CECI n'est pas EXECUTE cems : GT3 : Mobilisations collectives et problèmes publics

GT3 : Mobilisations collectives et problèmes publics

Le GT3 est le pilier historique du CEMS, qui connaît un renouvellement important avec l’arrivée de nouveaux chercheurs et d’un pôle actif de doctorants. Ce groupe de travail est donc en pleine recomposition. On peut le voir sous deux aspects :

⇒ une sociologie des mobilisations collectives, pratiquement aussi ancienne que le laboratoire qui est celui où l’équipe de Touraine a développé son analyse des nouveaux mouvements sociaux dans les années 1970, puis celui où une critique des théories de l’action a été menée dans les années 1980 – en parallèle au Centre de sociologie de l’éthique, au GSPM ou au CSI. Cette tradition se perpétue sous d’autres formes. Depuis le milieu des années 2000, on a assisté à un renouveau des enquêtes sur les mobilisations collectives au CEMS, d’abord dans une approche pragmatiste, puis féministe, puis à une pluralisation encore plus forte des perspectives : analyse rhétorique et dramaturgique, enquête sur les contre-publics queer, la démo-cratie des démos, anthropologie de la révolte civique en Kabylie en 2001, des disability rights movements ou des mouvements populistes en Suisse, enquête sur le rapport entre cinéma et politique, sur les attentats terroristes ou sur des expérimentations radicales, ou dans d’autres cadres, sur l’hypermédicalisation des naissances à l’hôpital ou l’invisibilisation des perturbateurs endocriniens…

⇒ une sociologie des « espaces publics », qui a émergé tout d’abord autour de Louis Quéré, qui a introduit le thème de la publicité, retravaillé dans « Raisons pratiques » par Cottereau, par exemple, tandis qu’un groupe pionnier sur la publicité médiatique a travaillé dans les années 1990-2000 autour de Sabine Chalvon-Demersay, Daniel Dayan, Dominique Mehl et Dominique Pasquier. En parallèle, c’est une « sociologie des problèmes publics » et plus largement, une « étude des publics et de leurs problèmes » qui a pris son essor, en parallèle à une réflexion inspirée du pragmatisme, de la sociologie de Chicago pour les uns, de l’ethnométhodologie pour les autres, et plus largement d’une sociologie des problèmes sociaux nord-américaine. Cette perspective, originale par rapport à ce qui se fait dans les mondes francophone et anglophone, se déploie dans de nouvelles directions, à la faveur des séminaires en cours, des thèses des doctorants et des projets de publication collective.

L’un des enjeux du GT3 va être de recenser toutes les approches qui ont cours aujourd’hui au CEMS et d’engager une discussion plus serrée sur ces façons de voir, de dire et de faire – une journée d’études est programmée au printemps 2018 (org. Cefaï, Durand, Eleftheriadis, Rennes).

 

* * *

Projet scientique

GT1. Enquêter sur le politique

GT2. Démocratie et philosophie : pragmatisme, herméneutique et phénoménologie

GT4. Socio-économie, ethnocomptabilité et anthropologie de l'évaluation

GT5. Risques, violences et réparations

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Monothéisme et politeia

Colloque - Vendredi 16 mars 2018 - 09:30Monothéisme et politeiaLe Dieu-Un, l’ordre politique, la vie collective 16-17 mars 2018Organisation : Fethi Benslama – Julia Christ – Anoush GanjipourInstitut Humanités, Sciences et Sociétés [Université Paris Diderot] - Laboratoire interdisciplinaire d’étu (...)(...)

Lire la suite

Penser le soin à travers ses tensions

Colloque - Vendredi 09 mars 2018 - 09:00Le soin est aujourd’hui un thème fédérateur de divers enjeux (médical, environnemental, parental, amical, politique, climatique) qui ont pour point commun de chercher à prendre en charge la fragilité de la vie. Ainsi que l’ont montré les éthiques du care, (...)(...)

Lire la suite

Call for abstract : Financialization and development policies : Critical perspectives on new financial circuits for international development projects

Appel recherche - Mardi 06 mars 2018 - 17:00Call for abstract for an academic conference on financialization and international development in Hamburg, Germany.Financialization and development policies : Critical perspectives on new financial circuits for international development projects.A conf (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'étude des mouvements sociaux – Institut Marcel Mauss

CEMS–IMM/UMR-8178

54 Boulevard Raspail 75006 Paris
Tel.: +33 (0)1 49 54 25 95
        +33 (0)1 49 54 25 82
Fax: +33 (0)1 49 54 26 70
cems@ehess.fr