CECI n'est pas EXECUTE cems : Groupe de réflexion sur le Brésil contemporain

Groupe de réflexion sur le Brésil contemporain

► Waldir Lisboa Rocha, doctorant à l'EHESS (CEMS)

► Afrânio-Raul Garcia Jr., maître de conférences de l'EHESS (CESSP)

► Marie-Claude Muñoz, ingénieure de recherche à l'EHESS (*) (MONDA-CRBC)

► Glauber Sezerino, doctorant à l'EHESS (CESSP)

► Camila Cesar, ATER à l'Université de Lorraine-Metz (Hors EHESS)

► Vassili Rivron, maître de conférences à l'Université de Caen, CERREV (Hors EHESS)

Mercredi de 17 h à 19 h (salle 5, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 23 octobre 2019 au 24 juin 2020. La séance du 11 décembre est annulée. Les séances des 15, 22 et 29 janvier se dérouleront à l'ENS, 45 rue d’Ulm, 2e étage du bâtiment principal, couloir jaune. Salle Lettres 1, Espace de recherche lettres. Séance supplémentaire le 20 février (salle 3).

Ce groupe, créé à l'initiative d'Ignacy Sachs dans les années 1980 soutenu par la FMSH, quand la France avait accueilli de nombreux savants brésiliens condamnés à l'exil, vise à réunir chercheurs et étudiants intéressés par les débats scientifiques et les résultats des enquêtes en sciences sociales et humaines portant sur le Brésil contemporain et son inscription sur la scène internationale. La crise institutionnelle initiée en 2013 arrive à un nouveau tournant après les dernières élections présidentielles de 2018 et implique des menaces très concrètes envers les budgets des établissements universitaires publiques responsables de la formation et de la recherche de haut niveau et l'ensemble du système éducatif, en même temps que la disparition des dispositifs légaux et institutionnels de protection des salariés sur le marché du travail. Elle est à l'origine d'un brutal changement du cadre de protection des territoires amérindiens exposant ces populations à toutes sortes de menaces et attaques de la part des grileiros, et à la précarisation des domaines fonciers qui atteint également les descendants d'esclaves marrons (quilombolas), de projets visant à faire disparaître les reserves forestières en Amazonie. Elle inclut également la libération des ventes d’armes comme politique de sécurité publique, la privatisation des entreprises nationalisées, entre autres mesures prévues ou en cours. Ces mesures matérialisent le volte-face complet des voies ouvertes par les combats pour la démocratie et l’Etat social. Ceci nous conduit à réserver des séances destinées à soumettre au débat des pistes de recherche mises en route à l’EHESS, au Brésil, en France, en Europe, ou ailleurs, permettant d’éclairer les virulents conflits politiques, la forte crise économique et la détérioration des conditions de vie des secteurs les plus démunis. Même devant un cadre assez défavorable, on constate en ce moment la vigueur de la production et de débats en sciences sociales et humaines, et la mobilisation actuelle des pratiquants de ces savoirs, comme le séminaire consacré aux Politiques des Sciences à l’EHESS a fait état le 16 mai 2019 dans l'amphithéâtre François-Furet devant un public nombreux.

La participation est ouverte aux enseignants, chercheurs et étudiants spécialistes en anthropologie, sociologie, économie, science politique, philosophie, psychologie, urbanisme, géographie ou histoire. Les séances ne sont pas programmées comme une séquence pédagogique, mais obéissent à l'intérêt proprement scientifique d'écouter les auteurs des publications, travaux et enquêtes récents des résidents ou de chercheurs de passage à Paris. Le recours fréquent à des collègues français, du même domaine de connaissance du conférencier, mais spécialistes de l'Europe ou d'autres aires culturelles, permet de faire ressortir l'universalité des problématiques traitées et l'apport spécifique de l'étude de la société brésilienne à l'avancée des sciences sociales. Ces différents objectifs expliquent l'usage alternatif du français, du portugais, de l'espagnol ou de l'anglais pendant les exposés et débats pour assurer la plus large inclusion des intéressés.

⇒ Renseignements : Afrânio Garcia Jr., CESSP, 5e étage, 54 bd Raspail 75006 Paris. Jocelyne Pichot, CESSP, 5e étage, 54 bd Raspail 75006 Paris.

⇒ Direction de travaux d'étudiants : sur rendez-vous.

⇒ Réception : Jocelyne Pichot (CESSP), Afrânio Garcia Jr. (CESSP).

⇒ Adresse(s) électronique(s) de contact : garcia(at)ehess.fr.

⇒ Page liée sur le site de l’EHESS : https://enseignements-2019.ehess.fr/2019/ue/1458/.

EHESS
CNRS
INSERM

flux rss  Actualités

Penser l'intersectionnalité dans l'espace public

Journée(s) d'étude - Vendredi 18 octobre 2019 - 09:30« Penser l'intersectionnalité dans l'espace public »18 Octobre 2019 -  9h30–18hCNRS Pouchet – 59-61 Rue Pouchet, 75017 Paris   Préprogramme9h30-9h45 : Accueil9h45-10h : Introduction de la journée par les organisateurs∙trices, Victor Albert Bla (...)(...)

Lire la suite

Le Brésil a-t-il besoin d'une réforme agraire? Ruptures et continuités d'un débat

Journée(s) d'étude - Vendredi 27 septembre 2019 - 08:45Le Brésil a-t-il besoin d'une réforme agraire ? Ruptures et continuités d'un débatLa journée d'études se tiendra à l'EHESS, 105 Boulevard Raspail 75006 Paris, le vendredi 27 septembre 2019, de 8h45 à 18h, en l'amphithéâtre François Furet. Pr (...)(...)

Lire la suite

Migrations et espaces publics

Colloque - Jeudi 13 juin 2019 - 10:30ProgrammeJeudi 13 juin10h30 – 11h : Accueil et introduction du séminaire11h – 13h : Axe 1 - Définir la situation migratoire. Discours et expériences d'un problème publicHélène Mazin (Max Weber / Lyon 2) : « Accueillir chez soi : entre discrétion et publicisat (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'étude des mouvements sociaux (CEMS)

54 Boulevard Raspail 75006 Paris
Tel.: +33 (0)1 49 54 24 27
        +33 (0)1 49 54 25 95
cems@ehess.fr