CECI n'est pas EXECUTE cems : Soutenance de Laura Chartain

Soutenance de Laura Chartain

Laura Chartain a soutenu sa thèse de doctorat intitulée,

Dans les mailles d'un coton agroécologique.
Sociologie d'une filière entre le Brésil et la France.

et préparée sous la direction de Nicolas Dodier

le 24 janvier 2019, à partir de 14h,
en salle 9, au 105 Bd Raspail 75006 Paris

devant un jury composé de :

♦ M. Nicolas Dodier (Directeur de thèse), EHESS

♦ Mme Nadya Araujo Guimaraes (Directrice de thèse), Universidade de São Paulo (Brésil)

♦ Mme Josefa Salete Barbosa Cavalcanti, Universidade Federal de Pernambuco

♦ Mme Alexandra Bidet, CNRS

♦ M. Daniel Cefaï, EHESS

♦ Mme Sophie Dubuisson-Quellier, CNRS

♦ M. Frédéric Vandenberghe, Universidade Federal de Rio de Janeiro/UFRJ (Brésil)  

 

 

Résumé :

L’enquête s’est intéressée à la rencontre de différents acteurs dans une filière formée autour de la production et de la vente d’un coton agroécologique. En France, de jeunes entrepreneurs issus de Grandes Écoles proposent un prix avantageux pour le coton. Au Nordeste du Brésil, des producteurs pratiquent une agriculture familiale non mécanisée et des membres d’ONG en viennent à jouer un rôle d’intermédiaires entre agriculteurs et acheteurs. Confrontés à la fragilité et à la petite taille de leurs organisations respectives, certains acteurs en viennent à engager plus de force de travail ou à prendre des risques pour tenter de maintenir la filière en vie au nom de la triple promesse (« devenir un modèle », « écologique », « sociale ») qu’ils attribuent initialement au projet. L’enquête qualitative, réalisée pendant plusieurs mois dans les deux pays, a permis d’observer plusieurs problèmes qui se posent aux acteurs lorsque des équipements sont mis en place pour répondre à la demande de qualité du marché français. Parmi le matériel recueilli, j’ai privilégié l’analyse du contenu d’entretiens et de moments de réunions entre les acteurs. La thèse interroge alors la nature des relations et des formes de solidarité qui se jouent dans la filière. La première partie de la thèse reconstitue la mise en place des équipements (production, certification) en mettant en lumière la nature pratique des problèmes qui se présentent (réparation d’une défaillance, évaluation du prix) ainsi que les formes d’évaluation morale à l’œuvre. En retraçant des expériences de vie et de travail à la fois contemporaines et antérieures à la filière, la seconde partie dévoile la rencontre des mondes qui s’opère dans la filière, ainsi que l’origine institutionnelle (État, ONU, grandes ONG) des formats observés dans les équipements. Je montre alors comment un processus d’individualisation des risques et des responsabilités, encouragé en filigrane par les grandes institutions, rencontre le travail normatif propre aux acteurs. La thèse contribue ainsi à apporter un éclairage sur la manière dont des réseaux et des mondes composés d’éléments divers (production, agriculture familiale, marché, mouvements sociaux, églises, États, aide au développement) se rencontrent dans une forme concrète d’expérience.

EHESS
CNRS
INSERM

flux rss  Actualités

Migrations et espaces publics

Colloque - Jeudi 13 juin 2019 - 10:30ProgrammeJeudi 13 juin10h30 – 11h : Accueil et introduction du séminaire11h – 13h : Axe 1 - Définir la situation migratoire. Discours et expériences d'un problème publicHélène Mazin (Max Weber / Lyon 2) : « Accueillir chez soi : entre discrétion et publicisat (...)(...)

Lire la suite

Débats participatifs « les discriminations LGBTQI dans le milieu professionnel ». Volume I

Débat - Jeudi 27 juin 2019 - 13:30Ces débats participatifs ont vocation à réfléchir collectivement sur la réalité des discriminations dans le milieu professionnel (notamment les institutions européennes, les organisations internationales, la diplomatie, l’enseignement supérieur, la recherche…), (...)(...)

Lire la suite

Mobilités sociales et migrations internationales

Colloque - Jeudi 13 juin 2019 - 09:00Mobilités sociales et migrations internationalesColloque international organisé avec le soutien de l’Institut Convergences Migrations et du Labex Transfers,13 et 14 juin 2019, PSE (Paris).Ce colloque, invitant à penser les liens entre migrations international (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'étude des mouvements sociaux (CEMS)

54 Boulevard Raspail 75006 Paris
Tel.: +33 (0)1 49 54 24 27
        +33 (0)1 49 54 25 95
cems@ehess.fr