CECI n'est pas EXECUTE cems : GT5 : Risques, violences et réparations

GT5 : Risques, violences et réparations

GT5 : Risques, violences et réparations

Ce groupe de travail propose des cadres d’analyse et d’enquête sur la façon dont sont détectés, identifiés, diagnostiqués et traités des risques ou des erreurs dans les domaines de la médecine, de l’environnement ou du handicap. Ce groupe de travail est le noyau de l’équipe qui a été labellisée par l’INSERM. Comment des personnes ordinaires, qui estiment qu’elles ont subi des torts, agissent-elles pour que quelque chose soit fait en retour, en s’engageant dans des collectifs, en demandant que soient reconnues des souffrances, et en se confrontant le plus souvent à des savoirs spécialisés, médicaux, scientifiques ou juridiques ? Comment exigent-elles la détermination de responsabilités, recourent-elles au droit ou appellent-elles à la solidarité et réclament-elles réparation ? Quelles configurations historiques, juridiques, institutionnelles, conditionnent leurs capacités à se faire entendre dans différents dispositifs ? Qui sont les acteurs engagés dans ces controverses (industriels, médecins, agriculteurs, juristes, autorités sanitaires, organisations professionnelles, groupes de victimes, associations de consommateurs ou de défense de l’environnement…) ? La question directrice est donc de thématiser « ce que réparer veut dire » dans l’expérience de ces personnes – enquête sur des torts, travail d’expression d’identités blessées, effort de remémoration et de narration d’un passé, appel à la reconnaissance, à la vérité et à la justice –et dans leur confrontation à des professionnels de l’expertise.

La demande de réparation est verbalisée dans des témoignages, des plaintes et des doléances, articulée par des enquêtes qui attribuent des relations de causalité et de responsabilité, portée par des interpellations d’institutions et d’auditoires dans différents espaces institutionnels – dans les médias, en justice, ou face à la médecine, auprès d’administrations ou d’assurances… L’originalité de ce groupe de travail est qu’il ne se cantonne pas dans le domaine médical et sanitaire, mais qu’il tente de comparer différents types de dommages et de réparations : indemnisation des dommages associés au nucléaire ou à l’amiante ; mémoire publique de l’esclavage ou mémoire des disparus en Argentine ou au Chili ; refus de la pathologisation de la surdité et contestation des chirurgies réparatrices ; batailles pour la normalisation de la réassignation sexuelle et du passage transgenre ; dispositifs de l’école inclusive pour des enfants et des adolescents en situation de handicap ; responsabilité environnementale en matière de détermination de préjudices écologiques et de réparation de milieux endommagés…
 

 

* * *

Projet scientique

GT1. Enquêter sur le politique

GT2. Démocratie et philosophie : pragmatisme, herméneutique et phénoménologie

GT3. Mobilisations collectives et problèmes publics

GT4. Socio-économie, enthnocomptabilité et anthropologie de l'évaluation

EHESS
CNRS
INSERM

flux rss  Actualités

Penser l'intersectionnalité dans l'espace public

Journée(s) d'étude - Vendredi 18 octobre 2019 - 09:30« Penser l'intersectionnalité dans l'espace public »18 Octobre 2019 -  9h30–18hCNRS Pouchet – 59-61 Rue Pouchet, 75017 Paris   Préprogramme9h30-9h45 : Accueil9h45-10h : Introduction de la journée par les organisateurs∙trices, Victor Albert Bla (...)(...)

Lire la suite

Le Brésil a-t-il besoin d'une réforme agraire? Ruptures et continuités d'un débat

Journée(s) d'étude - Vendredi 27 septembre 2019 - 08:45Le Brésil a-t-il besoin d'une réforme agraire ? Ruptures et continuités d'un débatLa journée d'études se tiendra à l'EHESS, 105 Boulevard Raspail 75006 Paris, le vendredi 27 septembre 2019, de 8h45 à 18h, en l'amphithéâtre François Furet. Pr (...)(...)

Lire la suite

Migrations et espaces publics

Colloque - Jeudi 13 juin 2019 - 10:30ProgrammeJeudi 13 juin10h30 – 11h : Accueil et introduction du séminaire11h – 13h : Axe 1 - Définir la situation migratoire. Discours et expériences d'un problème publicHélène Mazin (Max Weber / Lyon 2) : « Accueillir chez soi : entre discrétion et publicisat (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'étude des mouvements sociaux (CEMS)

54 Boulevard Raspail 75006 Paris
Tel.: +33 (0)1 49 54 24 27
        +33 (0)1 49 54 25 95
cems@ehess.fr