Agenda |


	Experiencia de la participacion politica de mujeres zapatistas y transformacion de la comunidad

Experiencia de la participacion politica de mujeres zapatistas y transformacion de la comunidad

Soutenance de thèse de Rosaluz Perez Espinosa – 14 décembre 2021

Rosaluz Perez Espinosa soutiendra sa thèse de doctorat intitulée

« Experiencia de la participacion politica de mujeres zapatistas y transformacion de la comunidad »

et préparée sous la co-direction de Michel Naepels et de Mercedez Olivera Bustamante, le 14 décembre 2021, à 15h, devant un jury composé de

♦ M. Michel Naepels (Directeur de thèse), EHESS

♦ Mme Mercedes Olivera Bustamante (Directrice de thèse), CESMECA-UNICACH

♦ M. Jérôme Baschet, EHESS

♦ Mme Laetitia Bucaille, INALCO

♦ Mme Hélène Combes, Sciences Po Paris

♦ M. Jules Falquet, Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis

♦ M. Yvon Le Bot, CNRS

♦ M. Jan Rus, CESMECA-UNICACH

 

Présentation/Résumé

Dans le cadre du cessez-le-feu qui fit suite au soulèvement de janvier 1994, l'Armée Zapatiste de Libération Nationale (EZLN) annonça la création de 30 municipalités autonomes dans le sud-est du Mexique en décembre 1994. Ces municipalités formèrent une zone d'exception aux politiques néolibérales de l'État et devinrent la base matérielle de la construction de l'autonomie zapatiste, en d'autres termes, du projet politique zapatiste. Deux lois révolutionnaires promulguées par l'EZLN devinrent les piliers de la construction de l'autonomie : la Loi Agraire Révolutionnaire et la Loi Révolutionnaire des Femmes, cette dernière étant la conséquence de la participation précoce des femmes à la structure politico-militaire. Cette thèse explore la manière dont le projet politique zapatiste d’autonomie a été façonné par l’expérience de genre des femmes et par leur expérience politique historique. À travers une réflexion sur la trajectoire de deux femmes particulières, qui ont eu une grande importance à leur époque au sein du mouvement, la major Maribel et la major Ana María, j’avance l’idée que, même si la participation politique des femmes zapatistes a débuté comme un moyen pour transformer leur vie personnelle et celle de leur communauté d’origine, vu qu’il y était impossible de se projeter dans le futur, cette participation a aussi transformé le projet politique zapatiste, en plaçant au centre de l’action collective la défense de la vie communautaire et la transformation des relations politiques, sociales et économiques. En ce sens, je soutiens que la participation des femmes dès la fondation de l’EZLN a façonné le projet politique zapatiste, qui consiste en particulier, mais pas seulement, à construire l’autonomie zapatiste.

EHESS
CNRS
INSERM

flux rss  Actualités

Actualité et histoire de l’inceste. Entre occultation et révélation

Colloque - Mercredi 6 octobre 2021 - 14:00Porteur d’une véritable déflagration médiatique, le livre de Camille Kouchner (La Familia grande, 2021) a propulsé l’inceste et le « silence » qui l’entoure sur la scène publique et politique entrainant une accélération du processus de libération de la p (...)(...)

Lire la suite

Penser l'intersectionnalité dans l'espace public

Journée(s) d'étude - Vendredi 18 octobre 2019 - 09:30« Penser l'intersectionnalité dans l'espace public »18 Octobre 2019 -  9h30–18hCNRS Pouchet – 59-61 Rue Pouchet, 75017 Paris   Préprogramme9h30-9h45 : Accueil9h45-10h : Introduction de la journée par les organisateurs∙trices, Victor Albert Bla (...)(...)

Lire la suite

Le Brésil a-t-il besoin d'une réforme agraire? Ruptures et continuités d'un débat

Journée(s) d'étude - Vendredi 27 septembre 2019 - 08:45Le Brésil a-t-il besoin d'une réforme agraire ? Ruptures et continuités d'un débatLa journée d'études se tiendra à l'EHESS, 105 Boulevard Raspail 75006 Paris, le vendredi 27 septembre 2019, de 8h45 à 18h, en l'amphithéâtre François Furet. Pr (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Centre d'étude des mouvements sociaux (CEMS)

54 Boulevard Raspail 75006 Paris
Tel.: +33 (0)1 49 54 24 27
        +33 (0)1 49 54 25 95
cems@ehess.fr