Ouvrages parus en 2013 |


	Femmes en métiers d'hommes

Femmes en métiers d'hommes

Cartes postales (1890-1930). Une histoire visuelle du travail et du genre

Juliette Rennes
Saint-Pourçain-sur-Sioule,  Bleu Autour, d'un regard l'autre ,  2013,  224 p.
prix : 29 euros

Présentation

Plaider dans un prétoire, procéder à une intervention chirurgicale, conduire un fiacre ou un taxi, piloter un avion, protéger la nation les armes à la main, construire un bâtiment… : ces activités peuvent-elles être exercées par des femmes ? Au début du 20e siècle, les journalistes, les députés, les ministres, les intellectuels et les romanciers, les chanteurs de caf' conc' ou les boulevardiers n'en finissent pas de débattre sur le droit et la capacité des femmes à exercer des métiers historiquement masculins. En cette Belle Époque du féminisme et… de l'antiféminisme, les premières doctoresses, avocates, cochères, chauffeuses d'autotax, aviatrices, charpentières, colleuses d'affiche se mettent à constituer un thème à succès pour les éditeurs des cartes postales, qui, à la veille de la Première Guerre mondiale, connaissent aussi leur âge d'or. Représentant ces pionnières au travail dans la dignité de leur uniforme professionnel, ou mettant en scène des comédiennes burlesques et souvent dénudées incarnant des avocates, soldates ou députées imaginaires, les centaines de cartes postales réunies et commentées ici nous entraînent dans une exploration inédite : celle des mondes professionnels s'entrouvrant aux femmes à la Belle Époque, mais aussi celle des espoirs, des fantasmes et des craintes que suscitèrent ces nouvelles figures, susceptibles de troubler les rôles de genre traditionnels.

 

Quatrième de couverture

A la belle époque du féminisme et de l'anti-féminisme, on débat sans fin sur le droit et la capacité des femmes à exercer des métiers historiquement masculins.

Héroïsées, érotisées ou ridiculisées, les premières avocates, charpentières, cochères, doctoresses... font florès sur les cartes postales qui connaissant alors leur âge d'or.

C'est cette histoire visuelle que révèle ici Juliette Rennes : à partir de trois cents cartes postales (reportages, portraits, carcatures, dessins), elle analyse les espoirs, fantasmes et crainstes que suscitèrent ces "femmes de l'avenir" pas toujours advenues...

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

La condition blanche. Réflexion sur une majorité française

Journée(s) d'étude - Vendredi 29 juin 2018 - 08:30 Journée d’étude « La condition blanche. Réflexion sur une majorité française »organisée par Mathilde Cohen (CNRS-IMM-UConn) & Sarah Mazouz (CNRS-CERAPS) Vendredi 29 juin 2018,Salle 13, EHESS, 105 bd Raspail, 75006 Paris(salle 11 pour les pauses (...)(...)

Lire la suite

Les chercheurs et leurs pratiques : discours, savoirs, pouvoirs

Journée(s) d'étude - Lundi 11 juin 2018 - 09:00Researchers and their practices: discourses, knowledge, power3rd Workshop organized by Institut Marcel Mauss (IMM), Centre d’Étude des Mouvements Sociaux (CEMS), Groupe Sciences et Technologies (GST) and the ERC DISCONEX team. Organisateurs :Johanne (...)(...)

Lire la suite

"Social Reflexivity and Informalization"

Journée(s) d'étude - Jeudi 17 mai 2018 - 09:00Journée d'étude "Social Reflexivity and Informalization"17 mai 2018 - 9h-18h30Reid Hall. 4 rue de Chevreuse, 75006. Métro: Vavin ou Notre-Dame-des-Champs Cette journée d'étude, qui se déroulera en anglais, a pour vocation de faire dialoguer la notion (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'étude des mouvements sociaux – Institut Marcel Mauss

CEMS–IMM/UMR-8178

54 Boulevard Raspail 75006 Paris
Tel.: +33 (0)1 49 54 25 95
        +33 (0)1 49 54 25 82
Fax: +33 (0)1 49 54 26 70
cems@ehess.fr