L'équipe | Jeunes docteur-e-s

Nathanaëlle Soler

NS

ATER en anthropologie à l’Université Paris Nanterre

Membre associée – “jeune docteure” du CEMS

Présentation des recherches

Dans la lignée d’une anthropologie politique de la santé, mes recherches portent sur les dimensions coloniales et (post)coloniales de la santé mentale en Nouvelle-Calédonie.

Thèse

Ma thèse intitulée Anthropologie politique de la santé mentale à Lifou (Nouvelle-Calédonie), examine l’histoire coloniale de la psychiatrie et ses réformes contemporaines afin de comprendre d’une part la gouvernementalité d’un territoire engagé dans un processus de décolonisation, d’autre part l’expérience subjective des troubles mentaux dans un tel contexte. L’enquête menée sur 14 mois a croisé les entrées et les angles ethnographiques – espaces familiaux et espaces institutionnels du soin, espace villageois de Lifou et espace urbain de Nouméa, récits des malades et de leurs familles, mais aussi de guérisseuses, chefs coutumiers, pasteurs, infirmiers, psychologues, psychiatres. L’observation participante dans une structure de pédopsychiatrie décentralisée sur l’île de Lifou m’a permis d’analyser comment se combinaient les modes de résolution et les registres discursifs européens et kanaks portant sur la santé mentale dans le contexte d’un changement des techniques de gouvernementalité. A partir de quelques études de cas, j’expose dans ma thèse les itinéraires thérapeutiques entre ces différents espaces et je décris l’expérience subjective de la maladie mentale ainsi que la façon dont les familles négocient le soin dans les nouveaux dispositifs. En outre, pour mieux comprendre ces dispositifs, je retrace l’histoire de la psychiatrie coloniale et de la santé mentale en Nouvelle-Calédonie – d’une psychiatrie asilaire pensée dans les murs de la colonie pénitentiaire à son ouverture vers des structures décentralisées visant à prendre en charge les maux de la souffrance sociale.

Résumé détaillé de la thèse accessible ici.

Dissertation abstract available here.

 

Autres recherches

Dans mon mémoire de Master intitulé Théâtre pour le développement et prévention du sida au Vanuatu, j’ai montré, à partir d’une monographie de l’ONG Wan Smolbag, comment les acteurs Ni-Vanuatu renégociaient les contraintes de l’aide humanitaire internationale. Tout en répondant aux impératifs du développementisme, alors axés sur la prévention du VIH/sida, ils ont su trouver une marge de manœuvre suffisante pour élaborer un théâtre à visée sociale plus large : comédiens, éducateurs de pairs, infirmiers et administratifs de l’ONG témoignent des possibilités d’incorporer, de remanier, voire d’impulser les discours du développement. Ce faisant, ils incarnent un renouveau culturel océanien en décalage du modèle de la tradition réinventée couramment retrouvé en Océanie, et ils questionnent la place de la kastom dans l’espace public.

 

Activités scientifiques

Séjours de recherche

♦ 2016-2017 (12 mois) : Visiting Graduate Student, Harvard Medical School, Department of Global and Health and Social Medicine. Sous la supervision de MaryJo DelVecchio-Good.
 

Enquêtes ethnographiques

♦ 2012-2016 : enquêtes ethnographiques à Lifou et Nouméa, Nouvelle-Calédonie (14 mois d’enquête).

♦ 2009 : enquête ethnographique à Port-Vila, Vanuatu, dans le cadre du Master « Santé, Populations, Politiques sociales » (1 mois).

 

Principales communications

♦ 2018, « L’évolution de la question indigène dans la psychiatrie coloniale calédonienne au XXème siècle », Congrès de la French Colonial Historical Society, Seattle, 31 mai-2 juin.

♦ 2017, « Rethinking Ethnography in (Post)colonial New Caledonia », Conférence annuelle de la Society for the Social Studies of Science (4S), panel « It’s All in the Mind ? », Boston, 30 août – 2 septembre.

♦ 2017, « De l’hôpital à la tribu : l'infirmière kanake, porte d'entrée de la ‘désinstitutionalisation’? », 85ème Congrès Annuel de l’Association Francophone pour le Savoir (ACFAS), panel « Les Infirmières de la folie », Université McGill, Montréal, 8-12 mai.

♦ 2017, « Psychiatric disorders in (post)colonial New Caledonia: ethnographic encounters », Friday Morning Seminar in Culture, Psychiatry and Global Mental Health, Harvard-MIT, Cambridge (Massachusetts), 7 avril.

♦ 2016, « Kanak Childhood at the prism of a European Mental Health Care Institution », 7ème conference annuelle du Medical Anthropologists Young Scholars Network (MAYS-EASA), Lisbonne, 23-24 juin.

♦ 2014, « L'accès fragile à la psychiatrie en Nouvelle-Calédonie : ethnographie d'une Antenne Médico-Psychologique », Journée d'Etudes Santé-Précarité, Réseau des Jeunes chercheurs Santé et Société, EHESS, Paris, 5 juin.
 

Principales publications

Recension

♦ 2018, Compte-rendu de Jenkins, Extraordinary Conditions: Culture and Experience in Mental Illness, Janis H. Jenkins, Oakland, University of California Press, 2015. L’Homme, n° 225, p. 199-226.

