'étude "Social Reflexivity and Informalization"17 mai 2018 - 9h-18h30Reid Hall. 4 rue de Chevreuse, 75006. Métro: Vavin ou Notre-Dame-des-Champs Cette journée d'étude, qui se déroulera en anglais, a pour vocation de faire dialoguer la notion (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'étude des mouvements sociaux – Institut Marcel Mauss

CEMS–IMM/UMR-8178

54 Boulevard Raspail 75006 Paris
Tel.: +33 (0)1 49 54 25 95
        +33 (0)1 49 54 25 82
Fax: +33 (0)1 49 54 26 70
cems@ehess.fr