CECI n'est pas EXECUTE cems : OP15 / La confiance comme attitude pratique

OP15 / La confiance comme attitude pratique

Exposé fait à l’Université de Strasbourg le 28 mars 2013 (séminaire de Jean-Philippe Heurtin)

 

La confiance comme attitude pratique

 

Louis Quéré

 

Je fais partie de ceux qui considèrent que l’on peut rendre compte de la confiance en termes d’attitude plutôt que de croyance, d’attente ou de sentiment. Mais j’avoue que jusque- là je n’avais jamais approfondi la réflexion sur cette notion d’attitude, et notamment sur ce qui la différencie de celles d’habitude et de disposition, sur ce qui fait qu’elle n’est pas du domaine du savoir ou encore sur le type de certitude qu’elle implique. Je me suis rendu compte qu’en poussant l’examen de cette notion, on pouvait résoudre certaines des difficultés auxquelles ont été confrontés les auteurs « classiques » dans l’étude de la confiance. Ainsi G. Simmel évoquait-il un type de confiance qui ne va pas « dans la direction » du savoir. Il y voyait un geste d’abandon similaire à celui que l’on rencontre dans la foi religieuse, un geste consistant à « croire en quelqu’un », à « avoir foi » en lui, au-delà des assurances que peut fournir tout ce que l’on peut savoir sur lui  (« On s’abandonne en toute sécurité à la représentation qu’on a de lui » (Simmel, 1987, p. 197)). N. Luhmann, qui s’inspire beaucoup de Simmel,  développe un argument similaire : la confiance extrapole au-delà de ce que permettent les informations disponibles. Elle fait un pas de plus, mais pas un pas dans le vide. Luhmann rend compte de cette extrapolation non pas en termes de « foi en » une personne, mais en termes de substitution de certitude : à la certitude externe procurée par le savoir (informations sur la personne, réputation, etc.) la confiance substituerait une certitude interne, subjective, dont la substance est « un élan vers l’indifférence ». L’idée de cette substitution de certitude est assez problématique, de même que celle d’abandon à une représentation. Il me semble que raisonner en termes d’attitude pratique permet justement de résoudre en partie la difficulté.

  • Pour accéder à l’article et lire la suite, cliquez ici

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Camilo León-Quijano a remporté la quatrième édition du prix du diaporama sonore

Prix et distinctions -Doctorant en sociologie à l’EHESS, Camilo León-Quijano a remporté le prix du diaporama sonore 2017 avec son travail consacré à des adolescentes joueuses de rugby à Sarcelles. Le prix est décerné par Diapéro, Libération et Fisheye Magazine. Le diaporama sonore est consultabl (...)(...)

Lire la suite

Health, Reproduction and Sexuality: Neoliberal-Authoritarian Modes of Governing the Woman’s Body in Turkey

Appel à communication - Mercredi 06 décembre 2017 - 20:00Neoliberalism has been hegemonic for the last three decades in many parts of the world, with its consequences of dismantling of welfare states, imposition of austerity measures, restructuring of health systems, and rising conservatism and (...)(...)

Lire la suite

Design graphique et recherches en sciences sociales

Exposition - Lundi 13 novembre 2017 - 19:00À l'occasion du cinquantième anniversaire de la publication de la Sémiologie graphique de Jacques Bertin, un projet de recherche a été initié à partir des productions du Laboratoire de Graphique créé et dirigé par le cartographe et sémiologue Jacques Be (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'étude des mouvements sociaux – Institut Marcel Mauss

CEMS–IMM/UMR-8178

54 Boulevard Raspail 75006 Paris
Tel.: +33 (0)1 49 54 25 95
        +33 (0)1 49 54 25 82
Fax: +33 (0)1 49 54 26 70
cems@ehess.fr