Actualités

Symposium autour du livre de Philippe Lorino, “Pragmatism and Organization Studies”

Conférence - Vendredi 24 mai 2019 - 15:30Le vendredi 24 mai 2019, de 15h30 à 17h30, salle 737 au 54 Boulevard Raspail (Métro Sèvres-Babylone / Saint-Placide) aura lieu un symposium autour du livre de Philippe Lorino, Pragmatism and Organization Studies, Oxford, Oxford University Press, 2018, auquel participeront Philippe Lorino (Professeur ESSEC), Fabian Muniesa (CSI Mines ParisTech), Damien Mourey (ENS Paris-Saclay), Alvin Panjeta (IAE Paris et ENS Paris-Saclay) et Aura Parmentier (Sophia Antipolis).Ce symposium est organisé par l'Association Pragmata et le PRI-EHESS « Pragmatisme et sciences sociales » Ce livre montre l’actualité et la pertinence du pragmatisme pour l’étude des organisations et de leur management, à l’ère de l’intelligence artificielle et du Big Data. Selon l’auteur, la pensée sur les organisations, qu’elle soit académique ou managériale, voit s’affronter deux paradigmes. D’une part, les visions mainstream, sous l’influence du rationalisme cognitiviste, conçoivent l’organisation comme une structure logique de traitement de l’information et de décision, contrôlée à travers des représentations rationnelles supposées véhiculer une forme de vérité sur l’action collective. D’autre part, de nombreux courants de recherche ont montré dans les trente dernières années que cette approche rationaliste sous-estime la nature complexe, mouvante et incertaine des phénomènes organisationnels. Les concepts et les analyses pragmatistes fournissent des outils puissants à ces courants critiques, ainsi qu’une critique radicale des dualismes qui hantent et entravent les recherches sur l’organisation : pensée / action, représentation / réalité, conception / utilisation, décision / exécution, valeur / fait, fins / moyens, pour n'en citer que quelques-uns. Le pragmatisme souligne l’importance de l’expérience vivante et propose une vision processuelle et relationnelle de l’organisation, vue comme « processus organisant », toujours en mouvement, tentant d’établir une compréhension collective et pratique des situations nouvelles rencontrées. Le livre présente les concepts pragmatistes clés (médiation sémiotique, habitude, enquête, trans-action, abduction, valuation) et les illustre à travers des exemples concrets inspirés de l’expérience managériale de l’auteur.

Lire la suite

Mead’s Legacy in Sociology: Faris, Morris, Blumer and the Manufacture of Symbolic Interactionism

Conférence - Mercredi 22 mai 2019 - 17:00Le mercredi 22 mai 2019, de 17h00 à 19h00, salle 7, au 105 Boulevard Raspail (M° St Placide/ Rennes/ Notre-Dame des Champs), Dan Huebner, professeur à l’Université de Caroline du Nord à Greensboro et professeur invité à l’EHESS, viendra nous donner une conférence CEMS (+ PRI Pragmatisme et sciences sociales et Association Pragmata).Dan Huebner est l’un des meilleurs connaisseurs actuels de l’histoire du pragmatisme nord-américain, de ses connexions avec la sociologie et avec l’histoire comme disciplines et de ses relations avec le mouvement progressiste – une connaissance qu’il a développée de première main, dans les archives. Il a réédité Mind, Self, and Society en 2015, avec Hans Joas, à The University of Chicago Press et il a co-édité avec lui un livre The Timeliness of G. H. Mead (Chicago, The University Press of Chicago, 2016).Il est surtout l'auteur de Becoming Mead (The University of Chicago Press, 2014), un formidable livre d'histoire intellectuelle dont vous trouverez une recension dans la revue Pragmata. Le 22 mai, Dan nous parlera de l’héritage de George Herbert Mead en sociologie et de la naissance de ce qui est devenu l’« interactionnisme symbolique ». Mead est le seul auteur classique en sociologie qui n'a pas publié de livre de son vivant! Et qui en même temps, a eu une influence durable à travers le travail éditorial de certains de ses élèves et successeurs, jusqu'à devenir une icone dans les années 1960-70. Comment Mead a-t-il été canonisé comme le fondateur de l'interactionnisme symbolique? Et comment ce processus a-t-il été préparé de longue date par les efforts d'Ellsworth Faris, Charles W. Morris ou Herbert Blumer? Voilà les questions auxquelles vous aurez une réponse le 22 mai ! Venez nombreux ! Mead’s Legacy in Sociology: Faris, Morris, Blumer and the Manufacture of Symbolic Interactionism This lecture traces the ways in which G. H. Mead’s ideas were interpreted and popularized by his students and colleagues. Understanding this process is key to explaining how Mead became canonized as a founder of « Symbolic Interactionism » in sociology, despite never having taught a course in that discipline. Huebner shows how Ellsworth Faris was the gatekeeper to Mead’s ideas for University of Chicago sociology students, how Charles Morris constructed a body of materials attributed posthumously to Mead, and how Herbert Blumer claimed authority over the interpretation of Mead’s work in sociology (discutant: Daniel Cefaï).

