L'équipe | Doctorant.e.s

Constance Rimlinger

RC

Doctorante sous la co-direction de Geneviève Pruvost et de Léonore Le Caisne

Allocataire de recherche doctorale PSL de 2017 à 2020

Titre provisoire de la thèse

« Ecoféminisme et retour à la terre.
Enquête sur la construction d’alternatives rurales intersectionnelles. »

 

Présentation de la thèse

À travers l’ethnographie de lieux ruraux alternatifs dans différents pays occidentaux, j’explore les liens entre l’élaboration d’une pensée écoféministe systémique, et l’adoption de modes de vie engagés. Alors que les recherches sur les revendications féministes, lesbiennes et queers se sont peu emparées de la question de la ruralité, je cherche à déplacer le regard, en analysant des formes de vie et de lutte inventives expérimentées par des acteurs/actrices ayant une forte réflexivité et établissant des ponts entre leur identité, leur position sociale et leur positionnement vis-à-vis de différentes luttes.

Mes recherches s’attachent aussi bien à décrire le caractère pluriel, hétérogène et fluide de l’écoféministe, qu’à rendre compte de controverses, de points de confluence ou de dialogue avec d’autres mouvements (décroissant, néo-rural, nouveaux mouvements religieux, mouvements de justice sociale...). Les relations qu’entretiennent les acteurs/actrices avec leur environnement, avec le non-humain m’intéressent particulièrement, de même que les dynamiques de transmission et de circulation des savoirs, des pratiques.
 

Thèmes de recherche

⇒ Sociologie des mouvements sociaux, du genre, de la ruralité, ethnographie des modes de vie, écologie, spiritualité.

 

Enseignements

2019-2020 : Doctorante chargée d'enseignement (DCE) à l’EHESS, master Etudes sur le Genre (64h) :
« Du sexe au genre : textes fondamentaux » (24h ETD) atelier de lecture, M1 et M2.
« Enquêter sur l'intime : entretiens, observations, archives » (24h ETD) séminaire de méthodologie, M1 et M2.
Membre de l'équipe pédagogique.

2019-2020 : co-animation du séminaire « Ecoféminismes en lutte : lectures et recherches » (enseignantes principales : Isabelle Cambourakis, Emilie Hache, Geneviève Pruvost et Laurence Marty), EHESS, niveau master.

2018-2019 : cours électif « Penser les enjeux environnementaux et la justice sociale », CentraleSupélec (27h ETD).

 

Publication

► Constance RIMLINGER, “Travailler la terre et déconstruire l’hétérosexisme : expérimentations écoféministes”, Travail, genre et sociétés, 2019/42, p. 91-109

 

Communications

► 17 mai 2019, « Recours à la terre et déconstruction de l'hétérosexisme », dans le cadre du séminaire « Genre, féminismes et mobilisations collectives » coordonné par F. Castan-Vicente, M. Paris, B. Pavard, A. Romerio, B. Savinel, EHESS Paris.

► 16 avril 2019, « Entre négociation d'un terrain difficile et dialogue inter-espèces : fragments d'une enquête sur un sanctuaire vegan néo-zélandais », dans le cadre du séminaire « Ethnographie des alternatives : terrains, description, nouveaux récits » coordonné par Geneviève Pruvost et Stéphane Tonnelat, EHESS Paris.

► 3 avril 2019, « Du retour à la terre à la subjectivation écoféministe de néo-paysannes », dans le cadre du séminaire « Le Genre à l'Ouest » coordonné par Edith Gaillard et Edna Hernandez Gonzalez, Université de Bretagne Occidentale, Brest..

► 19 février 2019, « Changer de vie et devenir "activienne" : quand le retour à la terre permet de se construire comme écoféministe », 3ème colloque international « Alteractivisme : Défis en démocratie et face aux régimes autoritaires », Université Catholique de Louvain-la-Neuve, Belgique.

► 5 février 2019, « Celles de la terre : réinventer et réenchanter le quotidien en milieu rural », intervention lors des journées d'études doctorales du SMAG (Social Movements in the Global Age), Université Catholique de Louvain-la-Neuve, Belgique.

► 5 octobre 2018, « Des lesbiennes voyageuses aux paysannes queers : une quête de sororité dans de nouveaux espaces des possibles », colloque international « Feminisms in Motion: Migrations, Upheavals, Relocations », Université de Silésie à Katowice, Pologne.

► 9 mars 2018, « Premiers éléments d’une cartographie des formes concrètes d’engagement écoféministe en milieu rural », Journée d’études « Écologies et Féminismes. Différentiels d’attachement et philosophies de la nature », dans le cadre du séminaire « Controverses environnementales et anthropologies de la nature », EHESS Marseille.

 

Responsabilités scientifiques

2017-2019: Représentante des doctorant(e)s – Centre d'étude des mouvements sociaux

EHESS
CNRS
INSERM

flux rss  Actualités

Penser l'intersectionnalité dans l'espace public

Journée(s) d'étude - Vendredi 18 octobre 2019 - 09:30« Penser l'intersectionnalité dans l'espace public »18 Octobre 2019 -  9h30–18hCNRS Pouchet – 59-61 Rue Pouchet, 75017 Paris   Préprogramme9h30-9h45 : Accueil9h45-10h : Introduction de la journée par les organisateurs∙trices, Victor Albert Bla (...)(...)

Lire la suite

Le Brésil a-t-il besoin d'une réforme agraire? Ruptures et continuités d'un débat

Journée(s) d'étude - Vendredi 27 septembre 2019 - 08:45Le Brésil a-t-il besoin d'une réforme agraire ? Ruptures et continuités d'un débatLa journée d'études se tiendra à l'EHESS, 105 Boulevard Raspail 75006 Paris, le vendredi 27 septembre 2019, de 8h45 à 18h, en l'amphithéâtre François Furet. Pr (...)(...)

Lire la suite

Migrations et espaces publics

Colloque - Jeudi 13 juin 2019 - 10:30ProgrammeJeudi 13 juin10h30 – 11h : Accueil et introduction du séminaire11h – 13h : Axe 1 - Définir la situation migratoire. Discours et expériences d'un problème publicHélène Mazin (Max Weber / Lyon 2) : « Accueillir chez soi : entre discrétion et publicisat (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'étude des mouvements sociaux (CEMS)

54 Boulevard Raspail 75006 Paris
Tel.: +33 (0)1 49 54 24 27
        +33 (0)1 49 54 25 95
cems@ehess.fr