L'équipe | Doctorant.e.s

Martin Chevallier

CM

Doctorant contractuel, sous la direction de Claude Rosental, contrat doctoral de la formation "Sciences, savoirs, techniques : histoire et société" (1er octobre 2018 – 30 septembre 2021)

Titre de la thèse

Vivre avec les robots.
Une socio-ethnographie de la robotique sociale en France

 

 

Résumé / Problématique

 

Il s'agit de documenter l'émergence, depuis une quinzaine d'années, d'une industrie de la robotique en France, en analysant les discours, savoirs et dispositifs visant à en réguler les risques (notamment psychosociaux), ainsi que les démonstrations publiques de ces robots "compagnons" et les expérimentations grandeur nature. Les promesses qui accompagnent le développement et la commercialisation encore fragile des robots sociaux les présentent à la fois comme une solution révolutionnaire au vieillissement démographique et à la vulnérabilité, mais aussi comme un relais de croissance, en tant que technologie domestique grand public, et une opportunité pour l'Etat français d'être à l'avant-garde de la révolution numérique : la thèse étudiera ainsi les dynamiques et les instruments de mobilisation de la puissance publique et de partenaires privés dans le cadre de salons, d'associations professionnelles, ou encore de consortiums publics-privés ; elle s'intéressera également à la prise en charge des controverses en amont par l'édiction de normes éthiques, juridiques et de spécifications techniques d'un "design éthique", qui réunit (et divise, à l'occasion) des acteurs variés, roboticiens, spécialistes de droit civil, mais aussi philosophes ou psychiatres soucieux d'acceptabilité des robots sociaux. Enfin, une ethnographie multi-située ciblera les espaces de démonstration au public des vertus du robot social, ceux qui revendiquent une co-conception du robot et de son usager (living labs), et les espaces expérimentaux, pour l'essentiel en contexte thérapeutique ou au moins médicalisé, où se joue une "vie avec le robot".

Mots-clés : robotique, France, sociologie des techniques, co-construction des usages, ethnographie.

 

Activités pédagogiques

⇒ Intervention le 14 mai 2019 dans le cadre du séminaire de Monique Dagnaud, "Le modèle californien : innovation, disruption, ubérisation".

Formation

♦ Master de philosophie politique et éthique (2015-2017, Sorbonne - Paris IV).

♦ Master de l'EHESS mention "Histoire des sciences, technologies, sociétés" (2016-2018).
 

 

 

 

EHESS
CNRS
INSERM

flux rss  Actualités

Penser l'intersectionnalité dans l'espace public

Journée(s) d'étude - Vendredi 18 octobre 2019 - 09:30« Penser l'intersectionnalité dans l'espace public »18 Octobre 2019 -  9h30–18hCNRS Pouchet – 59-61 Rue Pouchet, 75017 Paris   Préprogramme9h30-9h45 : Accueil9h45-10h : Introduction de la journée par les organisateurs∙trices, Victor Albert Bla (...)(...)

Lire la suite

Le Brésil a-t-il besoin d'une réforme agraire? Ruptures et continuités d'un débat

Journée(s) d'étude - Vendredi 27 septembre 2019 - 08:45Le Brésil a-t-il besoin d'une réforme agraire ? Ruptures et continuités d'un débatLa journée d'études se tiendra à l'EHESS, 105 Boulevard Raspail 75006 Paris, le vendredi 27 septembre 2019, de 8h45 à 18h, en l'amphithéâtre François Furet. Pr (...)(...)

Lire la suite

Migrations et espaces publics

Colloque - Jeudi 13 juin 2019 - 10:30ProgrammeJeudi 13 juin10h30 – 11h : Accueil et introduction du séminaire11h – 13h : Axe 1 - Définir la situation migratoire. Discours et expériences d'un problème publicHélène Mazin (Max Weber / Lyon 2) : « Accueillir chez soi : entre discrétion et publicisat (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'étude des mouvements sociaux (CEMS)

54 Boulevard Raspail 75006 Paris
Tel.: +33 (0)1 49 54 24 27
        +33 (0)1 49 54 25 95
cems@ehess.fr