L'équipe | Docteurs associés

Marie Le Clainche-Piel

MLCP
Docteure associée

Docteure en sociologie

Membre associée au CEMS

Attachée Temporaire à l’Enseignement et à la Recherche à l’Université Paris 12

 

For a brief CV in English, list of publications and summary of the PhD’ thesis, see here

Titre de la thèse

Ce que charrie la chair. Approche sociologique de l’émergence des greffes du visage

Thèse soutenue le 28 mai 2018, à l'EHESS

Jury

  • Nicolas Dodier, Directeur d’études, EHESS, directeur
  • Laurence Kaufmann, Professeure, Université de Lausanne, examinatrice
  • Annemarie Mol, Professeure, Université d’Amsterdam, examinatrice
  • Catherine Rémy, Chargée de recherche, CNRS, co-directrice
  • Anne Revillard, Professeure associée, Sciences Po, rapportrice
  • Philippe Steiner, Professeur, Université Paris-Sorbonne, rapporteur
     

Résumé de la thèse

Comment le visage est-il devenu un organe, objet de don et de transplantation ? En partant de ce questionnement, cette thèse investit le milieu de celles et ceux qui ont porté et débattu des projets de transplantation faciale au cours des années 2000 et 2010 en France et au Royaume-Uni. Elle éclaire les conditions sociales selon lesquelles la transplantation faciale a été rendue acceptable, pour les patients opérés et les équipes chirurgicales, les coordinateurs du don d’organes et les proches des donneurs défunts qui permettent le prélèvement. L’enquête a impliqué un investissement approfondi de l’ensemble de la chaîne de la transplantation, reposant sur la collecte d’archives (scientifiques, institutionnelles, médiatiques), sur la réalisation d’entretiens (avec les chirurgiens, les patients, les acteurs du don d’organes et de la régulation médicale, les membres d’associations de personnes défigurées), ainsi que sur une ethnographie des services hospitaliers qui réalisent ces opérations (du bloc jusqu’aux réunions de service). En suivant au plus près ces acteurs, l’enquête éclaire les tensions que l’expérimentation révèle sur son passage.

Cette recherche aborde la greffe comme un objet qui articule des questionnements au croisement des institutions, des mouvements associatifs et des expériences du don. La greffe du visage bouscule, tout d’abord, les prétentions des chirurgiens à s’autoréguler. La confrontation des équipes chirurgicales aux institutions sanitaires et éthiques, qui évaluent l’opportunité de cette expérimentation, révèle des rapports distincts à l’objectivité médicale et à l’encadrement des pratiques hospitalières. L’émergence de la greffe du visage travaille, ensuite, les collectifs de personnes défigurées qui oscillent entre soutien au progrès médical et dénonciation de la chirurgie comme oppression. Les réactions des associations françaises et anglaises sont révélatrices de conceptions distinctes de la défiguration, et contribuent à façonner la trajectoire de la greffe du visage. La greffe du visage interroge, enfin, les conditions sociales de disponibilité des corps des défunts et les tensions à l’œuvre dans la réception d’un don anonyme d’organes. Les patients greffés au visage sont soumis à une double contrainte qui peut être vécue comme contradictoire : d’un côté, celle de remercier le donneur, de l’autre, celle de l’oublier pour accepter la greffe. La thèse révèle ainsi l’assemblage hétérogène, mais néanmoins cohérent, de ces niveaux d’analyse, qui est en jeu dans chaque déplacement d’une partie de corps d’une personne à une autre. Elle éclaire, en d’autres termes, ce que charrie la chair.

Mots clefs: Chair, visées, transplantation, don, défiguration, handicap, expérimentation.
 

 

Thèmes et méthodes de recherche

♦ Sociologie et anthropologie des institutions, du corps, des sciences, du handicap et des mouvements sociaux.

♦ Comparaison internationale, ethnographies, entretiens, archives
 

 

Publications

Articles

♦ Le Clainche-Piel Marie (2013), « Ethiques et pratiques en innovation chirurgicale : le cas de la greffe du visage », Sciences Sociales et Santé, 31.

 

Recensions

♦ Le Clainche-Piel Marie Piel (2017), "Domesticating Organ Transplant: Familial Sacrifice and National Aspiration in Mexico, Megan Crowley-Matoka, (Duke University Press) (2016)", Medical Anthropology Theory.

♦ Le Clainche-Piel Marie (2015), "Saving Face. Politics of Disfigurement, H.L. Talley, (2014)", ALTER - Revue Européenne de Recherche sur le Handicap, 10 (1).

♦ Le Clainche-Piel Marie (2015), "Saving Face. Politics of Disfigurement, H.L. Talley, (2014)", Sociology of Health and Illness, 37 (4).

♦ Le Clainche-Piel Marie (2013), "The Origins of Organ Transplantation. Surgery and laboratory science. 1880-1930, T. Schlich, (2010)", Sociologie du travail, 55 (4).

