Agenda |

 

La fabrique de la critique

Soutenance de thèse de Gabriel Mendoza Zarate/17 juin 2014

Centre d’Étude des Mouvements Sociaux — Institut Marcel Mauss, EHESS, Paris

*

 

Gabriel MENDOZA ZÁRATE

 

soutiendra sa thèse de doctorat en sociologie

dirigée par Ève CHIAPELLO

 

 

La fabrique de la critique.

Les travailleurs « sous-traités » de l’industrie électronique au Mexique

 

 

Le mardi 17 juin 2014 à 15h00, salle 638

à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales

190 Av. de France, 75013 Paris

 

Composition du jury :

Anni BORZEIX, Directrice de recherche en sociologie au CNRS, rapporteure

Ève CHIAPELLO, Directrice d’études à l’EHESS, Institut Marcel Mauss-CEMS, directrice

Delphine MERCIER, Chercheur CNRS, Directrice du CEMCA-UMIFRE 16 (MAEDI-CNRS)

Serge PAUGAM, Directeur d’études à l’EHESS et Directeur de recherche au CNRS

Gwenaële ROT, Maîtresse de Conférences (H.D.R.) à l’université Paris X Nanterre, rapporteure

 

Résumé de la thèse : 

 

 Cette thèse enquête sur les travailleurs « sous-traités » de l’industrie électronique au Mexique et sur la fabrication d’une critique du travail dans cette industrie mondialisée. Les travailleurs y sont « sous-traités », non seulement parce qu’ils travaillent pour des sous-traitants des grandes marques, mais aussi parce que les sous-traitants les emploient par l’intermédiaire d’agences locales de main-d’œuvre, au lieu de le faire directement ; ce système d’emploi débouche également sur une « sous-traitance » en termes de droit, de rémunération et de conditions de travail.

La thèse décrit le réseau mondial de production de l’industrie électronique et son implantation dans la zone métropolitaine de Guadalajara ainsi que le régime de production de ces entreprises ; elle doit donc permettre de comprendre les conditions de travail des ouvriers recrutés par les agences de sous-traitance. En analysant les conditions de vie imposées par ce régime de travail, à la fois flexible et précaire, la thèse rend compte des pratiques des ouvriers pour rendre leur environnement habitable et des critiques implicites dans la description qu’ils font de leur activité. L’enquête se concentre ensuite sur les manifestations de la critique ordinaire des travailleurs face à des situations d’incertitude et de conflit rencontrées dans le travail ; elle relève aussi les ressources qui leur servent à accroître leurs compétences et leur capacité d’agir.

Par ailleurs, elle décrit, outre le processus de création du Centro de Reflexión et Acción Laboral à Guadalajara, association civile qui reçoit les plaintes et soutient les revendications des travailleurs, la configuration d’une arène internationale publique autour de la critique des conditions de travail dans l’industrie électronique.

Enfin, la thèse montre que c’est dans le rapprochement des acteurs à des niveaux multiples et dans le lien entre dispositifs locaux et mondiaux que la critique peut rester efficace.

 

Mots-clés :

Sous-traitance internationale. Agence de sous-traitance. Réseaux de production. Régime de production. Travail. Emploi. Flexibilité. Précarité. Opérateurs. Travailleurs. Industrie électronique. Guadalajara. Mexique. Problématisation. Critique. Justification. Arène publique. Résistance ordinaire. Arrangement situationnel. Pratiques de survie. Mondialisation. Association civile. ONG.

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Camilo León-Quijano a remporté la quatrième édition du prix du diaporama sonore

Prix et distinctions - Doctorant en sociologie à l’EHESS, Camilo León-Quijano a remporté le prix du diaporama sonore 2017 avec son travail consacré à des adolescentes joueuses de rugby à Sarcelles. Le prix est décerné par Diapéro, Libération et Fisheye Magazine. Le diaporama sonore est consultab (...)(...)

Lire la suite

Health, Reproduction and Sexuality: Neoliberal-Authoritarian Modes of Governing the Woman’s Body in Turkey

Appel à communication - Mercredi 06 décembre 2017 - 20:00Neoliberalism has been hegemonic for the last three decades in many parts of the world, with its consequences of dismantling of welfare states, imposition of austerity measures, restructuring of health systems, and rising conservatism and (...)(...)

Lire la suite

Design graphique et recherches en sciences sociales

Exposition - Lundi 13 novembre 2017 - 19:00À l'occasion du cinquantième anniversaire de la publication de la Sémiologie graphique de Jacques Bertin, un projet de recherche a été initié à partir des productions du Laboratoire de Graphique créé et dirigé par le cartographe et sémiologue Jacques Be (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'étude des mouvements sociaux – Institut Marcel Mauss

CEMS–IMM/UMR-8178

54 Boulevard Raspail 75006 Paris
Tel.: +33 (0)1 49 54 25 95
        +33 (0)1 49 54 25 82
Fax: +33 (0)1 49 54 26 70
cems@ehess.fr