Lire la suite

Penser la technique et le care en obstétrique

Journée(s) d'étude - Mardi 25 juin 2019 - 14:00« Penser la technique et le care en obstétrique : dialogues avec les acteur.ices du terrain »Journée d’étude ANR HYPMEDPRO, le 25 juin 2019, à l'EHESS, 105 Bd Raspail 75006 Paris Programme14h-14h15 : Introduction (Sezin Topçu et Chiara Quagliariello)14h15-15h45 : Table ronde 1 – « La techno-obstétrique à géographie variable »Cette table ronde a pour objectif d’examiner la grande variété des modèles d'accompagnement à l’accouchement hospitalier dans différents contextes nationaux. En confrontant les résultats des recherches menées dans le cadre du projet ANR HYPMEDPRO (France, Turquie, Italie, Sénégal, Brésil, Québec) avec d’autres travaux ou expériences de terrain, il s’agira en particulier de mettre l’accent sur la pluralité des représentations de ce qu’est un accouchement médicalisé vs. naturel, réussi vs. raté, émancipateur vs. violent. Il s’agira également de discuter de la place devenue centrale de la technique ou de la geste technicienne dans la plupart des contextes nationaux, parallèlement au renforcement des exigences de sécurité. Nous réfléchirons enfin à la manière dont l’imaginaire de ce qu’est l’accouchement comme processus ou événement a évolué au cours du temps, au fur et à mesure de la technologisation des salles de naissance.avec :Claude Eguillon, obstétricienne retraitée, coordinatrice du groupe de parole ‘L’arbre à palabres’, Centre Hospitalier Intercommunal de MontreuilChiara Quagliariello, anthropologue, postdoctorante ANR Hypmedpro-CEMS-EhessSezin Topçu, sociologue, chargée de recherche au CNRS, coordinatrice ANR Hypmedpro-CEMS-EhessPaul Cesbron, obstétricien retraité, Société d’histoire de la naissanceModératrice : Priscille Sauvegrain (sociologue et sage femme, INSERM)15h45-16h30h : Table ronde 2 – « Une juste médicalisation ? Penser la péridurale en France »Technologie miracle ou choix douloureux ? Révolution technologique ou instrument d’optimisation du travail des équipes soignantes? Source d’émancipation pour les femmes ou outil de contrôle du corps maternel? Quels sont les imaginaires, représentations, et fonctions de la péridurale en France dans ce premier quart du 21ème siècle? Peut-on encore la choisir ? Comment et sous quelles conditions ? De quelles manières la péridurale a-t-elle transformé et transforme les rapports des professionnel.les de la santé à leur métier, et les rapports des femmes à leur expérience d’accouchement? On réfléchira à ces questions depuis l’expérience directe des praticien.nes et des usager.es afin de mieux saisir les apports et limites de ce produit obstétrical normalisé. On discutera également des alternatives envisageables et/ou déjà à l’oeuvre.avec :Julie Nouvion, co-présidente association Ami.e.s et Usager.e.s du CALMLola Mirouse, doctorante en sociologie, ANR Hypmedpro-CEMS-EhessAdrian Gantois, président du Collège national des Sages-femmesChantal Birman, sage-femme (sous réserve)Modératrice : Chiara Quagliariello (ANR Hypmedpro)16h30-17h : Pause café17h-18h30 : Table ronde 3 – « Du care à la violence ? Retours du terrain ».Quand on parle de violence en matière d’accouchement, de quoi parle-t-on au juste ? De quelle manière le contenu de cette catégorie change-t-il, selon qu’on aborde le problème du point de vue des soignant.es ou des soigné.es, selon qu’on l’analyse depuis un lieu de naissance hautement médicalisé vs. un lieu précaire ou sous-équipé, ou selon qu’on l’approche dans une perspective plus générale de rapports de domination sexuée, ethnique, ou raciale? Les dénonciations actuelles autour de violences obstétricales renvoient-elle à un problème nouveau ou plutôt chronique et de longue date ? Dans quelle mesure pourraient-elles permettre ou non de faire avancer la cause en matière d’amélioration des soins d’obstétrique ? Quelles autres catégories, outils et mesures sont à envisager pour renouer le dialogue entre soignant.es et soigné.es, et pour faire en sorte que l’accouchement redevienne ce ‘bel événement’ pour tou.tes ? On abordera ces questions dans une perspective pluraliste, tout en portant une attention particulière à la complexité des enjeux qui régissent le terrain.avec :Françoise Edmonde Morin, auteure de Petit manuel de guérilla à l’usage des femmes enceintes (Seuil, 1985)Béatrice Jacques, sociologue, maîtresse de conférences en sociologie, Université de BordeauxMarjorie Roux, membre de l’Association de doulas de France et du collectif ‘Toutes contre les violences obstétricales’Aurélie Racioppi, sage femme et doctorante en sociologie, Université Paris 7Modératrice : Sezin Topçu (ANR Hypmedpro)18h30-19h : Conclusion (Sezin Topçu et Chiara Quagliariello)

