Valérie Beaudouin

valerie.beaudouin@ehess.fr

Directrice d'études à l'EHESSCentre d'étude des mouvements sociaux

Formation

♦ 2018 – Habilitation à diriger des recherches en Sociologie de l’Université Paris Descartes. Garant Olivier Martin. Manuscrit original : Formes des collectifs en ligne et écriture numérique. Le cas de la mémoire de la Grande Guerre.

♦ 2000 – Docteur en Sciences du Langage de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS). Directeur Jacques Roubaud. Mention très honorable avec félicitations, à l’unanimité. Thèse publiée chez Slatkine-Champion : Mètre et rythmes du vers classique - Corneille et Racine.

♦ 1991 – Statisticienne-Economiste diplômée de l’ENSAE (Ecole Nationale de la Statistique et de l’Administration Economique).

Parcours

♦ Depuis sept. 2008 – Professeure de sociologie / Directrice d’études à Télécom Paris, Département Sciences économiques et sociales. Responsable de groupe de recherche (2008-2012 et depuis 2018), Déléguée à l’enseignement du département (2010-2018), Responsable du département Sciences Sociales et Management de l’Institut Polytechnique de Paris (depuis 2020).

♦ 2003- 2008 – Responsable du laboratoire des usages à la R&D de France Télécom : 50 permanents + 20 thésards & post-docs.

♦ 1997-2003 – Chercheuse puis responsable d’une unité de R&D (17 personnes, dont 7 doctorants) dans le laboratoire UCE (Usages, Créativité, Ergonomie) de France Télécom R&D.

♦ 1991-1996 – Chargée de recherche, puis chef de projet au CREDOC.

Projets de recherche (sélection)

2013-2017 : co-responsable du Bibli-Lab : partenariat de recherche entre la BnF et Télécom ParisTech sur les usages numériques de la bibliothèque. Pilotage ou copilotage des quatre projets menés sur la période (“Observer et évaluer les usages de Gallica. Réflexion épistémologique et stratégique” ; “Le devenir du patrimoine numérisé en ligne (avec la BDIC, Labex Les passés dans le présent)” ; “Mettre en ligne le patrimoine (Labex Obvil)” ; “Datamining sur les visites de Gallica”).

2000-2004 : Montage et pilotage des projets coopératifs TypWeb et SensNet sur la catégorisation des usages d’internet (à partir des données d’un panel de mesure d’audience). Avec Netvalue/Nielsen/Netratings, CNRS/Limsi, Paris III et HEC. Financement RNRT.

Enseignement

♦ Depuis 2007 : Séminaire de master Sociologie du numérique à l’EHESS, encadrements de M1 et M2

♦ Depuis 2008 : Formation des ingénieurs aux sciences sociales. Quelques exemples :

• « Intelligence artificielle et sciences des données : enjeux éthiques, sociaux et économiques », élèves ingénieurs, 3ème année, Option IA + mastère en formation continue, 40 et 100 étudiants.

• « Analyse de controverse » avec mise en fiction (théâtre, court métrage) . Exemples : Manif ou mariage pour tous ? (2012-2013), Quel avenir pour le travail ? (2016-2017)…

• « Pratique et Analyse de la communication écrite », cours et projet, élèves ingénieurs, 1ère année, 18h par an + suivi de 14 mémoires, groupe de 14 élèves.

• « Mutations des industries culturelles et de la création à l'ère numérique », avec Isabelle Garron, élèves ingénieurs, 2ème ou 3ème année, 24h par an, groupe de 30 élèves.

♦ Encadrement de six thèses, participation à 2 jurys d’HDR, à 11 jurys de thèse, et rapporteure dans 6 de ces jurys.

Publications principales

Ouvrage et direction d’ouvrages

♦ Beaudouin V., Chevallier P. et Maurel L. (2018), Le web français de la Grande Guerre. Réseaux amateurs et institutionnels, Presses Universitaires de Paris Nanterre.

♦ Laurent B., Baker M., Beaudouin V. et Raulet-Croset N. (2018), Innovation et participation Approches critiques, Paris, Presses des Mines.

♦ Pasquier D., Beaudouin V. et Legon T. (2014), Moi, je lui donne 5/5. Paradoxes de la critique amateur en ligne, Paris, Presse des Mines.

♦ Beaudouin V. (2002), Mètre et rythmes du vers classique - Corneille et Racine, Paris, Slatkine-Champion.

♦ Beaudouin V. et Maresca B. (1997), Les publics de la Comédie-Française. Fréquentation et image de la salle Richelieu, Jean-Michel (dir) Guy (dir.), Paris, La Documentation française, 288 p.

Articles (revues à comité de lecture) et chapitres (sélection)

♦ Beaudouin V. (2021), « The Machine in the Garden of Metre and Rhythm », in Anne-Sophie Bories, Gérald Purnelle et Hugues Marchal (dir.), Plotting Poetry. On mechanically-Enhanced Reading, Presses Universitaires de Liège, pp. 11 32.

♦ Beaudouin V. (2019), « Comment s’élabore la mémoire collective sur le web? Une analyse qualitative et quantitative des pratiques d’écriture en ligne de la mémoire de la Grande Guerre », Réseaux, vol. 37, n°214 215, pp. 141 169.

♦ Beaudouin V. et Pasquier D. (2017), « Forms of contribution and contributors’ profiles : An automated textual analysis of amateur on line film critics », New Media & Society, pp. 1-19.

♦ Beaudouin V. (2016), « Statistical Analysis of Textual Data: Benzécri and the French School of Data Analysis », Glottometrics, vol. 33, pp. 56-72.

♦ Beaudouin V. (2012), « Trajectoires et réseau des écrivains sur le Web. Construction de la notoriété et du marché », Réseaux, vol. 30, n°175, pp. 107 144.

Autres

♦ Membre de l’Oulipo (Ouvroir de littérature potentielle) depuis 2003. Mise en place des outils numériques du groupe (du site web aux lectures virtuelles) ; exposition-lecture Le livre d’Aliénor à l’abbaye de Fontevraud (2014) ; Machine et littérature.

Tous les contenus associés