Jane Addams, W.E.B. Du Bois et le vote des femmes
Type de publication et date de parutionOuvrage
Paru(e) le

Jane Addams, W.E.B. Du Bois et le vote des femmes

Élection de 1912, organisations civiques et Parti progressiste (suivi d’une série de textes de Jane Addams)

Auteur(s) Daniel Cefaï
Lien(s) externe(s) La Bibliothèqe de Pragmata
ISBN 13 9782958962906

Trois fils narratifs s’entrelacent dans ce texte. D’abord, l’histoire des mobilisations collectives de l’ère progressiste aux États-Unis, qui connaît un sommet juste avant la Grande Guerre : le moment de l’élection présidentielle de 1912, où se forme le Parti progressiste de Theodore Roosevelt est aussi celui de la fédération d’un grand nombre de mouvements sociaux et d’organisations civiques, qui franchissent le pas de la politique partisane. Nombre de problèmes jusque-là tenus pour privés, pourtant portés par des publics civiques, font leur entrée en politique. Un second fil narratif est celui de l’accélération du mouvement pour le suffrage féminin, contrecoup de la création du Parti progressiste. C’est un moment de réalignement, de multiplication et de transformation des engagements publics dans l’arène des Votes for Women. Les publications de Jane Addams autour de 1912 sont une caisse d’enregistrement de ces turbulences. Un troisième fil narratif est, enfin, celui de l’échec du mouvement noir à gagner la reconnaissance qu’il réclamait, auprès du mouvement suffragiste comme du Parti progressiste. Les articles de W. E. B. Du Bois, en contrepoint de ceux d’Addams, montrent les stratégies qu'ils adoptent pour faire avancer la cause des droits civiques et politiques des Noirs. Avec Addams et Du Bois, le pragmatisme s’ouvre aux questions de genre et de race.