CECI n'est pas EXECUTE cems : Entre l’amitié et l’inimitié : l’échange, l’alliance et la complicité

Entre l’amitié et l’inimitié : l’échange, l’alliance et la complicité

  • Alain Mahé, maître de conférences de l'EHESS (IMM-CEMS)

3e vendredi du moisde 9 h à 12 h (IISMM, salle des étudiants, 1er étage, 96 bd Raspail 75006 Paris), du 17 novembre 2017 au 15 juin 2018

La réflexion sur l’amitié et sur l’inimitié appartient à la grande tradition philosophique depuis plus de deux mille ans. Les sciences sociales ont toujours été mal à l’aise avec ces concepts et elles leurs ont d’emblée substitué le concept de solidarité, théorisé sur le mode d’une interdépendance amorale. De fait, en sciences sociales, la question morale s’est résorbée dans celles des diverses modalités de l’échange, de l’alliance, du don, etc., autant de questions qui sont au cœur des sciences sociales depuis leur invention tout au long du XIXe siècle. La complicité quant à elle n'a été scrutée que par les théoriciens du droit qui s’attachent régulièrement à en redéfinir les contours dans le but de toujours mieux préciser la qualification juridique qui permet aux magistrats de poursuivre les co-auteurs ou les collaborateurs d’un crime. Compte-tenu de la neutralité axiologique qu’elles revendiquent, les sciences sociales ignorent totalement la complicité et les complices. Que ce soit dans le bien ou dans le mal, ladite sociologie morale veut seulement connaître des individus solidaires, jamais des complices ! Si l’on s’attache aux vengeurs d’une vengeance vécue comme légitime, nous avons montré les années précédentes qu’il ne fallait pas être trop pressé de les considérer uniment comme des amis ou des alliés. La vengeance — de l’antiquité à nos jours et de la Méditerranée aux sociétés amérindiennes — restera au cœur du séminaire de cette année. C’est dire que le séminaire cette année sera essentiellement consacré à la question de la vocation analytique des catégories morales et normatives, ce faisant, ce sont évidemment les fondements même des sciences sociales qui seront rediscutés.

Mots-clés : Anthropologie, Droit, normes et société, Ethnographie, Morale, Philosophie, Violence,

Direction de travaux d'étudiants : nécessité d'un projet de recherche écrit avant tout rendez-vous, à envoyer par courriel.

Réception : pour les rendez-vous, contacter Alain Mahé par courriel.

Adresse(s) électronique(s) de contact : mahe(at)ehess.fr

Page liée sur le site de l’EHESS : https://enseignements-2017.ehess.fr/2017/ue/1052//

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

La condition blanche. Réflexion sur une majorité française

Journée(s) d'étude - Vendredi 29 juin 2018 - 08:30 Journée d’étude « La condition blanche. Réflexion sur une majorité française »organisée par Mathilde Cohen (CNRS-IMM-UConn) & Sarah Mazouz (CNRS-CERAPS) Vendredi 29 juin 2018,Salle 13, EHESS, 105 bd Raspail, 75006 Paris(salle 11 pour les pauses (...)(...)

Lire la suite

Les chercheurs et leurs pratiques : discours, savoirs, pouvoirs

Journée(s) d'étude - Lundi 11 juin 2018 - 09:00Researchers and their practices: discourses, knowledge, power3rd Workshop organized by Institut Marcel Mauss (IMM), Centre d’Étude des Mouvements Sociaux (CEMS), Groupe Sciences et Technologies (GST) and the ERC DISCONEX team. Organisateurs :Johanne (...)(...)

Lire la suite

"Social Reflexivity and Informalization"

Journée(s) d'étude - Jeudi 17 mai 2018 - 09:00Journée d'étude "Social Reflexivity and Informalization"17 mai 2018 - 9h-18h30Reid Hall. 4 rue de Chevreuse, 75006. Métro: Vavin ou Notre-Dame-des-Champs Cette journée d'étude, qui se déroulera en anglais, a pour vocation de faire dialoguer la notion (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'étude des mouvements sociaux – Institut Marcel Mauss

CEMS–IMM/UMR-8178

54 Boulevard Raspail 75006 Paris
Tel.: +33 (0)1 49 54 25 95
        +33 (0)1 49 54 25 82
Fax: +33 (0)1 49 54 26 70
cems@ehess.fr