Les membres | Doctorants

Marie Ghis Malfilatre

MAGM

Étudiante en thèse sous la co-direction de Daniel Cefaï (CEMS/EHESS) et de Annie Thébaud-Mony (GISCOP93-Inserm)

Allocataire de recherche doctorale du DIM GESTES (Groupe d’études sur le travail et la souffrance au travail) de 2012 à 2015

Titre de la thèse

Santé sous-traitée.
Travail sous rayonnements ionisants et mobilisations collectives
dans l'industrie nucléaire en France (1975-2015)
 

Présentation de la thèse

En empruntant aux outils de la sociologie des problèmes publics et en combinant l’enquête directe parmi les travailleurs sous-traitants à une perspective d’ethnographie historique, la thèse vise à saisir la dynamique de problématisation et de reconfinement du problème de la santé au travail dans l’industrie nucléaire.

Comment la santé devient-elle l’objet d’une première séquence d’enquête dans les années 1970 ? Qui thématise cette question, à partir de quels troubles ? Comment est-elle traitée, et que se passe-t-il lorsqu’elle est soulevée et menace de sortir de son confinement ? De quels moyens disposent aujourd’hui les travailleurs en charge des opérations les plus exposées aux risques pour faire valoir leur « droit à la santé » et à la « réparation » ? Comment font-ils face à une situation où se conjuguent précarité de l’emploi, exposition aux risques et exigences de sûreté ? De quelles façons des maladies professionnelles sont-elles identifiées, reconnues et traitées ?

Voici les principales questions qui animent cette recherche.

 

Thèmes de recherche

♦ Sociologie du travail

♦ Sociologie et histoire de la santé au travail

♦ Sociologie des problèmes publics et des mobilisations collectives

♦ Enquête de terrain, ethnographie

♦ École de Chicago, Pragmatisme
 

Publications

Articles dans des revues à comité de lecture

♦ Ghis Malfilatre Marie, « The impossible confinement of nuclear work: Professional and family experiences of subcontracted workers exposed to radioactivity », Travail et emploi, n°149, 2017 (à paraître), (Traduction intégrale de l'article de Travail et emploi, n°147, 2016, p. 101-124.)

♦ Ghis Malfilatre Marie, « La CGT face au problème de la sous-traitance nucléaire à EDF. Le cas de la mobilisation de Chinon (1987-1997) », Sociologie du travail [En ligne], Vol. 59 - n° 1, 2017, http://sdt.revues.org/570

♦ Ghis Malfilatre Marie, « L’impossible confinement du travail nucléaire. Expériences professionnelle et familiale de salariés sous-traitants de l’industrie électronucléaire en France. », Travail et emploi, n°147 (3), 2016, p. 101-124.

Contribution à un ouvrage collectif

♦ Ghis Malfilatre Marie, avec Philippe Billard, syndicaliste et salarié sous-traitant, « Sous-traitance des risques : la maintenance de l’industrie nucléaire », in Annie Thébaud-Mony et al. (dir.), Les risques du travail. Pour ne pas perdre sa vie à la gagner, Paris, La Découverte, 2015.

Recensions

♦ Ghis Malfilatre Marie, « Uranium africain. Une histoire globale de Gabrielle Hecht, Seuil, 2016 », Ecologie & politique, 2016, n° 53, p. 204-207.

♦ Ghis Malfilatre Marie, « La France nucléaire. L’art de gouverner une technologie contestée de Sezin Topçu, Seuil, 2013 »,Gouvernement et action publique, 2014, Vol. 2, p. 137-141.

♦ Ghis Malfilatre Marie, « Travailler dans le nucléaire. Enquête au cœur d'un site à risques de Pierre Fournier, Armand Colin, Paris, 2012 », Mouvements, 2012, n° 71, p. 139-146.

 

Enseignements

2015-2017 : ATER en sociologie à Sciences Po Grenoble et à l’Ecole de journalisme de Grenoble (introduction à la sociologie, méthodes en sciences sociales, séminaire sur l’enquête journalistique).
 
♦ 2014-2015 : Monitrice, L1, Paris-Est Créteil (TD d’introduction à la sociologie).

♦ 2013-2014 : Co-animation du séminaire des doctorant-e-s du CEMS, L'enquête ethnographique : observer, décrire et comprendre, avec Gaspard Lion, Adeline Perrot et Isabelle Zinn, EHESS.

 

Animation de la recherche

♦ Co-organisation de la journée d’étude soutenue par le Réseau Jeunes Chercheurs Travail & Santé (DIM GESTES) « Santé environnementale, santé au travail. Quelles inclusions, quelles exclusions ? », avec Renaud Bécot (CMH-EHESS), Benjamin Lysaniuk (CNRS-Prodig et Giscop 93), Anne Marchand (IDHES – Université d’Évry), Muriel Prévot-Carpentier (Paragraphe EA 349 – Université Paris VIII), EHESS, juin 2016.