Lire la suite

L’expérience publique. Autour de Louis Quéré

Journée(s) d'étude - Lundi 1 juillet 2019 - 09:00« L’expérience publique. Autour de Louis Quéré »Journées d'étude organisées par Cédric Terzi (CEMS-EHESS), Laurence Kaufmann (THEMA-UNIL), Daniel Cefaï (CEMS-EHESS), Philippe Gonzalez (THEMA-UNIL et Cercle des amis de Jean Widmer) du 1erau 3 juillet 2019 à l'Abbaye de Saint-Jacut à Saint-Jacut-de-la-Mer (22) Ces journées, co-organisées par le CEMS (EHESS-CNRS), le THEMA (Université de Lausanne) et soutenues par l’Association Cercle d’amis de Jean Widmer, ont pour objectif d’ouvrir une large discussion interdisciplinaire autour de la réception des travaux de Louis Quéré. Elles réuniront ainsi une quinzaine de participant.e.s du 1er au 3 juillet, à Saint-Jacut-de-la-Mer, dans les Côtes d’Armor.Notre ambition est de nous rassembler autour de Louis Quéré afin de mettre en dialogue les lectures de ses travaux qui ont été faites dans différentes disciplines, d’expliciter les axes de recherche qui s’en dégagent, d’en expliciter certains enjeux et de les prolonger dans des questionnements en prise avec le monde contemporain.L’état d’esprit de cette rencontre se veut celui de la libre discussion critique, en dehors des formats académiques usuels. À cette fin, trois demi-journées seront organisées sous forme de tables-rondes réunissant à chaque fois quatre à cinq intervenant.e.s et Louis Quéré, autour d’une thématique.Convaincus qu’une discussion interdisciplinaire est d’autant plus féconde qu’elle est arrimée sur le sol de l’enquête empirique, nous ne poserons qu’une seule contrainte aux participant.e.s : qu’ils/elles élaborent leurs interventions à partir des cas empiriques sur lesquels ils/elles ont eux-mêmes travaillé.

Lire la suite

Rencontre - dédicace avec Michel Agier

Rencontre - Jeudi 4 avril 2019 - 18:00Rencontre-dédicaceavec Michel Agier, directeur de la revue et des auteurs Stefan Le Courant, Aurélie Ledoux Léonore Le Caisne, Julien BonhomJeudi 4 avril 2019, à partir de 18hLibrairie Les Cahiers de Colette23-25, rue Rambuteau 75004 ParisA l'occasion de la sortie du numéro 2 de la revue Monde commun : “Fake News, mensonges & vérités”     

