CECI n'est pas EXECUTE cems : GT5 : Risques, violences et réparations

GT5 : Risques, violences et réparations

Le GT5 propose des cadres d’analyse et d’enquête qui permettent de comprendre comment dans les domaines de la médecine, de l’environnement ou du handicap, ou dans des contextes de violence politique, des dommages associés à des activités humaines sont qualifiés et réparés.

Comment des personnes ordinaires, qui estiment qu’elles ont subi des torts, agissent-elles pour que quelque chose soit fait en retour, en s’engageant dans des collectifs, en demandant que soient reconnues des souffrances, et en se confrontant le plus souvent à des savoirs spécialisés, médicaux, scientifiques ou juridiques ? Comment exigent-elles la détermination de responsabilités, recourent-elles au droit ou appellent-elles à la solidarité et réclament-elles réparation ? Quelles configurations historiques, juridiques, institutionnelles, conditionnent leurs capacités à se faire entendre dans différents dispositifs ? Qui sont les acteurs engagés dans ces controverses (industriels, médecins, agriculteurs, juristes, autorités sanitaires, organisations professionnelles, groupes de victimes, associations de consommateurs ou de défense de l’environnement…) ?

La question directrice est donc de thématiser ce que réparer veut dire dans l’expérience de ces personnes et dans leur confrontation à des professionnels de l’expertise. Revendiquer un tort subi et exiger une action réparatrice passe par un travail d’expression d’une expérience, un effort de remémoration, un appel à la reconnaissance. La demande de réparation est verbalisée dans des témoignages, des plaintes et des doléances, articulée par des enquêtes qui attribuent des relations de causalité et de responsabilité, portée par des interpellations d’institutions et d’auditoires dans différents espaces institutionnels – dans les médias, en justice, ou face à la médecine, auprès d’administrations ou d’assurances… De ce point de vue, le GT5 coopère avec le GT3 sur les mobilisations collectives et les problèmes publics.

L’originalité de ce groupe de travail est qu’il ne se cantonne pas dans le domaine médical et sanitaire, mais qu’il tente de comparer différents types de dommages et de réparations : indemnisation des dommages associés au nucléaire ou à l’amiante ; mémoire publique de l’esclavage ou mémoire des  disparus en Argentine ou au Chili ; refus de la pathologisation de la surdité et contestation des chirurgies réparatrices ; batailles pour la normalisation de la réassignation sexuelle et du passage transgenre ; dispositifs de l’école inclusive pour des enfants et des adolescents en situation de handicap ; responsabilité environnementale en matière de détermination de préjudices écologiques et de réparation de milieux endommagés…

 

* * *

Projet scientique

GT1. Enquêter sur le politique

GT2. Démocratie et philosophie : pragmatisme, herméneutique et phénoménologie

GT3. Mobilisations collectives et problèmes publics

GT4. Socio-économie, enthnocomptabilité et anthropologie de l'évaluation

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Monothéisme et politeia

Colloque - Vendredi 16 mars 2018 - 09:30Monothéisme et politeiaLe Dieu-Un, l’ordre politique, la vie collective 16-17 mars 2018Organisation : Fethi Benslama – Julia Christ – Anoush GanjipourInstitut Humanités, Sciences et Sociétés [Université Paris Diderot] - Laboratoire interdisciplinaire d’étu (...)(...)

Lire la suite

Penser le soin à travers ses tensions

Colloque - Vendredi 09 mars 2018 - 09:00Le soin est aujourd’hui un thème fédérateur de divers enjeux (médical, environnemental, parental, amical, politique, climatique) qui ont pour point commun de chercher à prendre en charge la fragilité de la vie. Ainsi que l’ont montré les éthiques du care, (...)(...)

Lire la suite

Call for abstract : Financialization and development policies : Critical perspectives on new financial circuits for international development projects

Appel recherche - Mardi 06 mars 2018 - 17:00Call for abstract for an academic conference on financialization and international development in Hamburg, Germany.Financialization and development policies : Critical perspectives on new financial circuits for international development projects.A conf (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'étude des mouvements sociaux – Institut Marcel Mauss

CEMS–IMM/UMR-8178

54 Boulevard Raspail 75006 Paris
Tel.: +33 (0)1 49 54 25 95
        +33 (0)1 49 54 25 82
Fax: +33 (0)1 49 54 26 70
cems@ehess.fr