Stefan Le Courant

stefan.le-courant@ehess.fr

Chargé de recherche au CNRSCentre d'étude des mouvements sociaux

Parcours professionnel

2019, Affiliation à l'Institut convergences Migrations (ICM), département Policy.

2016-18, Chercheur post-doctorant programme ANR Babels – La ville comme frontière. Ce que les villes font aux migrants, ce que les migrants font à la ville.

2016, Qualifications CNU : section 20 (ethnologie, anthropologie) ; section 19 (sociologie, démographie) ; section 04 (science politique).

Participations à des programmes de recherche

2020, Re-ROOT – Arrival infrastructures as sites of integration for recent newcomers. H2020

2020, Projet LocalAcc – L’accueil en question : les localités urbaines et rurales face aux migrations (dans le cadre du département Policy de l’ICM) dirigé par Bénédicte Michalon et Thomas Lacroix.

2016-19, ANR Babels – La ville comme frontière. Ce que les villes font aux migrants, ce que les migrants font à la ville, dirigé par Michel Agier.

Formation universitaire

♦ Doctorat en ethnologie (Université Paris Ouest Nanterre La Défense), mention très honorable avec les félicitations du jury à l’unanimité.
Intitulé de la thèse : « Vivre sous la menace. Ethnographie de la vie quotidienne des étrangers en situation irrégulière en France », sous la direction de Georges Augustins. Soutenue le 19 janvier 2015 devant un jury composé de Michel Agier, Marie-Hélène Bacqué, Tiphaine Bathelemy, Elisabeth Claverie, Patrick Le Guirriec, Paul Sant Cassia.

Publications

Ouvrage

2022, Vivre sous la menace. Les sans-papiers et l’État, Le Seuil (coll. « La couleur des idées »), Paris.

Coordination de numéro de revue et d’ouvrage collectif

♦ 2022, L’exil à Paris 2015 – 2020. Expérience migratoire, action publique et engagement citoyen, avec Gardesse, C. et E. Masson Diez, « Critiques et cités », L’œil d’or, Paris.

♦ 2022, Babels, Enquêtes sur la condition migrante, avec Agier M., Point/Seuil, Paris.

♦ 2020, « Que faire des données de la recherche ? », avec Galonnier J. et A. Pecqueux, Tracés, hors-série #19.

♦ 2019, Babels, La police des migrants : filtrer, disperser, harceler, avec Barnier S., Casella Colombo S., Gardesse C. et C. Guenebeaud, Le passager clandestin, Paris.

♦ 2019, « Mensonges, fake news et vérités », avec Lamotte M. et L. Le Caisne, Monde commun, 2.

♦ 2018, « Infrastructures, techniques et politiques », avec Jarrige F. et C. Paloque-Berges, Tracés, 35.

♦ 2017, Babels, La mort aux frontières : retrouver, identifier, commémorer, avec Kobelinsky C., Le passager clandestin, Neuvy-en-Champagne.

Articles dans revues à comité de lecture

♦ 2021, avec Chauvin S. et Tourette L., « Le travail de l’irrégularité. Les migrant·e·s sans papiers et l’économie morale de l’emploi », Revue Européenne des migrations internationales, 37(1-2), p. 139-161. [disponible en anglais “Working with Irregular Status: Undocumented Migrants and the Moral Economy of Employment”].

♦ 2020, avec Galonier J. et Pecqueux A., « Ouvrir les données de la recherche ? », Tracés, hors-série #19, p. 17-33.

♦ 2019, « Imposture at the border: law and the construction of identities among undocumented migrants », Social Anthropology, 27(3), p. 472-485.

♦ 2018, avec Jarrige F. et Paloque-Berges C. « Infrastructures techniques et politiques », Tracés, 35, p. 7-26.

♦ 2018, « Expulser et menacer d’expulsion, les deux facettes d’un même gouvernement ? », L’année sociologique, 68, p. 211-231.

♦ 2017, avec Mbodj-Pouye A. « ‘Living Away From Family is Not Good but Living with it is Worse’. Debating Conjugality across Generations of West African Migrants in France », Mande Studies, 19, p. 109-130.

♦ 2016, « La ville des sans-papiers : frontières mouvantes et gouvernement des marges », L’Homme, 219-220, p. 209-232. [Sélectionné par le comité de rédaction de L’Homme pour une traduction en anglais pour Cairn International : « The City of Undocumented Migrants. Shifting Borders and the Governance of the Margins »].

