L'équipe | Membres associés

Florence Lafine

FL

Membre associée

Docteure en Sociologie

Coordonnées

190-198 Avenue de France 75013 Paris

florence.lafine[at]ehess.fr

Présentation des recherches

Thèmes de recherche

♦ Emergence des processus de socialisation chez le bébé avant le langage : analyse de l’acquisition précoce d’un sens du monde social et de ses structures au travers des interactions parents-enfants.

♦ Recensement, interprétation sociologique et approche phénoménologique des dernières expériences de recherches en psychologie du développement relatives aux capacités sensorielles du fœtus et à celles du nouveau-né.

♦ Subjectivité  et singularité chez le bébé et le fœtus.

♦ Mise en place d’un lien social et normatif chez le bébé dans les « quartiers nurserie » des établissements pénitentiaires.

♦ Philosophie de l’action et sciences sociales (en lien avec le philosophe Vincent Descombes).

♦ Habitude, disposition et connaissance pratique par corps : amender la notion opératoire d’habitus chez P. Bourdieu à travers la sensorialité, le poids de l’affectif, les pratiques corporelles et les rapports aux corps.

 

Terrains de recherche

2014- 

  • Les « quartiers nurserie » d’établissements pénitentiaires

2003-2006  

  • Hôpital Necker- Enfants Malades, AP-HP, Paris, Service de Pédopsychiatrie de Bernard Golse, Professeur de Psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent à l’Université René Descartes, Paris V.

2004-2006

  • Participation au projet de recherche PILE (Programme International pour le Langage de l’Enfant), co-directeurs B. Golse et V. Desjardins

2003-2005

  • Participation à l’Observation Directe, méthode Esther Bick.

 

Activités de recherche et orientations scientifiques

Mes travaux portent sur les processus de socialisation chez le bébé avant le langage à travers les interactions entre parent et enfants. De manière simple, ce qui m’a guidé dans mon approche, c’est tenter de répondre à l’interrogation, "L’effet que cela fait d’être un bébé", Interrogation que j’ai choisi d’interpréter à l’aide de la psychologie du développement, relative aux compétences du bébé et du fœtus, de la phénoménologie et de la sociologie, notamment dans la perspective d’un modèle dispositionnel, et plus spécifiquement en amendant la notion opératoire d’habitus chez Pierre Bourdieu — une disposition sociale d’abord corporelle qui résulte d’un travail de l’individu pour rendre son être social cohérent.

Si l’habitus est ce qui peut éclairer une tendance à agir, mon intention a consisté à précisément appréhender, de manière anthropologique, la question du corps, de la sensorialité et de l’affectivité. Mon point d’entrée est donc celui du bébé, de sa sensorialité et de son environnement (et le parent, la figure de référence font partie de cet environnement). Le modèle que je propose tente de traiter la question de la façon dont le bébé est incliné selon les conditions de possibilités ou d’impossibilités qui lui font se saisir d’une réalité sociale et d’une lisibilité du monde à travers le filtre de son jeu sensoriel. Car avant de fonctionner sur des réalités sociales, le bébé fonctionne sur des réalités sensorielles, corporelles et affectives à travers les interactions parents-bébé les plus familières, a priori anodines.

Actuellement, je mène une démarche comparative avec mes travaux précédents, en interrogeant la construction et la mise en place d’un processus singulier de socialisation, et plus largement d’éducation, chez le bébé dans le cadre d’un milieu pénitentiaire où les interactions se déroulent sous un certain nombre de contraintes tangibles particulièrement prégnantes (la loi pénitentiaire française permet que des mères soient en détention avec leur bébé, tout en fixant une limite d’âge de dix-huit mois pour l’enfant). D’une certaine manière, le lien social va se construire contre et avec le milieu carcéral, à l’épreuve et avec l’influence de l’enfermement et de la vulnérabilité : à ce titre, quels sont les différents appuis de cette socialisation, et en quoi cette socialisation carcérale diffère-t-elle sensiblement ou non d’une socialisation au sein d’un milieu socialement plus « ordinaire » ? Il s'agirait à la fois de mieux comprendre et faire comprendre comment peut se construire un lien social dans des conditions d'enfermement et de surveillance et de porter une attention sur les appuis de cette socialisation.

 

Publications

Ouvrages

♦ 2015 Lafine Florence, Du Sensoriel au Sens Social. Naissance de la Pertinence et de la Normativité Sociale chez le Bébé , Paris, L'Harmattan, 2015.
Présentation de l'ouvrage sur site éditeur : cliquer ici.

Articles

♦ 2016 Lafine Florence & Aurélie Lefebvre, « Nurserie carcérale: processus de socialisation et enjeux sensoriels et psychomoteurs au sein d'un quartier “mère-enfant” pénitentiaire», Enfances & Psy, 2016/2 N° 70.
A lire : l'article (pdf)

Articles en cours de proposition sur les processus de socialisation chez le bébé en nurserie carcérale (à paraître).

 

Cursus

2003-2010 – ECOLE DES HAUTES ÉTUDES EN SCIENCES SOCIALES, Paris

  • Thèse de doctorat en sciences sociales : sociologie
    Titre : Affectivité et jeu de langage. Du sensoriel au sens social, l’ontogenèse possible de l’habitus et des représentations sociales chez le bébé.
    Dir. de thèse : Louis Quéré. Président : V. Descombes. Jury : M. de Fornel, O. Houdé, L. Kaufmann, B. Lahire.

 

1983-2008

Infirmière en exercice :

  • 1989-2008 : Hôpital Saint-Michel / G. H. Paris Saint Joseph, Paris Service de Réanimation-Néonatologie, Service de Pédiatrie et Service des Urgences (Dr. Y. Bompard)

Interventions en écoles d’infirmières

  • 1983-1989 : Hôpital d’Instruction des Armées du Val de Grâce, Paris.
EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

La condition blanche. Réflexion sur une majorité française

Journée(s) d'étude - Vendredi 29 juin 2018 - 08:30 Journée d’étude « La condition blanche. Réflexion sur une majorité française »organisée par Mathilde Cohen (CNRS-IMM-UConn) & Sarah Mazouz (CNRS-CERAPS) Vendredi 29 juin 2018,Salle 13, EHESS, 105 bd Raspail, 75006 Paris(salle 11 pour les pauses (...)(...)

Lire la suite

Les chercheurs et leurs pratiques : discours, savoirs, pouvoirs

Journée(s) d'étude - Lundi 11 juin 2018 - 09:00Researchers and their practices: discourses, knowledge, power3rd Workshop organized by Institut Marcel Mauss (IMM), Centre d’Étude des Mouvements Sociaux (CEMS), Groupe Sciences et Technologies (GST) and the ERC DISCONEX team. Organisateurs :Johanne (...)(...)

Lire la suite

"Social Reflexivity and Informalization"

Journée(s) d'étude - Jeudi 17 mai 2018 - 09:00Journée d'étude "Social Reflexivity and Informalization"17 mai 2018 - 9h-18h30Reid Hall. 4 rue de Chevreuse, 75006. Métro: Vavin ou Notre-Dame-des-Champs Cette journée d'étude, qui se déroulera en anglais, a pour vocation de faire dialoguer la notion (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'étude des mouvements sociaux – Institut Marcel Mauss

CEMS–IMM/UMR-8178

54 Boulevard Raspail 75006 Paris
Tel.: +33 (0)1 49 54 25 95
        +33 (0)1 49 54 25 82
Fax: +33 (0)1 49 54 26 70
cems@ehess.fr