CECI n'est pas EXECUTE cems : Analyser l’activité « telle qu’elle se fait » : les bases conceptuelles et méthodologiques de l’enquête vidéo-ethnographique (sociologie interactionniste, ethnométhodologie, analyse de conversation)

Analyser l’activité « telle qu’elle se fait » : les bases conceptuelles et méthodologiques de l’enquête vidéo-ethnographique (sociologie interactionniste, ethnométhodologie, analyse de conversation)

♦ Christian Licoppe, professeur à Telecom ParisTech ( IMM-CEMS )

Vendredi de 9 h à 11 h (salle 1, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 19 octobre 2018 au 15 février 2019. Pas de séance les 2 novembre, 7 et 14 décembre 2018

La formation alternera théorie et études de cas empiriques. Elle est ouverte à des étudiants de niveau master (M1 et M2) et à des doctorants, issus de différentes disciplines (en particulier sociologie, anthropologie, sciences du langage, ergonomie, sciences de l’information et de la communication).

Le séminaire vise à développer une base théorique et méthodologique sur l’analyse de « l’activité telle qu’elle se fait ». L’orientation en est donc fortement ethnographique qui complète certaines réflexions actuelles sur l’anthropologie visuelle : il s’agit ici plus spécifiquement d’exploiter les données vidéo comme ressource pour analyser l’organisation des activités humaines d’un point de vue endogène à leur production.

Sur le plan théorique, il s’agira de mettre en place les concepts centraux de l’interactionnisme Goffmanien (en particulier la notion de cadre de l’activité), de l’ethnométhodologie (en particulier les notions de réflexivité, « accountability », indexicalité, de « breaching experiments » et d’action instruite) et de l’analyse de conversation (systémes d’allocation des tours de parole, paires adjacentes, préférences et pré-séquences, interactions ordinaires et interactions institutionnelles, catégorisation, etc.), et de les combiner pour appréhender la dimension multimodale de l’interaction humaine que rend accessible la vidéo. Sur le plan empirique il s’agira de comprendre d’une part comment produire des enregistrements audio et vidéo d’activités humaines « advenant naturellement » (« naturally occurring data »), comment les transcrire (en exploitant dans le cas de la vidéo des ressources logicielles spécifiques), et comment y identifier des phénomènes interactionnels pertinents pour les participants eux-mêmes, et d’autre part de donner aux étudiants des ressources pour maîtriser les formes de technicité inhérentes à ce genre de recherches.
Au niveau de la sélection des cas concrets, on s’intéressera à des situations d’interaction dans des environnements riches en artefacts et medias variés, pour comprendre comment interagissent et se coordonnent les personnes dans ces écologies informationnelles complexes qui font en particulier peser des contraintes spécifiques sur ce qui est visuellement accessible aux participants. La formation présente donc également un intérêt pour des étudiants qui souhaitent comprendre certaines orientations actuelles dans le développement des technologies d’information et de communication.

La formation alternera théorie et études de cas empiriques. Elle est ouverte à des étudiants de niveau master (M1 et M2) et à des doctorants, issus de différentes disciplines (en particulier sociologie, anthropologie, sciences du langage, ergonomie, sciences de l’information et de la communication).

Suivi et validation pour le master : Bi/mensuel annuel (24 h = 6 ECTS)

Renseignements : par courriel.

Direction de travaux d'étudiants : possible.

Niveau requis : ouvert aux étudiants de M1 et M2, aux doctorants, postdoctorants et chercheurs intéressés à développer leurs compétences en analyse des interactions et en vidéo-ethnographie.

Page liée sur le site de l’EHESS : https://enseignements-2018.ehess.fr/2018/ue/1421/
 

EHESS
CNRS
INSERM

flux rss  Actualités

Migrations et espaces publics

Colloque - Jeudi 13 juin 2019 - 10:30ProgrammeJeudi 13 juin10h30 – 11h : Accueil et introduction du séminaire11h – 13h : Axe 1 - Définir la situation migratoire. Discours et expériences d'un problème publicHélène Mazin (Max Weber / Lyon 2) : « Accueillir chez soi : entre discrétion et publicisat (...)(...)

Lire la suite

Débats participatifs « les discriminations LGBTQI dans le milieu professionnel ». Volume I

Débat - Jeudi 27 juin 2019 - 13:30Ces débats participatifs ont vocation à réfléchir collectivement sur la réalité des discriminations dans le milieu professionnel (notamment les institutions européennes, les organisations internationales, la diplomatie, l’enseignement supérieur, la recherche…), (...)(...)

Lire la suite

Mobilités sociales et migrations internationales

Colloque - Jeudi 13 juin 2019 - 09:00Mobilités sociales et migrations internationalesColloque international organisé avec le soutien de l’Institut Convergences Migrations et du Labex Transfers,13 et 14 juin 2019, PSE (Paris).Ce colloque, invitant à penser les liens entre migrations international (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'étude des mouvements sociaux (CEMS)

54 Boulevard Raspail 75006 Paris
Tel.: +33 (0)1 49 54 24 27
        +33 (0)1 49 54 25 95
cems@ehess.fr