 

Sélection de communications

♦ Le Clainche-Piel Marie, « L’IRM ou la parole. À propos de l’administration de la preuve de l’acceptation d’un don de visage », Biologiser les faits sociaux : la « biologie » comme justification des discours et des pratiques - ENS Lyon, 22-23 novembre 2018.

♦ Le Clainche-Piel Marie, « Regard sociologique sur la réception d’un don de visage », Assises de la Recherche en Sciences Humaines et Sociales sur la Greffe d’Organes, 25-26 avril 2017, Programme USPC « La Personne en médecine » & Ville de Paris, 22-23 novembre 2017.

♦ Le Clainche-Piel Marie, « La transplantation d’organes n’est-elle qu’un transfert de matière ?
Prélever, transplanter et recevoir un visage », Séminaire de recherche Urmis Frontières de l’humain : problématiques contemporaines, 21 mars 2017.

♦ Le Clainche-Piel Marie, Discussion de l’ouvrage d’Alexandre Dubuis Grands brûlés de la face. Épreuves et luttes pour la reconnaissance (Éditions Antipodes, 2014), séminaire Corps et sciences sociales. Présentation critique d’ouvrages en présence de leurs auteurs, EHESS, 5 février 2016.

♦ Le Clainche-Piel Marie, « Committing to Face Transplantation: From the Challenge of Singularity to the Return to the Community », Les Gueules Cassées. Disfigurement and its legacies, Université d'Exeter, Royaume-Uni, 12-14 mars 2015.

♦ Le Clainche-Piel Marie, « The emergence of Face Transplant in France and the United-Kingdom: establishing a non-vital transplant. », Work in progress seminar, Anthropology Department, University of Oxford, 18 février 2015.

♦ Le Clainche-Piel Marie, « L'émergence des transplantations du visage en France et au Royaume-Uni : des conceptions du visage en conflit ? », Journée doctorale de la Maison Française d'Oxford, Royaume-Uni, 14 janvier 2015.

♦ Le Clainche-Piel Marie, « Is there a medicalization of facial appearance ? », Panel de P. Conrad Medicalization and globalisation, Congrès de l'ISA, Yokohama, Japon, 17 juillet 2014.

♦ Le Clainche-Piel Marie, « Enquêter au bloc opératoire », Séminaire de l’IMM Autour de l'enquête ethnographique, Sermizelles, France, 23 octobre 2013.

 

Responsabilités scientifiques

→ Responsable avec Marine Boisson et Solenn Caroff du séminaire doctoral mensuel
Sociologie et anthropologie des corps en transformation, 2015-2016, EHESS.
[enseignements-2015.ehess.fr/2015/ue/177/]
Sociologie et anthropologie des corps en transformation 2016-2017, EHESS.[https://enseignements-2016.ehess.fr/2016/ue/177/]
Sociologie et anthropologie des corps et mobilisations 2017-2018, EHESS [https://enseignements-2017.ehess.fr/2017/ue/177/].

→ Organisation avec Catherine Rémy, Périg Pitrou et Ludovic Jullien de la conférence internationale Transfert de matières, transplantation et fabrication du vivant, Paris Sciences Lettres – CNRS, 21-22 novembre 2014.

→ Responsable avec Marine Boisson et Valentina Grossi du panel Comment l’avez-vous (d)écrit ? au sein de la première Rencontre Annuelle d'Ethnographie de l'EHESS, 5-7 novembre 2014.

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Minimising Risks, Selling Promises?

Séminaires et conférences dans le monde - Jeudi 22 novembre 2018 - 09:00La conférence internationale est organisée par l'Université de Lausanne (UNIL) et l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS Paris). Elle se tiendra les 22 et 23 novembre 2018 à l'Université de Lausanne, salle Cub (...)(...)

Lire la suite

Minimising Risks, Selling Promises?

Séminaires et conférences dans le monde - Vendredi 23 novembre 2018 - 09:30La conférence internationale est organisée par l'Université de Lausanne (UNIL) et l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS Paris). Elle se tiendra les 22 et 23 novembre 2018 à l'Université de Lausanne, salle (...)(...)

Lire la suite

La condition blanche. Réflexion sur une majorité française

Journée(s) d'étude - Vendredi 29 juin 2018 - 08:30 Journée d’étude « La condition blanche. Réflexion sur une majorité française »organisée par Mathilde Cohen (CNRS-IMM-UConn) & Sarah Mazouz (CNRS-CERAPS) Vendredi 29 juin 2018,Salle 13, EHESS, 105 bd Raspail, 75006 Paris(salle 11 pour les pauses (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'étude des mouvements sociaux – Institut Marcel Mauss

CEMS–IMM/UMR-8178

54 Boulevard Raspail 75006 Paris
Tel.: +33 (0)1 49 54 25 95
        +33 (0)1 49 54 25 82
Fax: +33 (0)1 49 54 26 70
cems@ehess.fr