Ouvrages parus en 2015 |


	Quel âge post-séculier?

Quel âge post-séculier?

Religions, démocraties, sciences

Joan Stavo-Debauge, Philippe Gonzalez, Roberto Frega [Direction.]
Paris,  Editions de l'EHESS, Raisons Pratiques ,  2015,  416 p.
prix : 28 euros

Que signifient les discours actuels en faveur du « post-séculier » ? Et pourquoi faudrait-il en finir avec l’âge séculier ? Qui l’exige ou le demande ? Quels sont les événements qui le requièrent ?

Ces dernières années, un débat sur la place de la religion dans les démocraties libérales s’est engagé dans le monde intellectuel. Si certains ont parlé d’un âge post-séculier et d’autres d’une « société post-séculière », c’est parfois la dynamique même de sécularisation de l’espace public qui semble avoir été remise en cause. Plus profondément, ce sont les rapports entre religions, sciences et démocraties qui ont été questionnés.

En faisant délibérément usage de ces termes au pluriel – pour indiquer qu’il existe différentes formes de religion, plusieurs genres de sciences et de multiples conceptions de la démocratie – les contributions rassemblées dans ce volume entendent sonder ces rapports et cette pluralité.

Le lecteur y trouvera la traduction française de plusieurs interventions de John Dewey sur l’anti-naturalisme et la religion, des contributions de pragmatistes contemporains et des enquêtes sur le rôle public de la foi ou sur la mise en cause de l’autorité épistémique des sciences, tant aux États-Unis, qu’en Europe et en Afrique du nord.

 

SOMMAIRE

Présentation, p. 9-28.

1. La critique pragmatiste des religions

♦ « Introduction aux interventions de John Dewey » (Joan Stavo-Debauge), p. 31-40.

♦ John Dewey : « Interventions sur la religion et l’anti-naturalisme (1922-1943) », p. 41-73.

♦ Philip Kitcher : « Les défis pour le sécularisme », p. 75-111.

♦ Louis Quéré : « Religion et sphère publique au prisme du naturalisme pragmatiste », p. 113-147.

 

2. La raison publique en chantier

♦ Joan Stavo Debauge : « Mauvaise foi. Du revival de la philosophie analytique de la religion à l’introduction de l’objection intégraliste en théorie politique », p. 151-182.

♦ Mathias Girel : « “Enseigner la controverse” : retour sur une migration conceptuelle », p. 183-207.

♦ Roberto Frega : « Les droits religieux sont-ils compatibles avec le pluralisme démocratique ? Une réponse pragmatiste aux limites de la raison publique », p. 209-246.

 

3. Des religions en politiques

♦ Philippe Gonzalez : « Montrer les minarets pour imposer une Suisse “chrétienne”. Les sources évangéliques d’une initiative populaire », p. 249-284.

♦ Smaïn Laacher et Cédric Terzi : « Quand les revendications religieuses investissent les arènes judiciaires. L’“affaire Persepolis” comme révélateur des enjeux de la transition politique tunisienne », p. 285-316.

♦ Jeffrey C. Goldfarb : « La politique des petites choses. De la gauche à la droite chrétienne », p. 317-338.

 

4. Histoire, théorie sociale, théologie

♦ David Hollinger : « Les idées religieuses. Doit-on les soumettre à la critique ou leur accorder un “laissez-passer” ? », p. 341-355.

♦ Estelle Ferrarese : « Unités miraculeuses et convergences nécessaires. L’âge post-séculier des luttes politiques », p. 357-380.

♦ Olivier Abel : « La protestation herméneutique de Paul Ricœur et l’océan mondial des opinions religieuses », p. 381-407.

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Minimising Risks, Selling Promises?

Séminaires et conférences dans le monde - Jeudi 22 novembre 2018 - 09:00La conférence internationale est organisée par l'Université de Lausanne (UNIL) et l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS Paris). Elle se tiendra les 22 et 23 novembre 2018 à l'Université de Lausanne, salle Cub (...)(...)

Lire la suite

Minimising Risks, Selling Promises?

Séminaires et conférences dans le monde - Vendredi 23 novembre 2018 - 09:30La conférence internationale est organisée par l'Université de Lausanne (UNIL) et l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS Paris). Elle se tiendra les 22 et 23 novembre 2018 à l'Université de Lausanne, salle (...)(...)

Lire la suite

La condition blanche. Réflexion sur une majorité française

Journée(s) d'étude - Vendredi 29 juin 2018 - 08:30 Journée d’étude « La condition blanche. Réflexion sur une majorité française »organisée par Mathilde Cohen (CNRS-IMM-UConn) & Sarah Mazouz (CNRS-CERAPS) Vendredi 29 juin 2018,Salle 13, EHESS, 105 bd Raspail, 75006 Paris(salle 11 pour les pauses (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'étude des mouvements sociaux – Institut Marcel Mauss

CEMS–IMM/UMR-8178

54 Boulevard Raspail 75006 Paris
Tel.: +33 (0)1 49 54 25 95
        +33 (0)1 49 54 25 82
Fax: +33 (0)1 49 54 26 70
cems@ehess.fr