Agenda |

 

De l'ethnographie aux ethnométhodes : L'ethnométhodologie et l'analyse de l'ordre social situé

Présentation et programme 2013-2014

Séminaire de

Michel Barthélémy, Laurent Camus, Baudoin Dupret, Barbara Olszewska et Julia Velkovska

2e vendredi du mois, de 14h à 17h, du 8 novembre 2013 au 13 juin 2014

EHESS–Salle 3 (rdc), bât. Le France, 190-198 Avenue de France, 75013 Paris

La séance du 9 mai est reportée au 16 mai, avec horaire et salle modifiés : de 15h à 18h, salle 2

 

Programme des séances

8/11/13

Michel Barthélemy et Julia Velkovska. "Introduction. Ethnométhodes et ordre social".

13/12/13

Laurent Camus. (A préciser)

10/01/14

Yaël Kreplak. "Vers une ethnométhodologie de l’art ? L’exposition comme laboratoire : observer et décrire les activités artistiques et esthétiques".

14/02/14

Barbara Olszewska. "Le film comme enquête et comme expérience : approche des pratiques artistiques « alternatives »".

14/03/14

Michel Barthélemy. "Ethnométhodologie critique : les apports des outils marxistes"

11/04/14

Baudouin Dupret. "Ethnométhodologie et pratiques d’attestation de la vérité: à propos d’une production documentaire créationniste".

16/05/14

Mathias Broth (salle 2, 15h-18h) (A préciser)

13/06/14

Julia Velkovska. "Le travail de supervision du « travail des clients » dans les espaces numériques".  

Présentation du séminaire

Anthropologie et sociologie conçoivent classiquement le monde social comme un empilement de niveaux de réalité, une structure à plusieurs étages. Ainsi en va-t-il du constructivisme social ou des théories structuralistes. Inversement, un certain nombre de théories situent le monde social au seul niveau de ses habitants. Ceci est vrai de l’interactionnisme, du constructivisme ou de l’individualisme. Face à ces théories, qui se présentent en alternatives les unes aux autres, mais ne constituent en fait que les faces opposées d’une même pièce visant à la saisie en généralité du monde social, l’ethnométhodologie oppose une indifférence. Celle-ci tient principalement à son refus de s’engager dans une entreprise de théorisation qui se situe en surplomb ou en décalage de l’action telle que produite in situ, localement, en contexte, de manière contingente. La question ne consiste dès lors plus, pour l’ethnométhodologie, à modéliser de manière exogène le monde social, mais à décrire les modes ordinaires d’engagement et de saisie du monde par les gens inscrits dans son accomplissement, sans temps mort ni point de vue qui lui soit extérieur. Ainsi, plutôt que de postuler un point de vue privilégié des sciences sociales leur permettant de considérer objectivement la structuration du monde et d’analyser le système à partir d’unités fondamentales, l’ethnométhodologie suggère de ne tenir pour pertinentes que les orientations des gens engagés dans des cours d’action concrets vers des objectivations variées. Cette démarche agnostique ne prétend pas qu’il s’agisse là de la seule réalité possible, mais bien de la seule réalité accessible. La suite de travaux que nous allons discuter dans ces séances vise à présenter un éventail des modes de réalisation concrète et à discuter des questions théoriques, conceptuelles et méthodologiques que soulève la mise en œuvre de ce programme de recherche.  

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

De la démocratie-régime a la démocratie-société

Colloque - Jeudi 27 avril 2017 - 08:45Colloque organisé par le Centre d’études sociologiques et politiques Raymond Aron (CESPRA), le Centre d’étude des mouvements sociaux (CEMS-IMM) et la mention Études politiques (EHESS) Organisateurs : Manuel Cervera-Marzal et Roberto Frega ProgrammeJeudi 27 a (...)(...)

Lire la suite

La construction sociale du lait. Du lait de femme au lait de vache

Journée(s) d'étude - Mercredi 10 mai 2017 - 08:30 Cette journée d’étude a pour but de faire se confronter les perspectives développées par différentes sciences humaines et sociales sur le lait afin d’appréhender les relations réciproques du politique et du social qui se développent autour de cet (...)(...)

Lire la suite

Finance as a response to global environmental crises? Critical analysis of the ‘economicization’ of carbon emissions and biodiversity

Appel à communication - Lundi 22 mai 2017 - 20:00A conference hosted by theCentre for Globalisation and Governance, Universität Hamburg, GermanyDates: 29 Nov-1 Dec 2017Conveners: Eve Chiapello (EHESS Paris) and Anita Engels (Universität Hamburg)Submission deadline for paper proposals: 22 May 201 (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'étude des mouvements sociaux – Institut Marcel Mauss

CEMS–IMM/UMR-8178

54 Boulevard Raspail 75006 Paris
Tel.: +33 (0)1 49 54 25 95
        +33 (0)1 49 54 25 82
Fax: +33 (0)1 49 54 26 70
cems@ehess.fr