Les Membres | Doctorant.e.s

Lola Yon-Dominguez

LY

Doctorante sous la direction de Johann Michel

Titre de la hèse

Penser l'essentialisation des identités culturelles : du primat de l'identité géo-culturelle dans les études décoloniales latino-américaines à la créolisation glissantienne

 

Présentation

En France, les théories décoloniales latino-américaines ne font l’objet de travaux de recherche que depuis une dizaine d’années et une analyse critique approfondie continue de manquer. Leur réception se fait sur fond de discordes politiques et de dissensions universitaires, au centre desquelles se trouve l’idée qu’elles participeraient d’une essentialisation des identités culturelles, menaçant ainsi de produire des analyses erronées sur le plan scientifique et de fragmenter la société sur le plan politique.

Afin de dépasser l’impasse théorique identitaire dans lequel le débat semble figé, nous voulons faire dialoguer le problématique primat de l’identité géo-culturelle – tel qu’il se trouve formulé dans les théories décoloniales latino-américaines – avec la pensée d’Édouard Glissant. Partageant pourtant de nombreuses problématiques communes (la réécriture de l’histoire, le poids du passé colonial et esclavagiste, le manque de visibilité et de reconnaissance académique, les tumultes des sociétés pluriculturelles), pensée de la créolité et pensée décoloniale n’ont jusqu’alors jamais été rapprochées. Notre hypothèse est que la notion de créolisation et la critique de « l’identité-racine » dont elle est porteuse permettent de dépasser les apories essentialistes du latino-américanisme associé au décolonialisme.

Mots-clés : Philosophie politique, théories décoloniales latino-américaines, études caribéennes, études transculturelles, recherche pluridisciplinaire (philosophie, anthropologie, sociologie).

 

Publication

♦ Yon-Dominguez Lola, « L’Université remise en question : la critique des études décoloniales », sur Carnets d’études politiques, 2 juillet 2021.

 

Communication

♦ “L'Université remise en question : la critique des études décoloniales”, communication présentée aux journées d’étude de la mention études politiques de l’EHESS, 1 avril 2021, Paris.

 

Formation

♦ Master de recherche en sciences sociales, mention études politiques (EHESS).

♦ Master histoire de la philosophie (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne).

EHESS
CNRS
INSERM

flux rss  Actualités

Actualité et histoire de l’inceste. Entre occultation et révélation

Colloque - Mercredi 6 octobre 2021 - 14:00Porteur d’une véritable déflagration médiatique, le livre de Camille Kouchner (La Familia grande, 2021) a propulsé l’inceste et le « silence » qui l’entoure sur la scène publique et politique entrainant une accélération du processus de libération de la p (...)(...)

Lire la suite

Penser l'intersectionnalité dans l'espace public

Journée(s) d'étude - Vendredi 18 octobre 2019 - 09:30« Penser l'intersectionnalité dans l'espace public »18 Octobre 2019 -  9h30–18hCNRS Pouchet – 59-61 Rue Pouchet, 75017 Paris   Préprogramme9h30-9h45 : Accueil9h45-10h : Introduction de la journée par les organisateurs∙trices, Victor Albert Bla (...)(...)

Lire la suite

Le Brésil a-t-il besoin d'une réforme agraire? Ruptures et continuités d'un débat

Journée(s) d'étude - Vendredi 27 septembre 2019 - 08:45Le Brésil a-t-il besoin d'une réforme agraire ? Ruptures et continuités d'un débatLa journée d'études se tiendra à l'EHESS, 105 Boulevard Raspail 75006 Paris, le vendredi 27 septembre 2019, de 8h45 à 18h, en l'amphithéâtre François Furet. Pr (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'étude des mouvements sociaux (CEMS)

54 Boulevard Raspail 75006 Paris
Tel.: +33 (0)1 49 54 24 27
        +33 (0)1 49 54 25 95
cems@ehess.fr