CECI n'est pas EXECUTE cems : Soutenance de thèse de Nora Gueliane

Soutenance de thèse de Nora Gueliane

Nora Guelianea soutenu sa thèse de doctorat en “études urbaines: architecture et paysage”, intitulée :

Les nouveaux ksour de la vallée du M'Zab (1995-2016) :
De la permanence et des mutations de la solidarité sociale dans leurs réussites et leurs échecs

et préparée sous la co-direction d'Alain Mahé et de Maurizio Gribaudi,

le jeudi 20 juin 2019, à l'EHESS, devant un jury composé de :

♦ Agnès Deboulet professeure, Paris 8

♦ Jean-Pierre Frey, professeur émérite ( IUP/ ENAPVS) ( rapporteur)

♦ Laurence Gillot , maîtresse de conferences , Paris Diderot

♦ Maurizio Gribaudi; directeur d'étude, EHESS ( directeur de thèse)

♦ Alain Mahé, maître de conférences, EHESS ( directeur de thèse)

♦ Najet Mouaziz-Bouchentouf, l’USTO-MB d’Oran ( examinatrice)

 

Présentation de la thèse

Cette thèse a pour cadre géographique la vallée du M’Zab située au nord du Sahara Algérien – à 600 km au sud d’Alger. Occupée initialement par les Mozabites — des Berbères Zénètes relevant religieusement de l’Ibadisme — la région est surtout connue pour ses ksour historiques, d’un caractère architectural et paysager exceptionnel, classés patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1982. La solidarité promue et sanctionnée par des institutions propres aux Mozabites a également contribué à la notoriété du M’Zab. Cette solidarité et des modes d’auto-organisation multiséculaires, ont joué un rôle primordial dans la survie du groupe ainsi que dans la création des nouveaux ksour.

La construction de ces nouveaux ksour — pensés comme des extensions des cités anciennes — a été entreprise à partir des années 1990. L’idée était de trouver une solution à la crise du logement aussi bien au plan quantitatif que qualitatif. La particularité de ces projets réside dans le rôle qu’y ont joué les institutions sociales traditionnelles mozabites, en particulier la solidarité sociale dont nous avons détaillé les pratiques tant au plan du financement des projets, qu’en ce qui concerne les modalités du choix des bénéficiaires et la réalisation des travaux, sans oublier, évidemment, la gestion des nouveaux ksour après leur occupation. Compte tenu que les attentes et les exigences des bénéficiaires de ces logements étaient nécessairement différentes de celles qui avaient présidées à la construction des anciens ksour — que cela soit en terme de confort matériel ou de façon de vivre — , nous avons été conduite à nous interroger sur la permanence et les mutations qui ont affecté les différentes formes de solidarité sociale qui soutiennent les institutions de la région, institutions garantes de la reproduction de la société mozabite et, donc, de la réussite des “nouveaux ksour“.

C’est à travers l’étude des six nouveaux ksour — envisagés essentiellement de façon monographique — que nous tentons de répondre à ces interrogations. Ce travail repose à la fois sur une enquête technique conduite en tant qu’architecte et, surtout, sur des observations anthropologiques et des entretiens dans le cadre d’enquêtes de terrain accomplies en 2014, 2015 et 2016

EHESS
CNRS
INSERM

flux rss  Actualités

Penser l'intersectionnalité dans l'espace public

Journée(s) d'étude - Vendredi 18 octobre 2019 - 09:30« Penser l'intersectionnalité dans l'espace public »18 Octobre 2019 -  9h30–18hCNRS Pouchet – 59-61 Rue Pouchet, 75017 Paris   Préprogramme9h30-9h45 : Accueil9h45-10h : Introduction de la journée par les organisateurs∙trices, Victor Albert Bla (...)(...)

Lire la suite

Le Brésil a-t-il besoin d'une réforme agraire? Ruptures et continuités d'un débat

Journée(s) d'étude - Vendredi 27 septembre 2019 - 08:45Le Brésil a-t-il besoin d'une réforme agraire ? Ruptures et continuités d'un débatLa journée d'études se tiendra à l'EHESS, 105 Boulevard Raspail 75006 Paris, le vendredi 27 septembre 2019, de 8h45 à 18h, en l'amphithéâtre François Furet. Pr (...)(...)

Lire la suite

Migrations et espaces publics

Colloque - Jeudi 13 juin 2019 - 10:30ProgrammeJeudi 13 juin10h30 – 11h : Accueil et introduction du séminaire11h – 13h : Axe 1 - Définir la situation migratoire. Discours et expériences d'un problème publicHélène Mazin (Max Weber / Lyon 2) : « Accueillir chez soi : entre discrétion et publicisat (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'étude des mouvements sociaux (CEMS)

54 Boulevard Raspail 75006 Paris
Tel.: +33 (0)1 49 54 24 27
        +33 (0)1 49 54 25 95
cems@ehess.fr