Agenda |

 

En “Rave” et contre tout ? Dimensions festives et oppositionnelles du monde des free parties

Soutenance de thèse de Nathalie Plouchard, le 16 juin 2017 à l’EHESS

Cher.e.s collègues,

J'ai le plaisir de vous annoncer la soutenance de ma thèse de sociologie intitulée :

En "Rave" et contre tout ? Dimensions festives et oppositionnelles du monde des free parties

La soutenance sera publique et aura lieu le vendredi 16 juin à 9h30 à l'Ecole des hautes études en sciences sociales, au 105 bd Raspail, 75006 Paris, en salle 1.

Directeur de thèse

M. Nicolas Dodier, Directeur d'études à l'EHESS et Directeur de recherches à l'INSERM

Membres du jury

M. Antoine Hennion, Professeur à Mines-Paristech Mme Marie Jauffret-Roustide, Chargée de recherches à l’INSERM Mme Dominique Pasquier, Directrice de recherches au CNRS M. Christophe Traïni, Professeur à l’Institut d’Etudes Politiques d’Aix-en-Provence

Résumé

Au carrefour de la sociologie de la culture et de la sociologie de la déviance, ce travail porte sur les dimensions festives et oppositionnelles du monde des free parties, qui s’articule autour de manifestations techno clandestines et marginales. A partir d’une enquête ethnographique,il s’agit d’examiner une pratique culturelle et musicale mais aussi de saisir la variété des expressions oppositionnelles que les jeunes engagés dans ce monde y déploient. A la suite d’un travail de clarification théorique, cette recherche s’inspire de la notion de contre-culture, dans laquelle l’idée de conflictualité est centrale. Cet outil conceptuel permet d’explorer diverses facettes de l’univers free, controversé et encore largement méconnu, et notamment sa composante « contre ». On peut ainsi montrer que, si le monde free est loin d’être réductible à ses dimensions oppositionnelles, celles-ci peuvent donner un relief particulier à la fête – et réciproquement. La pertinence du croisement entre l’objet « free parties » et l’outil conceptuel « contre-cultures » est due en partie à la double déviance, sociale et légale, qui caractérise les fêtes techno étudiées. Les différents aspects oppositionnels mis en évidence dans ce monde juvénile, ainsi que la distinction entre non-conformité et contestation qui en émane, permettent d’analyser le rapport entre déviance, illégalité, conflictualité/illégalité à la lumière du cas des free parties.

Cordialement,

Nathalie Plouchard-Engel Doctorante en sociologie (CEMS/EHESS) - Sociology PhD Candidate (CEMS/EHESS)

EHESS
CNRS
INSERM

flux rss  Actualités

Migrations et espaces publics

Colloque - Jeudi 13 juin 2019 - 10:30ProgrammeJeudi 13 juin10h30 – 11h : Accueil et introduction du séminaire11h – 13h : Axe 1 - Définir la situation migratoire. Discours et expériences d'un problème publicHélène Mazin (Max Weber / Lyon 2) : « Accueillir chez soi : entre discrétion et publicisat (...)(...)

Lire la suite

Débats participatifs « les discriminations LGBTQI dans le milieu professionnel ». Volume I

Débat - Jeudi 27 juin 2019 - 13:30Ces débats participatifs ont vocation à réfléchir collectivement sur la réalité des discriminations dans le milieu professionnel (notamment les institutions européennes, les organisations internationales, la diplomatie, l’enseignement supérieur, la recherche…), (...)(...)

Lire la suite

Mobilités sociales et migrations internationales

Colloque - Jeudi 13 juin 2019 - 09:00Mobilités sociales et migrations internationalesColloque international organisé avec le soutien de l’Institut Convergences Migrations et du Labex Transfers,13 et 14 juin 2019, PSE (Paris).Ce colloque, invitant à penser les liens entre migrations international (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'étude des mouvements sociaux (CEMS)

54 Boulevard Raspail 75006 Paris
Tel.: +33 (0)1 49 54 24 27
        +33 (0)1 49 54 25 95
cems@ehess.fr