CECI n'est pas EXECUTE cems : GT4 : Socio-économie, ethnocomptabilité et anthropologie de l’évaluation

GT4 : Socio-économie, ethnocomptabilité et anthropologie de l’évaluation

Les deux derniers groupes de travail ont émergé au cours du dernier mandat et témoignent de la vitalité du laboratoire. Le GT4 participe du renouveau d’une sociologie et d’une anthropologie de l’évaluation. Ses membres enquêtent sur des phénomènes qui vont des pratiques les plus quotidiennes aux  politiques  publiques, et remettent en cause les modèles d’analyse, de mesure et de calcul économique.

Comment développer des conceptions alternatives du travail, de l’échange et de la consommation ? Comment décrire et analyser la dynamique de financiarisation qui s’est emparée d’une bonne part de l’économie ? Comment restituer les activités de production et de distribution d’agriculteurs et d’artisans qui ont fait des choix radicaux ? Comment compter différemment, selon des opérations d’évaluation qui vont à l’encontre du calcul de la science économique ?

 

Plusieurs façons de faire se combinent dans le GT4 :

⇒ une sociologie économique qui passe par une histoire du management, une critique des outils, des langages et des savoirs de gestion, d’audit et de comptabilité, et des conventions de quantification et des modes de valorisation qu’ils transportent. Quelles sont les modes d’instrumentation du capitalisme néolibéral qui conduisent à une financiarisation des entreprises privées et des politiques publiques qui régulent et organisent ce capitalisme ? Et de quelle façon ces formats financiarisés sont-ils incorporés à des dispositifs qui se veulent critiques (protection de l’environnement, aide au développement, projets de création culturelle, etc) ?

⇒ une anthropologie de l’évaluation, ancrée dans la sociologie pragmatique et l’économie des conventions, qui est très attentive à la multiplicité des formats d’engagement et d’évaluation des acteurs, que ce soit lors des critiques et des mobilisations contre des catastrophes industrielles sur le pourtour méditerranéen (comme Seveso) ou dans les façons de travailler, raisonner et compter dans des projets d’agriculture alternative (comme la permaculture). Que signifient, en pratique, pour ces personnes, les questions suivantes : qu’est-ce qu’un bien commun ? Qu’est-ce une économie durable ? Qu’est-ce une société juste ?

⇒ une démarche ethnocomptable, déjà mentionné, qui a pour outil de prédilection le budget de famille, mais qui en recourant à une ethnographie rigoureuse, avec journal de terrain, essaie de décrire les références évaluatives de prix et de temps dans la perspective des acteurs, fait des inventaires exhaustifs de biens et d’activités et des façons de compter, épargner, dépenser… L’ethnocomptabilité enquête dans des économies domestiques, mais elle est aussi un outil puissant pour décrire les effets des politiques publiques et des dispositifs d’allocation et d’aide, en matière de ressources et de services – la critique de l’économie se redouble d’une critique des politiques publiques.

 

* * *

Projet scientique

GT1. Enquêter sur le politique

GT2. Démocratie et philosophie : pragmatisme, herméneutique et phénoménologie

GT3. Mobilisations collectives et problèmes publics

GT5. Risques, violences et réparations

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Le droit dans les sciences sociales / Les sciences sociales dans le droit

Journée(s) d'étude - Mercredi 19 décembre 2018 - 09:3019 décembre 2018 - 9h30-17h30Institut protestant de théologie - 83 boulevard Arago 75014 Paris Métro ligne 6 – station Saint-Jacques / RER B – station Denfert RochereauCette journée d'étude est la première d'une série qui se renouvellera tous (...)(...)

Lire la suite

Capacités et pauvreté dans les pays émergents

Rencontre - Jeudi 29 novembre 2018 - 15:30Rencontre avec Sayonara LEAL et Sophie MITRAProfesseures invitées à l’EHESSJeudi 29 novembre 2018 - 15h30 à 18hEHESS, 54 bd Raspail 75006 – salle AS1-24 Penser les régimes de capacités et la justice sociale dans le cadre de la fracture numérique chez les (...)(...)

Lire la suite

Minimising Risks, Selling Promises?

Séminaires et conférences dans le monde - Jeudi 22 novembre 2018 - 09:00La conférence internationale est organisée par l'Université de Lausanne (UNIL) et l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS Paris). Elle se tiendra les 22 et 23 novembre 2018 à l'Université de Lausanne, salle Cub (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'étude des mouvements sociaux – Institut Marcel Mauss

CEMS–IMM/UMR-8178

54 Boulevard Raspail 75006 Paris
Tel.: +33 (0)1 49 54 25 95
        +33 (0)1 49 54 25 82
Fax: +33 (0)1 49 54 26 70
cems@ehess.fr