♦ Co-organisation du colloque international « Croisades privées et problèmes publics. L’héritage sociologique de Joseph Gusfield », avec Stève Bernardin (CESSP, Sorbonne, Paris), Lucie Bonnet (CGS, EHESS, Paris), Édouard Gardella (CEMS, ENS, Cachan), Vincent Gayon (IRISSO, Dauphine, Paris), Brice Laurent (CSI, École des Mines, Paris), Benjamin Lemoine (IRISSO, Dauphine, Paris), Paris-Dauphine et EHESS, Paris, novembre 2015.

♦ Co-organisation des secondes Rencontres Annuelles d’Ethnographie de l’EHESS et, à cette occasion, animation avec Perrine Poupin (CEMS) de l’atelier « Ethnographie des problèmes publics. La question des troubles récalcitrants », Paris, octobre 2015.
 

Communications

♦ Ghis Malfilatre Marie, « Fortune et limites de la politisation de la santé au travail. Du problème des conditions de travail à la Hague à celui du ‘tout nucléaire’ », 4ème colloque international du DIM GESTES, CNAM-INETOP, Paris, septembre 2017.

♦ Ghis Malfilatre Marie, « Comment les risques du travail nucléaire sont devenus publics. Dynamique d’enquête dans et hors l’usine de la Hague (1968-1981) », Journée d’études, Nuisances industrielles dans et hors l’entreprise, MSH-Paris, avril 2017.

♦ Ghis Malfilatre Marie, « Santé au travail et mobilisations collectives dans l’industrie nucléaire : Condamnés à réussir, un film devenu mouvement », séminaireCaméras politiques : un cinéma des problèmes publics, EHESS, décembre 2016.

♦ Ghis Malfilatre Marie, « La santé des salariés de l’industrie nucléaire. Emergence et reconfinement d’un problème à multiples facettes au CEA entre deux Mai (1968-1981) », séminaire, Pratiques, travail, organisation (PRATO), EHESS, avril 2016.

♦ Ghis Malfilatre Marie, avec Mikaël Chambru (Gresec, Université Grenoble-Alpes), « Lorsque salariés de l’atome et opposants au nucléaire se mobilisent autour d’un même problème : le cas de la santé au travail », Colloque, Penser l’émancipation, Bruxelles, janvier 2016.

♦ Ghis Malfilatre Marie, « Lorsque le problème de la santé des travailleurs de l'industrie nucléaire remonte dans l'espace public. Gros plan sur l'émission télévisée ‘La Marche du siècle’ », séminaire d’Etudes sur le Journalisme de Grenoble, Maison des Sciences de l’Homme, Grenoble, décembre 2014.

♦ Ghis Malfilatre Marie, « Ethnographie historique du problème de la santé au travail dans l'industrie nucléaire. Gros plan sur l'émission ‘La Marche du siècle’ », séminaire, Pratique de l’ethnographie, EHESS, décembre 2014.

♦ Ghis Malfilatre Marie, « Santé sous-traitée et mobilisations dans l'industrie nucléaire française », Journées d’études, Le nucléaire et sa critique, de Tchernobyl à Fukushima, Université Paris Diderot, septembre 2014.

♦ Ghis Malfilatre Marie, « De la souffrance des agents EDF à la santé des sous-traitants. Éléments pour l’étude d’une mobilisation improbable », séminaire, Maladies industrielles et mobilisations collectives, EHESS, juin 2014.

♦ Ghis Malfilatre Marie, « Entre la revendication d’un mode de vie et la contrainte de la mobilité permanente : les sous-traitants du nucléaire face à différentes stratégies pour se reconstituer un chez soi », séminaire, Logement, ENS, mars 2014.

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

De la démocratie-régime à la démocratie-société

Colloque - Jeudi 27 avril 2017 - 08:45Colloque organisé par le Centre d’études sociologiques et politiques Raymond Aron (CESPRA), le Centre d’étude des mouvements sociaux (CEMS-IMM) et la mention Études politiques (EHESS). Organisateurs : Manuel Cervera-Marzal et Roberto Frega. ProgrammeJeudi 27 (...)(...)

Lire la suite

La construction sociale du lait. Du lait de femme au lait de vache

Journée(s) d'étude - Mercredi 10 mai 2017 - 08:30Cette journée d’étude repose sur la confrontation des différentes perspectives développées par les sciences humaines et sociales sur le lait afin d’appréhender les relations réciproques du politique et du social qui se développent autour de cette (...)(...)

Lire la suite

Finance as a response to global environmental crises? Critical analysis of the ‘economicization’ of carbon emissions and biodiversity

Appel à communication - Lundi 22 mai 2017 - 20:00A conference hosted by theCentre for Globalisation and Governance, Universität Hamburg, GermanyDates: 29 Nov-1 Dec 2017Conveners: Eve Chiapello (EHESS Paris) and Anita Engels (Universität Hamburg)Submission deadline for paper proposals: 22 May 201 (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'étude des mouvements sociaux – Institut Marcel Mauss

CEMS–IMM/UMR-8178

54 Boulevard Raspail 75006 Paris
Tel.: +33 (0)1 49 54 25 95
        +33 (0)1 49 54 25 82
Fax: +33 (0)1 49 54 26 70
cems@ehess.fr