CECI n'est pas EXECUTE cems : Soutenance de thèse de Samuel Lelièvre

Soutenance de thèse de Samuel Lelièvre

Samuel Lelièvre a soutenu à l'EHESS sa thèse en philosophie, intitulée

Image et sens dans l'herméneutique et la philosophie de l'art de Paul Ricœur

et préparée sous la direction de Johann Michel (Université de Poitiers, CEMS/EHESS-CNRS),

le 29 juin 2020, devant un jury composé de :

Mme Sabina Loriga, Directrice d’étude, EHESS
M. Jean-Philippe Pierron, Professeur, Université de Bourgogne, rapporteur
M. Bernard Sève, Professeur, Université de Lille, rapporteur
M. Michaël Foessel, Professeur, École Polytechnique, président du jruy
M. Dudley Andrew, Professeur, Yale University
M. Alberto Romele, Maitre de conférences, Université catholique de Lille
M. Johann Michel, Professeur, Université de Poitiers, chercheur CEMS-EHESS, directeur de thèse
 

Présentation de la thèse

Résumé

Le projet philosophique de Ricœur peut être défini comme celui d’une anthropologie philosophique. Dans ce cadre, un rôle central est accordé à l’imagination à partir des ressources de la phénoménologie, de l’herméneutique, et de la philosophie réflexive. La question de l’image demeure pourtant assez mal connue et a été peu explorée ; elle serait même dévalorisée dès lors qu’elle est ramenée au cadre d’une imagination reproductrice, par opposition à l’imagination vive de l’anthropologie ricœurienne, et en raison de l’insistance sur le rapport langagier au sens. Or, plutôt qu’une opposition entre le plan de l’image et celui du sens, c’est bien une articulation de ces deux plans qui doit être considérée. La question du symbolisme ouverte par Ricœur depuis sa Philosophie de la volonté sert de point de départ à notre investigation. De cette première herméneutique jusqu’à La mémoire, l’histoire, l’oubli, en passant par De l’interprétation. Essai sur Freud, La Métaphore vive, et Temps et récit, on peut également dire que l’image donne à penser. La question du symbolisme ne peut toutefois être séparée de celle de l’imagination. Il est ainsi nécessaire de relier deux cheminements de la philosophie ricœurienne à partir de la question du symbolisme, l’un qui s’oriente dans la voie d’une herméneutique – le parcours jusqu’au positionnement fixé par Du texte à l’action –, l’autre qui relie le projet d’une anthropologie philosophique aux champs de l’art et de l’esthétique. Dès lors, notre recherche s’organise autour de quatre parties. Une première partie se concentre sur l’articulation entre la philosophie ricœurienne de l’imagination et l’esthétique philosophique en abordant la perspective herméneutique comme la condition d’effectivité de cette articulation. Prolongeant cette orientation herméneutique, une deuxième partie cherche à établir un lien entre la conception ricœurienne d’une herméneutique critique et la question de l’image. Parallèlement au cadre d’une herméneutique critique, une troisième partie s’attache à définir l’imagination comme le lieu d’une médiation entre le plan de l’art et celui de l’expérience en revenant sur la lecture ricœurienne de la philosophie analytique et plus spécifiquement de la philosophie analytique de l’art. Prenant appui sur les précédentes parties, une quatrième partie considère finalement le champ du cinéma, en articulant des plans ontologique, narratif, et social à une herméneutique philosophique.

♦ Mots-clés : Anthropologie philosophique, Herméneutique, Image, Imagination, Philosophie de l’art et esthétique, Philosophie du cinéma et études cinématographiques, Ricœur Paul, Sens.

⇒ Abstract

Ricœur’s philosophical project can be broadly termed as a philosophical anthropology. Within this context, a main role is given to the issue of imagination through the resources of phenomenology, hermeneutics, and reflexive philosophy. The issue of picture, however, remains quite unknown and has not been much questioned; it might even be undermined by being reduced to the context of reproductive imagination as opposed to that of productive imagination within Ricœur’s anthropology, and due to the emphasis on the linguistic relationship to sense or meaning. Yet, instead of opposing the plane of picture to the plane of sense or meaning, an articulated connection between those two planes should be sought. The issue of symbolism opened by Ricœur in his Philosophie de la volonté provides the starting point for our investigation. From that early hermeneutics on to La mémoire, l’histoire, l’oubli, via De l’interprétation. Essai sur Freud, La Métaphore vive, and Temps et récit, one could also consider that picture makes us think. But the issue of symbolism cannot be distinguished from that of imagination. One also has to link two paths of Ricœur’s philosophy through the issue of symbolism, one that is orientated in the path of hermeneutics – the progression to the standpoint set by Du texte à l’action –, another that links the project of a philosophical anthropology to the fields of art and aesthetics. The research is thus structured around four parts. A first part is focused on the articulated connection between Ricoeur’s philosophy of imagination and philosophical aesthetics by addressing the hermeneutical prospect as the condition for the effectiveness of this connection. Extending this hermeneutical stance, a second part seeks to establish a bond between Ricœur’s notion of a critical hermeneutics and the issue of picture. A third part, concurrent with the context of a critical hermeneutics, aims to consider imagination as mediating the plane of art and the plane of experience by referring to Ricœur’s reading of analytic philosophy and, more specifically, analytic philosophy of art. Relying on the previous parts, a fourth part finally addresses the field of film, articulating ontological, narrative, and social layers to a philosophical hermeneutics

Keywords : Hermeneutics, Imagination, Philosophical Anthropology, Philosophy of Art and Aesthetics, Philosophy of Film and Film Studies, Picture, Ricœur Paul, Sense/Meaning.

EHESS
CNRS
INSERM

flux rss  Actualités

Penser l'intersectionnalité dans l'espace public

Journée(s) d'étude - Vendredi 18 octobre 2019 - 09:30« Penser l'intersectionnalité dans l'espace public »18 Octobre 2019 -  9h30–18hCNRS Pouchet – 59-61 Rue Pouchet, 75017 Paris   Préprogramme9h30-9h45 : Accueil9h45-10h : Introduction de la journée par les organisateurs∙trices, Victor Albert Bla (...)(...)

Lire la suite

Le Brésil a-t-il besoin d'une réforme agraire? Ruptures et continuités d'un débat

Journée(s) d'étude - Vendredi 27 septembre 2019 - 08:45Le Brésil a-t-il besoin d'une réforme agraire ? Ruptures et continuités d'un débatLa journée d'études se tiendra à l'EHESS, 105 Boulevard Raspail 75006 Paris, le vendredi 27 septembre 2019, de 8h45 à 18h, en l'amphithéâtre François Furet. Pr (...)(...)

Lire la suite

Migrations et espaces publics

Colloque - Jeudi 13 juin 2019 - 10:30ProgrammeJeudi 13 juin10h30 – 11h : Accueil et introduction du séminaire11h – 13h : Axe 1 - Définir la situation migratoire. Discours et expériences d'un problème publicHélène Mazin (Max Weber / Lyon 2) : « Accueillir chez soi : entre discrétion et publicisat (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'étude des mouvements sociaux (CEMS)

54 Boulevard Raspail 75006 Paris
Tel.: +33 (0)1 49 54 24 27
        +33 (0)1 49 54 25 95
cems@ehess.fr