Lire la suite

Intégrer la dimension de genre et de sexe dans la recherche scientifique

Colloque - Mardi 16 avril 2019 - 09:00Colloque au titre de la Mission pour la place des femmes au CNRS coorganisé par Mathieu Arbogast doctorant au CEMSInscription (gratuite) et programme« Intégrer la dimension de genre et de sexe dans la recherche scientifique. Nouvelles perspectives interdisciplinaires »De nouvelles disciplines intègrent une dimension de sexe et de genre, des communautés de recherche se consolident, et des sciences habituées à recourir à ces concepts explorent de nouveaux objets. Cinq ans après avoir organisé un colloque sur « les nouvelles sciences du genre », le CNRS souhaite mettre en évidence des dynamiques encore émergentes, et encourager le dialogue interdisciplinaire. Présentations et tables-rondes dresseront un état des lieux de l’utilisation du sexe et du genre dans la recherche en France. 16 avril 2019 Auditorium Marie Curie CNRS, 3 rue Michel-Ange, 75016 Paris - 9h00-9h30 : accueil- 9h30-9h45 ouverture : Elisabeth Kohler (MPDF)  Session 1 : Biologie et santé : des questions de sexe aux enjeux de genre - 9h45 – 10h45 : présentationsModération : Armelle Leturque, INSERM-CRC, UPMCEmilie Counil (INED) : épidémiologie et genreJoëlle Wiels (Institut Gustave Roussy, CNRS) : la complexité du sexe biologique  - 10h45-11h15 : pause-café - 11h15 – 12h15 : table-rondeModération : Jean-Louis Vercher, chargé de mission cognition à l’INSB, Institut des Sciences du Mouvement Etienne-Jules Marey, AMUMarie Gaille (SPHERE, CNRS)Thierry Hoquet (IRePh, Université Nanterre)Evelyne Peyre (Laboratoire Éco-anthropologie et Ethnobiologie, CNRS-MNHN) - 12h15– 13h30 : déjeuner buffet Session 2: Nouvelles recherches genre en sciences humaines et sociales- 13h30- 15h00 : Nouveaux territoires du genreModération : Anne-Emmanuelle Berger (LEGS, Université Paris 8)Maria Candea (CLESTHIA, Université Sorbonne Nouvelle), La voix au prisme de la non-binarité du genreDiane Roman (IRJI, Université de Tours ; co-directrice du programme REGINE) droit et genreVanessa Nurock (LEGS, Université Paris 8) éthique et Intelligence Artificielle - 15h00-16h15 table-ronde : Faire une thèse sur le genre, une nouvelle manière de faire de la recherchePrésentation et modération : Michel Bozon (directeur adjoint de l’Institut du genre – Ined)Emmanuel Beaubatie (Ined, IRIS), sociologueIsabelle Matamoros (Sirice, Labex EHNE), historienneHeta Rundgren (Université Paris 8 et Université de Helsinki) études de genre et littérature générale et comparée - 16h15-16h45 : pause-café Session 3 : Numérique, robotique et IA : le genre comme thème émergent- 16h45-17h45 : table-rondeModération : Marie-Claude Gaudel (LRI, Université de Paris-Sud)Ludivine Allienne-Diss (Curapp-ESS, UPJV), le genre des robotsSonia Ben Mokhtar (LIRIS, CNRS), protection des données genréesAude Bernheim (Weizman Institute of Science, Wax Science) co- auteure de l’ouvrage « L’intelligence artificielle, jamais sans elles ! », préfacé par C. VillaniGloria Origgi (Institut Jean Nicod, CNRS), épistémologie des sciences cognitives (tbc) - 17h45-18h00 conclusion : Mathieu Arbogast (MPDF) - 18h00-19h00 : cocktail Contact : mission.femmes@cnrs.fr

Lire la suite

EHESS
CNRS
INSERM

flux rss  Actualités

Migrations et espaces publics

Colloque - Jeudi 13 juin 2019 - 10:30ProgrammeJeudi 13 juin10h30 – 11h : Accueil et introduction du séminaire11h – 13h : Axe 1 - Définir la situation migratoire. Discours et expériences d'un problème publicHélène Mazin (Max Weber / Lyon 2) : « Accueillir chez soi : entre discrétion et publicisat (...)(...)

Lire la suite

Débats participatifs « les discriminations LGBTQI dans le milieu professionnel ». Volume I

Débat - Jeudi 27 juin 2019 - 13:30Ces débats participatifs ont vocation à réfléchir collectivement sur la réalité des discriminations dans le milieu professionnel (notamment les institutions européennes, les organisations internationales, la diplomatie, l’enseignement supérieur, la recherche…), (...)(...)

Lire la suite

Mobilités sociales et migrations internationales

Colloque - Jeudi 13 juin 2019 - 09:00Mobilités sociales et migrations internationalesColloque international organisé avec le soutien de l’Institut Convergences Migrations et du Labex Transfers,13 et 14 juin 2019, PSE (Paris).Ce colloque, invitant à penser les liens entre migrations international (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'étude des mouvements sociaux (CEMS)

54 Boulevard Raspail 75006 Paris
Tel.: +33 (0)1 49 54 24 27
        +33 (0)1 49 54 25 95
cems@ehess.fr