Les membres | Doctorants

Nathalie Miriam Plouchard

NMP

Doctorante sous la direction de Nicolas Dodier

Titre de la thèse

Se constituer "contre" ? Les ambiguïtés du rapport à l'Etat dans les contre-cultures : le cas des free-parties.

 

Présentation des recherches

Dans le cadre des recherches effectuées pour mon mémoire (sous la direction de Liora Israël : « Laissez-nous "raver" : mobilisations et contre-mobilisations autour des free parties »), je me suis intéressée à un mouvement culturel et social qui est pensé et présenté comme étant ou, pour le moins, comme étant devenu en partie déviant : les free parties. Il s’agissait, d’une part, de prendre en compte les efforts de normalisation que différentes instances institutionnelles – qu’elles soient judiciaires, juridiques, policières, politiques, etc. – imposent, plus ou moins difficilement, aux acteurs de ces fêtes techno (trop ?) peu conventionnelles et bien (trop ?) inconvenantes. Il s’agissait, d’autre part, de rendre compte des effets que suppose cette normalisation pour les acteurs – qu’ils consentent à celle-ci ou qu’ils la contestent – en termes de mobilisation de leurs acteurs et de contre-mobilisation de leurs détracteurs (associations de riverains, associations de victimes, élus locaux, élus nationaux) et même en termes de polarisation de ces fêtes techno.

Dans le cadre de ma thèse (effectuée sous la direction de Nicolas Dodier : « Se construire "contre" : le cas des free parties »), je cherche à approfondir ou, tout au moins, à interroger la dimension « contre » du mouvement des free parties en me fondant en particulier sur la notion de « contre-culture ». Existe-t-il des liens entre déviance et le fait d’être « contre » ? Quels sont les liens, s’ils existent, entre illégalité (donc non-conformité, soit déviance, par rapport à une norme légale) et le fait d’être « contre » ? Il s’agira d’inscrire les free parties dans le cadre d’une comparaison historique et théorique des contre-cultures. Mais il pourra aussi s’agir aussi de transcrire ce que le cas des free parties pourrait apporter à la compréhension des contre-cultures.

Traduction scientifique anglais-français (et participation à l’atelier de traduction d’anglais).

Traduction scientifique italien-français (et participation à l’atelier de traduction d’italien).

 

Thèmes de recherche

♦ Sous-culture, contre-culture, rave party, free party, mouvement culturel, mouvement social, contestation, mobilisation, déviance, jeunesse, fête, musique, droit, Etat.

 

Communications récentes

♦ Plouchard Nathalie Miriam, « Circulation des savoirs autour de la prévention et de la réduction des risques liés aux usages de drogues dans les free parties », Colloque Expériences de loisir et circulation des savoirs : dynamiques et enjeux, ACFAS, Montréal, 7-11 mai 2012.

♦ Plouchard Nathalie Miriam, « Mobilisations et polarisations autour des free parties », Colloque Jeunesses, fêtes et territoires, DDCSPP, Bourges, 20-22 avril 2011.

♦ Plouchard Nathalie Miriam, « Protest Sounds: Musical and Political Reactions to the Normalization of Free Parties », Colloque How Art Does Politics, UCLA, Los Angeles, 20-21 septembre 2010.

 

Traductions récentes

♦ Plouchard Nathalie Miriam : Benford, Robert D. & Snow, David A. « Processus de cadrage et mouvements sociaux : présentation et bilan » (traduit de l’anglais par Nathalie Miriam Plouchard). Politix. Vol. 25. N° 99. 2012. (219-255).

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

De la démocratie-régime à la démocratie-société

Colloque - Jeudi 27 avril 2017 - 08:45Colloque organisé par le Centre d’études sociologiques et politiques Raymond Aron (CESPRA), le Centre d’étude des mouvements sociaux (CEMS-IMM) et la mention Études politiques (EHESS). Organisateurs : Manuel Cervera-Marzal et Roberto Frega. ProgrammeJeudi 27 (...)(...)

Lire la suite

La construction sociale du lait. Du lait de femme au lait de vache

Journée(s) d'étude - Mercredi 10 mai 2017 - 08:30Cette journée d’étude repose sur la confrontation des différentes perspectives développées par les sciences humaines et sociales sur le lait afin d’appréhender les relations réciproques du politique et du social qui se développent autour de cette (...)(...)

Lire la suite

Finance as a response to global environmental crises? Critical analysis of the ‘economicization’ of carbon emissions and biodiversity

Appel à communication - Lundi 22 mai 2017 - 20:00A conference hosted by theCentre for Globalisation and Governance, Universität Hamburg, GermanyDates: 29 Nov-1 Dec 2017Conveners: Eve Chiapello (EHESS Paris) and Anita Engels (Universität Hamburg)Submission deadline for paper proposals: 22 May 201 (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'étude des mouvements sociaux – Institut Marcel Mauss

CEMS–IMM/UMR-8178

54 Boulevard Raspail 75006 Paris
Tel.: +33 (0)1 49 54 25 95
        +33 (0)1 49 54 25 82
Fax: +33 (0)1 49 54 26 70
cems@ehess.fr