Articles dans des revues sans comité de lecture

♦ 2018, « Gendered Violence and Silence in the “Country of the unspoken”: reflections on Ethnographic Writing in New Caledonia », The Anthropology of Silence.

♦ 2008, « La recherche en coopération avec le Sud, un défi européen », Sciences au Sud, n°45, Paris.

♦ 2005, « Using your body to tell the story to the community », Pacific AIDS Alert Bulletin, n°25, Secrétariat de la Communauté du Pacifique, Nouméa, Nouvelle-Calédonie.

♦ 2005, « Women and girls vulnerability towards HIV/AIDS », Pacific AIDS Alert Bulletin, n°25, Secrétariat de la Communauté du Pacifique, Nouméa, Nouvelle-Calédonie.
 

Mémoire de recherche

♦ 2012, Théâtre pour le Développement et Prévention du sida au Vanuatu : monographie du Wan Smolbage Theater, 197 pages.
Mémoire du Master de recherche « Santé, Population, Politiques sociales », sous la direction d’Alban Bensa, EHESS.
2ème Prix Thèse Pac 2017 dans la catégorie « Pacifique Sud »
 

Enseignements

2019-2020

► ATER à l’Université Paris Nanterre, Département d’anthropologie :

⇒ Cours magistral « Approches contemporaines de l’anthropologie » (24 heures), Master 1 Ethnologie générale.

⇒ TD « Théories en anthropologie » (48 heures), Licence 1 Sciences de l’homme, anthropologie, ethnologie.

⇒ TD « Pratiques de l’enquête de terrain » (24 heures), Licence 3 Sciences de l’homme, anthropologie, ethnologie.
 

2017-2018

► Chargée de cours à l’Université Paris 13 :

⇒ Cours magistral « Anthropologie de la santé » (49 heures), Licence 2 Sciences Sanitaires et Sociales, Institut Régional du Travail Social de Montrouge et de Neuilly-sur-Marne (Partenariat avec l’Université Paris 13).

⇒ TD « Méthodologie des sciences sociales : l’enquête par questionnaire » (28 heures), Licences 2 Sciences Sanitaires et Sociales.

► Doctorante à l’EHESS :

⇒ Co-animation de l’atelier « Ecrire l’ethnographie, écrire la thèse » (20 heures), atelier d’écriture des masterants et doctorants en anthropologie et sociologie, EHESS.

 

Animation et valorisation de la recherche

2017, membre du Comité de lecture de la revue Tracés.

2016, co-organisatrice de l’atelier “Fragile infrastructure of Health: Rethinking “the Global” in Health Ethnographies” et membre du Comité d’organisation des Rencontres Annuelles d’Ethnographie de l’EHESS (Novembre 2016).

2011, aide au montage de projets ERC, Marie Curie, ANR et Labex (Tepsis) à l’EHESS (Chargée de mission à la Direction du Développement de la Recherche).

2007-2010, montage et gestion de projets de coopération internationale de la recherche des 6ème et 7ème PCRD à l’Institut de Recherche pour le Développement (Chargée de projets européens à la Direction des Relations Internationales).

 

Autres activités

Montage, management et évaluation de projets dans le secteur de la santé (prévention du VIH/sida, santé mentale), du développement et de l’humanitaire (Médecins Sans Frontières, Médecins du Monde, Secrétariat de la Communauté du Pacifique, Organisation Internationale pour les Migrations, Institut de Recherche pour le Développement).


 

EHESS
CNRS
INSERM

flux rss  Actualités

Penser l'intersectionnalité dans l'espace public

Journée(s) d'étude - Vendredi 18 octobre 2019 - 09:30« Penser l'intersectionnalité dans l'espace public »18 Octobre 2019 -  9h30–18hCNRS Pouchet – 59-61 Rue Pouchet, 75017 Paris   Préprogramme9h30-9h45 : Accueil9h45-10h : Introduction de la journée par les organisateurs∙trices, Victor Albert Bla (...)(...)

Lire la suite

Le Brésil a-t-il besoin d'une réforme agraire? Ruptures et continuités d'un débat

Journée(s) d'étude - Vendredi 27 septembre 2019 - 08:45Le Brésil a-t-il besoin d'une réforme agraire ? Ruptures et continuités d'un débatLa journée d'études se tiendra à l'EHESS, 105 Boulevard Raspail 75006 Paris, le vendredi 27 septembre 2019, de 8h45 à 18h, en l'amphithéâtre François Furet. Pr (...)(...)

Lire la suite

Migrations et espaces publics

Colloque - Jeudi 13 juin 2019 - 10:30ProgrammeJeudi 13 juin10h30 – 11h : Accueil et introduction du séminaire11h – 13h : Axe 1 - Définir la situation migratoire. Discours et expériences d'un problème publicHélène Mazin (Max Weber / Lyon 2) : « Accueillir chez soi : entre discrétion et publicisat (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'étude des mouvements sociaux (CEMS)

54 Boulevard Raspail 75006 Paris
Tel.: +33 (0)1 49 54 24 27
        +33 (0)1 49 54 25 95
cems@ehess.fr