♦ 2016, « Méfiance et enquête de réalité. Ce que les étrangers en situation irrégulière savent de l’État », Tracés, 31(2), p. 23-41.

♦ 2015, « Le poids de la menace : l’évaluation quotidienne du risque d’expulsion », Ethnologie française, XLV(1), p. 123-133. [Sélectionné par le comité de rédaction d’Ethnologie française pour une traduction en anglais pour Cairn International : « The Burden of Threat: How do Undocumented Migrants Evaluate their Everyday risk of Being Deported ? »]

♦ 2014, « Être ‘le dernier jeune’. Les temporalités contrariées des migrants irréguliers », Terrain, 63,
p. 38-53.

♦ 2014, « ‘Le jour où on a découvert l’Europe’. Le voyage et l'aventure dans le récit d'Ibrahim Kanouté », Hommes & Migrations, 1306(2), p. 73-80.

♦ 2013, « What can we learn from a ‘Liar’ and a ‘Madman’? Serendipity and Double Commitment during Fieldwork », Social Anthropology, 21(2), p. 186-198.

♦ 2013, « ‘Moi je viens de Mars, et toi ?’ Le rire dans les espaces publics de la Goutte d’Or », Terrain, 61, p. 54-67.

♦ 2010, « Ce que fait la politique de contrôle de l’immigration : De l’étranger menotté au clandestin », Champ Pénal, 7.

Chapitres d’ouvrage & articles dans revue sans comité de lecture

♦ 2021, « Sans papiers, sans patrie ? », Plein droit, 128(1), p. 35-38.

♦ 2020, avec Kobelinsky C., « Pratiques cérémonielles pour les morts en migration », Mémoires, n° 78, p. 12-14.

♦ 2020, « Expulsion or differential inclusion? Governing undocumented migrants in France », McKowen K. & J. Borneman (dir.), Digesting Difference. Migrant Incorporation and Mutual Belonging in Europe, Palgrave Macmillan, Basingstok, p. 209-226.

♦ 2019, « Imposture à la frontière. Les deux vérités de Masséré Sissoko », Monde commun, 2, p. 48-66.

♦ 2016, avec Kobelinsky C., « Trapped to the Local: The effects of immigration detention in France », Furman R., D. Epps & G. Lamphear (dir.), Detaining the Immigrant Other: Global and Transnational Issues, Oxford University Press, p. 129-139.

♦ 2012, avec Kanouté I., « Ecrire la vie d’Ibrahim Kanouté, le ‘roi des sans-papiers’ », Alexandre-Garner C. et Keller-Privat I. (dir.), Migrations, exils, errances, écritures, Presses Universitaires de Paris Ouest, p. 35-48.

♦ 2010, « L’intériorisation de la frontière sous menace d’expulsion. Le quotidien des étrangers en situation irrégulière », in Fassin D. (dir.), Les nouvelles frontières de la société française. Enquête sur l'altérité nationale, La Découverte, Paris, p. 455-476.

♦ 2009, « Remettre son passeport à la police ? Coopérer, s’opposer à la procédure juridique d’expulsion du territoire français », in Kobelinsky C. et Makaremi C. (dir.), Enfermés dehors, enquête sur le confinement des étrangers, Éditions du Croquant, coll. TERRA, Bellecombe-en-Bauges, p. 183-201.

♦ 2009, « Les étrangers et la rétention administrative. Entre rendre visible et redevenir invisible », e-migrinter 4, p. 29-37.

Compte rendu d’ouvrage

♦ 2019, « Jean-Philippe Dedieu. La parole immigrée. Les migrants africains dans l’espace public en France, 1960-1995 », Annales Histoire, Sciences sociales (à paraître).

♦ 2015, « Aquino Moreschi A., Des luttes indiennes au rêve américain. Migrations de jeunes zapatistes aux États-Unis », Journal de la société des américanistes, 101(1-2), p. 359-364.

Animation de la recherche

Responsabilités éditoriales

♦ Membre du comité de rédaction de Tracés. Revue de Sciences humaines, ENS éditions (depuis janvier 2017).

♦ Membre du Conseil de rédaction de Monde commun, Presses Universitaires de France (depuis septembre 2017).

♦ Co-directeur, avec Michel Agier, de la collection « Bibliothèques des frontières » aux éditions Le passager clandestin.

Tous les contenus associés

Publication(3)

2022