CECI n'est pas EXECUTE cems : OP12 / Les fondements sensibles de l’expérience publique

OP12 / Les fondements sensibles de l’expérience publique

Texte publié en portugais in V. R. Veiga França & L. De Oliveira(eds), Acontecimento: reverberações, Belo Horizonte, Autêntica Editora LTDA, 2012, p. 295-308.

Les fondements sensibles de l’expérience publique

 

Louis Quéré et Cédric Terzi

 

« Il faut qu’un problème soit senti pour pouvoir être énoncé »(Dewey, 1993, p. 132). On peut penser que cette observation s’applique aussi aux problèmes publics, et donc supposer que leur institution et leursolution ont des fondements d’ordre sensible. En effet, pour John Dewey, lappréhension sensible du caractère problématique d’une situation précède l’élaboration cognitive du problème dans l’enquête : « Formuler la nature dun problème signifie que la qualité sous-jacente (…) est devenue l’objet dune pensée articulée. Mais quelque chose se psente comme problématique avant que l’on reconnaisse quel est le problème. Le problème est eu, ou bien on en a lexpérience, avant qu’il puisse être énoncé ou mis en avant ; mais il est eu en tant que qualité immédiate d’une situation globale. Sentir que quelque chose fait problème, que quelque chose laisse perplexe et demande à être résolu, indique la psence de quelque chose qui pénètre tous les éléments et toutes les considérations. La pensée est l’opération par laquelle cette chose est convertie en des termes pertinents et cohérents »(Dewey, 1931, p. 249). L’enquête, qui est une opération intellectuelle, transforme ainsi une apphension directe et immédiate, de lordre d’un « avoir »ou d’un sentir, en une perception réfléchie de relations, et notamment de relations entre conditions et conséquences. Dewey prend soin de préciser que la situation n’est pas pour autant un sentiment ou une émotion : « Au contraire, le sentiment, la sensation et lémotion doivent eux-mêmes être identifiés et décrits en fonction de la psence immédiate d’une situation qualitative totale » (Dewey, 1993, p. 129). En quoi consiste cet « en fonction de » ? Comment se fait la conversion évoquée ? Quel rôle jouent sentiments et émotions dans la pensée qui articule un problème ? Quel travail effectuent-ils ? Nous n’allons pas entrer dans une discussion des théories de lémotion, ni du rôle des émotions dans les mobilisations collectives. Nous allons simplement considérer un événement récent en France, qui nous permettra d’une part dévaluer la pertinence du jugement de Dewey – « Il faut qu’un problème soit senti pour pouvoir être énoncé » , d’autre part de commencer à saisir le travail du sentiment et de l’émotion dans l’institution et lasolution des problèmes publics.

  • Pour accéder à l’article et lire la suite, cliquez ici

EHESS
CNRS
INSERM

flux rss  Actualités

Le Brésil a-t-il besoin d'une réforme agraire? Ruptures et continuités d'un débat

Journée(s) d'étude - Vendredi 27 septembre 2019 - 08:45Le Brésil a-t-il besoin d'une réforme agraire ? Ruptures et continuités d'un débatLa journée d'études se tiendra à l'EHESS, 54 Boulevard Raspail 75006 Paris, le vendredi 27 septembre 2019, de 8h45 à 18h, en salles BS1-28 et BS1-05. Présentat (...)(...)

Lire la suite

Migrations et espaces publics

Colloque - Jeudi 13 juin 2019 - 10:30ProgrammeJeudi 13 juin10h30 – 11h : Accueil et introduction du séminaire11h – 13h : Axe 1 - Définir la situation migratoire. Discours et expériences d'un problème publicHélène Mazin (Max Weber / Lyon 2) : « Accueillir chez soi : entre discrétion et publicisat (...)(...)

Lire la suite

Débats participatifs « les discriminations LGBTQI dans le milieu professionnel ». Volume I

Débat - Jeudi 27 juin 2019 - 13:30Ces débats participatifs ont vocation à réfléchir collectivement sur la réalité des discriminations dans le milieu professionnel (notamment les institutions européennes, les organisations internationales, la diplomatie, l’enseignement supérieur, la recherche…), (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'étude des mouvements sociaux (CEMS)

54 Boulevard Raspail 75006 Paris
Tel.: +33 (0)1 49 54 24 27
        +33 (0)1 49 54 25 95
cems@ehess.fr