CECI n'est pas EXECUTE cems : Soutenance Louis Auguste Joint

Soutenance Louis Auguste Joint

Thèse de doctorat dirigée par Monique de Saint Martin et soutenue par Louis Auguste Joint le 10 mai 2005 à l’EHESS.

 

Titre de la thèse

« Système éducatif et inégalités sociales en Haïti. Le cas des écoles catholiques congréganistes Saint Martial, Saint-Louis de Bourdon et Juvénat du Sacré Cœur ».

 

Les membres du jury

  • Gérard BARTHELEMY, Ancien Maître de Conférences à l'Institut d'Études Politiques de Paris

  • Christian BAUDELOT, Professeur à FEcole Normale Supérieure

  • Bertrand GEAY, Maître de conférences à l'Université de Poitiers

  • Danièle HERVIEIT-LEGER, Directrice d'Études à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales

  • Laennec HURBON, Directeur de recherche au CNRS

  • Monique de SAINT MARTIN, Directrice d'études à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales (et Directrice de thèse)

 

Présentation de la thèse

La thèse retrace l’évolution du système éducatif d'Haïti en soulignant la logique inégalitaire de ce système depuis sa création en 1804, malgré les différentes tentatives de réforme, la plus importante étant la réforme éducative de 1979. En analysant l'hypothèse selon laquelle le système d'enseignement haïtien serait basé sur une logique d'inégalités des chances scolaires et cette logique serait renforcée par les pratiques des écoles catholiques congréganistes. l’auteur s'interroge sur la contribution de ces écoles dans l'organisation et le fonctionnement de l’enseignement en Haïti. Pour ce faire, il réalise une étude comparative des pratiques pédagogiques et religieuses de trois écoles catholiques congréganistes : Saint Martial, Saint-Louis de Bourdon et Juvénat du Sacré-Cœur, dans l’aire métropolitaine de Port-au-Prince, la capitale d'Haïti. Par une enquête de terrain diversifiée, réalisée entre 1998 et 2002, l’auteur étudie l'adaptation et les recompositions de ces écoles face aux mutations intervenues dans la société haïtienne entre les années 1980 et 2000.

 

L'analyse révèle que l'application de la réforme éducative de 1979 a favorisé la privatisation de l'école haïtienne ; 83% des écoles du pays sont privées et seulement 17% sont publiques. Les écoles catholiques congréganistes, en mettant en œuvre le principe de sélection sociale par l'élimination des élèves « faibles » ou par le recrutement des élèves « forts », contribuent au maintien de la logique de séparation des classes sociales et de l'inégalité des chances scolaires, entretenue dans le système éducatif d'Haïti. Cependant, cette politique éducative élitiste s'accompagne d'une politique d'accueil des populations socialement défavorisées au sein des mêmes établissements, mais à des moments différents de la journée. C'est là une des plus importantes ambiguïtés ou des tensions auxquelles sont confrontées les écoles catholiques congréganistes d'Haïti.

 

Mots clés

Bilinguisme, écoles catholiques congréganistes, éducation, enseignement privé, Haïti, inégalités sociales, pratiques pédagogiques, pratiques religieuses, réforme éducative, reproduction, système éducatif, système d'enseignement.

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Le droit dans les sciences sociales / Les sciences sociales dans le droit

Journée(s) d'étude - Mercredi 19 décembre 2018 - 09:3019 décembre 2018 - 9h30-17h30Institut protestant de théologie - 83 boulevard Arago 75014 Paris Métro ligne 6 – station Saint-Jacques / RER B – station Denfert RochereauCette journée d'étude est la première d'une série qui se renouvellera tous (...)(...)

Lire la suite

Capacités et pauvreté dans les pays émergents

Rencontre - Jeudi 29 novembre 2018 - 15:30Rencontre avec Sayonara LEAL et Sophie MITRAProfesseures invitées à l’EHESSJeudi 29 novembre 2018 - 15h30 à 18hEHESS, 54 bd Raspail 75006 – salle AS1-24 Penser les régimes de capacités et la justice sociale dans le cadre de la fracture numérique chez les (...)(...)

Lire la suite

Minimising Risks, Selling Promises?

Séminaires et conférences dans le monde - Jeudi 22 novembre 2018 - 09:00La conférence internationale est organisée par l'Université de Lausanne (UNIL) et l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS Paris). Elle se tiendra les 22 et 23 novembre 2018 à l'Université de Lausanne, salle Cub (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'étude des mouvements sociaux – Institut Marcel Mauss

CEMS–IMM/UMR-8178

54 Boulevard Raspail 75006 Paris
Tel.: +33 (0)1 49 54 25 95
        +33 (0)1 49 54 25 82
Fax: +33 (0)1 49 54 26 70
cems@ehess.fr